AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Mer 5 Juil - 19:17
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Jeu 6 Juil - 19:53
Mer Sans Fond (Mt Avalanche) –  Vingt-sixième Etage

Un océan d'hydrogène liquide, liquidant toute conscience parmi des illusions insolubles, un mystère infernal, ou un enfer de mystères, tout dépendait du point de vue. Des stalactites en quête d'identité percèrent les espoirs de Rowen, ceux que « tout allait se solutionner de soi-même », « la réponse allait forcément se trouver à la fin du chemin, voire encore « quelqu'un allait forcément venir rétablir la vérité ». Quelle idiotie. Personne n'allait faire quoi que ce soit pour l'aider. Même Glyphe ? Oh, cela dépendait, oui, cela dépendait de tellement de paramètres capricieux. La Voltazélite tenta de rassembler ses forces. Un vain miracle, et pourtant, dans cette prison d'éternité, même une probabilité de l'ordre de 10^-42 devait bien finir par se réaliser... Serait-ce alors un miracle... ? Ou plutôt une autre ligne du script ! Un éclat jaune finit par naître, brisant ainsi les impitoyables lances de glace, parce que ce III-là savait. Un autre assaut se prépara, plus sournois que le précédent. Cependant, un être extérieur rompit l'enfermement. Au bord d'un... Lac gelé... Pour une fois, chose rare, quelqu'un le câlinait sans que ce ne soit lui à l'origine de ce petit moment de tendresse. Un Evoli. Souriant, dégageant une incroyable quantité de bienveillance, de compassion, ainsi que de gentille de par son aura différent de ceux que le jeune adolescent avait pu expérimenté auparavant. Sa tenue d'hiver, un bonnet imitant un Blizzi porté avec l'écharpe tricotée à la main par sa maman correspondante, lui donnait une apparence des plus innocentes, allant de pair avec ce que son esprit renfermait comme pensées et émotions. Sa chaleur fut la bienvenue. Le jeune enfant proposa à Coeur Noble de venir chez lui, proposition qui fut acceptée, un bon repos ne pouvant que leur faire du bien, après toutes ces incroyables péripéties. La petite boule de poils qui refusa de donner son prénom, ses empreintes parsemèrent le manteau de neige, leur propriétaire gambadant afin d'arriver à destination, ne manquant point une occasion de s'amusant, mais essayant tout de même de garder une façade sérieuse. Son chez-lui fut un manoir au bas d'une montagne, impressionnant, comme habitat. Une fois tous rentrés, l'ensemble des occupants accueillirent et souhaitèrent la bienvenue aux invités. La Vipélierre en faisant partie apporta du thé et se proposa à offrir à Rowen ainsi qu'au Spiritomb les services dont ils auraient besoin, jusqu'à ce que le duo puisse repartir. Cette générosité, n'était-ce pas un tout petit peu trop, sachant que... En sachant ne point pouvoir repayer, huh... « Tout cela n'est merveilleux que parce que c'est à sens unique, et pourtant, la réciprocité est parfois là, souvent par contrainte ou obligation, mais j'interprète ce genre d'actions par le fait que l'on essaye chacun de se connecter à l'autre sans pour autant être interdépendants, enfin, là où je souhaite en venir est que... Vous n'avez aucune raison de vous sentir mal à l'aise, Messieurs, vous savez, c'est un plaisir de vous aider, et rien que ce plaisir me suffit. » Whaw, ces mots, merci beaucoup, pour eux, et pour tout le reste aussi. Les grand-frères de l'Evoli, un Voltali en tant que cadet, un Absol ayant pris le rôle d'aîné protecteur, jouèrent avec lui, de puissants liens les unissant. Pourtant, même ce cadre chaleureux était voué à disparaître, n'est-ce pas. Le bâtiment ne s'écroula point. Il s'effaça en flocons d'amertume, laissant un Stalgamin au loin tournant le dos, marchant vers le vide horizon, avec lui aussi l'espoir de se sortir de ce douloureux océan, personne n'étant malheureusement en mesure de l'en repêcher, la seule pouvant le comprendre véritablement n'étant plus qu'une avec la terre... Pourquoi cette personne se trouvait-elle ici ? Peut-être qu'en traversant les dimensions, on pouvait réaliser bien plus qu'un simple voyage entre Donjons, finalement. Certes, ce fait aurait déjà été une prouesse aux yeux de tous, à l'exception de Palkia et de son paternel, mais tout de même, ce n'était que la ligne de départ, point celle d'arrivée. Peut-être même qu'on pouvait atteindre des réalités complètement différentes... Ou pas. I(II) n'aurait jamais pu rencontrer ce garçon sans sa particularité la rongeant, et vice-versa. Ce qui les mit en contact les sépara aussi, en revanche. Mais qu'importe, ces brefs instants furent chéris malgré l'oubli... Parce que cela faisait partie intégrante de son « destin », huh...

Dans les étendues enneigées, un livre fort volumineux semblait avoir été abandonné, restant intact malgré la nature qui aurait dû en temps normal lui être hostile. Le blizzard vint, mais dut admettre son impuissante face à l'oeuvre au centre de l'attention. Une rapide examination de sa couverture donna le titre du recueil, Fables d'un Osselait égaré. Le spectre blanc le feuilleta, intrigué. Tous les apologues auxquels l'ouvrage donnait un toit partageaient de frappantes particularités, soit la coexistence entre une profonde tristesse, mais aussi, un espoir toujours présent dans les morales, parce que comme le précisait si bien la préface, « Ne pas réussir de temps en temps à ressentir une émotion ne démentit pas sa réalité pour autant... » Des larmes vinrent à celui qui n'avait jamais connu sa famille, et des larmes toutes aussi sincères vinrent à celui qui savait parfaitement ce que cela représentait. « Le Kangourex et l'Osselait », ou un jeune garçon à la recherche d'une maman, et une maman à la recherche d'un enfant, dans le but de recréer ce  morceau de leur cœur qui avait été perdu, à travers une nouvelle chaleur, à la manière de la résurrection de Ho-Oh. A la suite des derniers vers, était dessiné un coffret doré à l'aspect familier, qui se détacha de sa page pour prendre effort et devenir une récompense à ceux qui n'allaient mais surtout ne pouvaient abandonner. Vite, dans le sac, pour que ce trésor puisse aider à la construction de leur avenir d'aventuriers. Des flammes emportèrent alors le livre dans le néant dont il était issu, ayant accompli sa fonction informative, son rôle d'adjuvant aussi.

Le givre commençait à craquer sous leur poids. Encore une chute ? Tellement d'originalité, comme astuce pour faire trouver aux deux explorateurs les escaliers, ou plutôt, avec ses distorsions détruisant puis reconstruisant tout selon leur bon voir vouloir et leurs caprices, le passage vers l'étage suivant. A utiliser des astuces d'aussi basses qualité et humiliantes, pourquoi ne point autant téléporter dès le début à la fin ? Oh, bien sûr, la torture. Cela priverait le mastermind de cette délicieuse agonie. Etait-ce vraiment la vérité, ce raisonnement ? Est-ce que quelqu'un dans ce monde serait vraiment prêt à mettre en place tout cela rien que pour le plaisir... ? Réfléchis, réfléchis, ou sinon... Le reste serait alors très, trop prévisible, privé de lumière...


Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Jeu 6 Juil - 19:53
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Ven 7 Juil - 19:09
Mer Sans Fond (Mt Avalanche) –  Vingt-septième Etage

Dans la nuit en suspension, luisait une lune recouverte de givre, attendant son soleil à la chaleur qui risquerait même de faire fondre l'airain en ces lieux. Les glaciers pleuraient, à cause de leur disparation prochaine et certaine. Un véritable réchauffement climatique, engendré par une pollution d'émotions négatives mais surtout de souhaits de recherche de la vérité, survenait au niveau de cet étage. Des Polagriffe inquiets pour leur destin à eux ainsi que pour celui de leurs enfants, partirent en exode, d'autres, piégés par un vain espoir, s'en allèrent se réfugier un tout petit peu plus loin. Tout le monde sait que face aux pires des ruses, même le meilleur des abris finit par s'écrouler en tuant ses occupants, alors pourquoi se condamner ainsi... Cela dit, ce n'était point comme si la mort ne les attendait pas déjà depuis le tout-début. Triste, cet aperçu logique du futur, n'est-ce pas ? Oh, il y en avait pour chacun. L'utopie courait toujours, n'ayant pas été conçue pour pouvoir été rattrapée. En revanche... Le néant les avait déjà rattrapés eux, se préparant à tous les avaler, pour l'éternité. Brrrh. De quoi donner beaucoup de frissons. Qu'était donc ce qui allait être révélé, une fois la fonte achevée, au juste. Tout le monde ignorait la réponse à cette question feinte. Pourtant... Le résultat serait évident, dans le cas où le scénario viendrait à se dérouler tel que prévu. Coeur Noble n'était point venue par hasard. Au contraire, le duo était venu pour en apporter, du hasard.  De toute manière... Il s'agissait de l'unique concept ayant encore la faculté de permettre de changer le cours des évènements. Qu'obtient-on, quand l'état solide, marquant l'immobilisme moral, de l'eau commence à embrasser son état liquide, signe de la dépression finale. On y plonge, quand il s'agit de ce sur quoi on tient, sans aucun espoir de remonter un jour à la surface. La chaleur toxique causée par l'effet de serre abstrait n'avait rien à voir avec celle de la lumière de Glyphe et des câlins de Rowen. Quelle ironie, le système était préparé à avoir comme dernier état une mer sans fond, huh... Le masque blanc s'érodait de plus en plus, tandis que le soleil se dissimulait de moins en moins. Comment sauver cet endroit, telle fut la question, éphémère, à cause de l'impossible retour en arrière. Tarder revenait aussi à choisir, toutefois, cela ne reviendrait pas forcément à prendre le bon choix. Correction, ce serait même favoriser la catastrophe. Comme quoi, l'inaction, parfois... Le Pichu remarqua une horloge abîmée sur le linceul déchiré, avant de tenter de la remettre en bon état. Tic... Tac... Tic... Tac... Aucune réaction. Sur le moment. L'astre lunaire chuta, détruisant toute perspective, son jumeau du jour aussi, vers l'abysse. Ce qui avait été détruit n'allait pas être reconstruit à l'identique, non. La « mort » avait ressuscité ces vastes étendues, puis chassé la sombre fumée qui aurait pu y invoquer le mal de nouveau. Le sol arctique devint un sol continental. Des arbres poussaient à leur rythme, certains d'entre eux atteignant tout de même la dizaine de mètres, malgré leur naissance datant de quelques minutes, tout au plus. Tic... Tac... Le flot de la vie coulait abondamment, prêt à être partagé avec l'ensemble de ces souvenirs. Tout ce qui débute mourant finit vivant et bien-portant... Ou peut-être que l'adage adéquat à la situation en fut un autre. Qu'importe, l'idée était présente au rendez-vous. Faire pousser une graine dorée pour accompagner ce renouveau fut jugé inutile par le spectre blanc, préférant garder celles qu'il lui restait pour de meilleures occasions. Ceux qui avaient fuit leur patrie revinrent, armés de reconnaissance et de remerciement en quantité capable de noyer n'importe qui sous un déluge de sincère gratitude. L'utopie était presque achevée, désormais. Le peupler, voilà la nouvelle priorité. En revanche, les ours se crurent maîtres de ce paradis, et le barricadèrent avec tout ce qu'il avait, laissant le jeune adolescent complètement consterné. Un rempart de plus en plus gardait ainsi le petit pays à l'abri de toute invasion. … Vraiment ? L'avarice allait être punie. D'autres tribus, observatrices de l'histoire, partirent à la conquête de ce nouveau territoire, n'en ayant point le droit selon ses résidents du moment. Des colonies de Fermite grimpèrent la barrière, des Aflamanoir l'affaiblissant de toute l'ardeur de leurs flammes, une véritable union face à un ennemi commun, enfin, en apparence. Avant qu'il ne fut trop tard pour les aiguilles, le meneur de Coeur Noble se fit entendre. « Cela suffit ! », suivi d'un émouvant discours sur comme quoi cette utopie concrétisée appartenait à tous, et que l'agrandir n'était chose impossible que si les concernés le pensaient. Des murmures animèrent les foules d'intentions et d'émotions différentes de la colère ou de quoi que ce soit du genre. Oui... Ce que disait ce Pichu... Etait la vérité... Autant l'écouter, dans ce cas. Tel fut le plus grand exploit de Rowen au Mt Avalanche ce jour-là.

Reprendre la route, beaucoup, beaucoup trop de chemin restait à parcourir avant d'atteindre le client, sans oublier la récolte des trois autres mystérieuses notes de musique. Oh, un endroit hors de l'influence de l'artefact du temps ? Quel étrange phénomène... Ou plutôt, quel énième phénomène, aucune raison de s'étonner, mais tant pour s'émerveiller, dirait un explorateur passionné. La grotte avoisinante relâchait un air glacial, alors autant investiguer la cause, sans pour autant s'attendre à des résultats, s'agissant très certainement d'une distorsion à l'oeuvre. Huhuhu, vraiment ? Cette assertion fut impitoyablement brisée jusqu'à ce qu'elle redevienne... Poussière. Aucune pitié pour tout ce qui venait à s'écarter de la vérité. Dans la roche, ne fut point incrusté un second cœur blanc, mais un quatrième cristal Z, plus précisément, et évidemment, une splendide Cryozélite. Son extraction fut fort difficile, de par ses propriétés, mais surtout à cause de l'absence  d'un Type Feu dans leur équipe. Après la mise en œuvre de relativement grands efforts, le froid se contint dans le nouveau trésor, qui fut mit immédiatement avec la Voltazélite et le cristal « vide » réservé au jeune adolescent. Plus que quinze... Collectez-les tous... Pokémon ? Ahahaha ! Point ici, en tout cas, ce slogan alternatif.

Une musique familière donna son adieu. Une autre donna la bienvenue. Les deux prochains étages du millefeuille non-linéaire se renforçaient, hâtant leurs préparatifs, de peur d'être d'insuffisants obstacles au duo qui s'approchait dangereusement, ayant pu contempler leurs exploits. Coriace, tenace, encore plus, faire fonctionner la machine à penser en y injectant toute sa détermination, le voile ne devait être retiré que par l'élu ayant compris et pacifié l'énergie spectrale fragmentée ramenée par le voyage de I(II). Un ricanement s'affûta, prêt à trancher tout ceux le décevant. Un puits. Une intuition fugace confirma qu'il s'agissait bien du passage vers la suite de l'aventure. Prêts ? Oui, prêts, prêts à sauver Géraldine, accomplir la mission, et le plus important... Revenir tous ensemble à la Guilde ! … Quelle naïveté... Ou quel ferme espoir...


Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Ven 7 Juil - 19:09
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Sam 8 Juil - 18:31
Mer Sans Fond (Abysse du Monde) –  Vingt-huitième Etage

Malgré l'altitude négative conséquente atteinte par Coeur Noble, les pas joyeux, festifs, et dansants de la surface résonnaient, apportant une euphorie d'arrière-plan faible, hors de portée, incapable de réchauffer quiconque. D'autres sons résonnèrent à leur tour. Le chant des Nosferati, ou plutôt, de quoi leur permettre de se représenter leur environnement, après tout, quel beau concept, un aveugle voyant, au lieu d'un voyant aveugle. Un écoulement proche rythma la descente. Sur l'horizon de verdure existait l'utopie perdue. Il était trop tard pour faire marche arrière, désormais. Fini, c'était fini... Glyphe dut accomplir le rôle d'éclairage, imitant celui d'un mineur. Un lac noir de jais, une substance inconnue. I(II) aurait su nommer ce mélange multi-fonctions, elle. Parce que sa vie quotidienne le demandait... Enfin, la sienne, indirectement... Des plantes et des fleurs étaient revenues à la terre, après avoir agonisé, fané, mettant un terme à leur aspect meurtri. Leur chute fut longue, les transformations reçues par leurs restes aussi. Tout ce pessimisme accumulé... Cette haine, cette colère, cette angoisse, cette tristesse... ! Les roches ne purent sauver ce qui n'avait point pu l'être auparavant, de pouvant guérir des cadavres. La géologie venait d'être complètement martyrisée, étant incapable d'être respectée, mais qu'importe, la science ne servait à rien dans ce Donjon corrompu, penser non plus. … Vraiment ? Mais alors comment comprendre ? Comment réussir à comprendre ce qui n'avait pas réussi à se comprendre soi-même ? Ah, autant abandonner.  Toutefois, cela ne marcherait plus. Des réponses avaient été données, certes, certaines par le biais d'un mur fantôme, de déductions en chaîne explosives, et de coups d'intuition. Qui était-elle. Qui était elle. Encore une fois. Qui était I(II). Qui était I(III). Héhéhé. S'échapper dès la chute dans cette grotte sans lumière, cela n'était point prévu, pas avant que ce qui devait être libéré ne le soit. Ce fardeau était impossible à porter plus longtemps. Un miracle, oui, mais cent à la suite... Peut-être, en fait ? Huh. La pression subie à cause de l'ombre de Dimoclès dans laquelle elle « marchait » en permanence, et la chaleur due à sa « vie », dans le ventre de la mère terrestre, voilà ce qui retravailla le jus de mort d'en-haut en cet eau néfaste. Un Minotaupe. Deux Minotaupe, au final, sans oublier la quinzaine de subordonnées les précédant d'une étape dans la voie de l'évolution. Avec leur outils rudimentaires, leur extraction commença. Mais que peut-on tirer du désespoir, au juste. La métaphore ne pouvait être comprise par leur esprit embrumé, ne connaissant que ce référentiel biaisé. Raffiner, raffiner, trop tard. Après tout, ce n'était qu'une simple image, à comprendre avant de l'exploiter pour de tels profits... Les pas de la surface ne résonnèrent plus. Ou plutôt, ils n'existaient plus. Ressusciter devint impossible. Mort. Trépas. Néant. Le poison progressait. L'Evoli de la Cryozélite avait toujours pour le moment de quoi affecter cette réalité, alors il le fit, en figeant la dangereuse substance, temps qu'une brève éternité passa. Magnifique, que de neutraliser un désastre, plus magnifique encore, que de le prévenir. L'obstacle suivant fut une myriade de fleuves aux toxines toutes différentes, se mêlant dans le but de devenir plus puissants, parfois tentant d'éclabousser Coeur Noble pour leur faire partager leur concept rongeur. Franchir l'infranchissable, sans ne rien perdre, fait accomplit, désormais. Leurs humeurs s'étaient calmées avant qu'il fut trop tard. Tant mieux, que dire de plus... Ou pas, sachant que ce qui pouvait potentiellement se trouver plus loin serait très certainement la guillotine, à moins de trouver de quoi la briser. Quel mensonge... Tout allait se résorbait... Rowen ainsi que le Spiritomb, quelqu'un allait venir les aider, les sauver, oui, il en avait été décidé ainsi. Une calme respiration, douce, apaisante. Inspirer... Expirer... Répéter l'opération jusqu'à ce que les peurs s'en aillent avec le souffle... « Vous n'avez jamais été abandonnés. Ils viendront. Il s'agit d'une certitude. Ils viendront, alors vous n'avez plus qu'à tenir un tout petit peu plus seuls. Certes, le sprint final est là où on a paradoxalement la plus grande tendance à abandonner. N'abandonnez pas. Je vous en prie... » Quelques gisements, puis une guerre entre Racaillou. Pour déterminer le véritable propriétaire des lieux. Très bien, très bien, autant retourner parmi les spectateurs, prendre un siège, manger quelques baies, avant de se préparer au silence, à l'exception de quelques commentaires bien choisis une fois l'occasion attrapée. Une guerre, cela n'en finissait jamais, ces tensions internes, un symptôme du véritable conflit intérieur, celui qui importait... Un groupe vainquit, les autres durent se rendre, un dénouement, ou plutôt, le dénouement, à cause de l'absence de structures alternatives pour ce genre de situation.

Les excentriques astres du ciel sursis l'avaient indiqué dans leur carte tombée hors du domaine de l'esprit. La lune l'avait confirmé, pour renforcer leur cœur. Un aura d'un agréable froid. Une montagne de stoïcisme plus solide que toutes les roches ici présentes. L'équipe de rang diamant rencontrée à la Grotte Brasier, enquêtant et cherchant à résoudre les phénomènes spectraux. Lune de Givre. Séléna, la redoutable Momartik auréolée de mystère, Xythras, son ami Séléroc ainsi que son compagnon d'exploration. Un passage les fit se rencontrer, les distorsions ayant cherché à retarder cette rencontre. A eux quatre, ou plutôt, une fois Géraldine retrouvée, à eux cinq, aucune illusion ne saurait survivre, sans pour autant pouvoir ne serait-ce qu'espérer être épargner. Ramper, huhuhu, impossible, la solution étant une mort à tête chercheuse. Le jeune adolescent raconta ensuite son périple à la meneuse nouvellement arrivée, qui fut pétrifiée l'espace d'un instant, avant de reprendre son expression habituelle. Les phénomènes avait dépassé un niveau dépassant l'entendement. La Momartik s'en était déjà quelque peu doutée avec les changements de Donjons, mais pas à ce point... Et la Confrérie de la Nuit, non, non, non... La Fluvetin ne risquait point d'obtenir un sort enviable, à moins de la retrouver très rapidement. Ces ennemis, leur objectif était enveloppé d'une telle noirceur, la cultiver en faisant partie, la faire évoluer aussi. I(II)... III... Sans oublier les deux questions primordiales, Séléna n'était pas dupe, tout comme Xythras. Comment ouvrir la porte était évident, cependant, la présence d'un voile modifiant la perception de la normalité, ici et de plus lors de la dernière, ne leur échappa point. L'oracle avait informé Lune de Givre des données leur étant inconnues.

Radar activé. A priori, un campement d'Archéduc localisé au prochain étage. Apprendre cela signifiait beaucoup. L'oiseau rose bonbon était toute proche. Le héros allait enfin pour prouver sa valeur en sauvant sa princesse. Un semblant de plan d'attaque fut minutieusement préparé, bien que, en l'absence de plans, de ce genre d'éléments, une préparation parfaite aurait été impossible, alors... Mais de toute manière, le talent individuel de chacun d'entre eux était grand, très grand, non ? Même ceux refusant d'y croire, parce que la force ne disparaît pas juste en la niant, cela ne faisant que l'enfouir en partie. Rowen s'entraîna avec son épée d'argent, espérant qu'elle remplace efficacement son électricité entravée même là-bas. Un escalier fut révélé. Des marches glissantes, le farceur... Que le Jour l'emporte !


Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Sam 8 Juil - 18:31
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Dim 9 Juil - 20:58
Mer Sans Fond (Abysse du Monde) –  Vingt-neuvième Etage

Le vingt-neuvième étage. Lors de l'exploration de la Grotte Brasier, il s'agit de l'avant-dernier avant la fin de la mission, soit la création du cœur blanc puis sa fusion avec Glyphe. Là, il en resterait vingt-et-un, tandis que leur énergie s'essoufflait. Heureusement, Lune de Givre apporta cette nécessaire bouffée d'air. Un maléfice d'aliénation de l'esprit infectait les lieux, incantée grâce à l'énergie de membres de la Confrérie de la Nuit. Séléna avait ressenti juste. Leur objectif se rapprochait. Sur le passage des protagonistes, de nombreux Pokémon semblaient désoeuvrés, complètement privés de leur faculté de penser. Un Armaldo ainsi qu'une Toudoudou cherchant en vain comment partager entre eux deux équitablement une quantité de graines paires, une Lippouti se demandant pourquoi il faisait toujours nuit, incapable d'avoir l'idée d'ouvrir ses paupière, ou encore un Opermine ne pouvant s'empêcher de faire du mal à son autre tête. Une folie extatique naissait en certain, enfermant ses victimes dans un référentiel bien trop limité pour leur conscience, avant de leur faire nier la souffrance omniprésente, une joie artificielle, enfin, mortelle, surtout. Psychoses, névroses, dépressions... Fleurissez allègrement dans ce terreau qui vous est fertile. Dans l'histoire située hors de l'espace-temps, un nouveau personnage fut rajouté. Prenant la forme d'une Goupix, cette incarnation d'énergie spectrale cohérente, partageant beaucoup d'information similaires, naquit dans le monde entre les deux côtés, à la fois pleine de vie, mais au fond remplie à ras bord de mort. Elizthraëlle. La seconde Sorcière, pâle face à l'originale. Une danse de feux follets violets, ricanant, l'entoura, l'accompagna. « Le désir de revoir maman », fut le catalyseur de ses pouvoirs, de son existence. La renarde de feu marcha, marcha, à la recherche de son enfant, en tant qu'espoir de tellement de personnes, Pokémon ou non. La solitude fut dure à porter, et pourtant, elle ne pesait rien, n'ayant point la moindre masse. Où était ses enfants. Nul part parmi les arbres de la forêt malsaine. Idem au sommet de la montagne du chagrin. Beaucoup de temps passa pour l'allégorie. Beaucoup trop pour son cœur. Elizhtraëlle ne connaissait pas la lumière, seulement la chaleur, l'ayant donné à tous ceux qui lui étaient chers. Un Grelaçon dans un volcan, voilà ce sur quoi reposait sa vie, en constant équilibre, prêt à chuter dans le désespoir. Un miracle. En théorie. Ou plutôt une théorie, qui donna le droit à un miracle. La Goupix essaya tout de même de faire profiter à ce terres désolées, ainsi qu'à ses comparses entravés, les bienfaits que pouvait procurer sa magie blanche. Ressusciter les cultures gâchées par le givre, régénérer des plaies en faisant comme si rien n'eut jamais été meurtri, changer la météo en la rendant adaptée à la situation. La seule réponse qui lui fut donné ? Des regards vides de tout mais aussi de n'importe quoi. Attristée, la Sorcière reprit son voyage. Se sentant épiée, elle accéléra le pas. Encore. Encore. La menace se rapprochait, ou... On la piégeait, en inversant en partie les rôles. Son chapeau magique faillit s'envoler avec les vents des soupirs. Des pleurs. Ceux de l'un de ses enfants ? Elitzhraëlle s'en alla confirmer ses doutes, pour n'être qu'à moitié déçue. Ce n'était pas l'un des siens, ce Rozbouton, mais il cherchait sa maman. Alors la Goupix lui promit de l'aider à la retrouver. Plusieurs villages, aucun résultat. L'ombre néfaste céleste ne planait plus sur eux, rassurant temporairement la Sorcière, l'enfant perdu n'ayant de toute manière jamais eut cette impression. Tant mieux pour lui... Continuer son chemin. Retrouver maman en haut d'une falaise, une Rosélia négligente envers le Rozbouton. L'empêcher de commettre l'action irréparable, et réunir une famille à travers de nouvelles promesses et des vœux concrets. Puis repartir, un peu plus légère... Où étiez-vous ? Aucune réponse. Cette sensation d'être scrutée, comme une proie pistée par un chasseur, revint, et s'intensifia. Mais que... Il n'y avait personne en vue ! Une forteresse noire telle un nuit sans astres. Un hurlement de- NOOON ! Elizthraëlle se jeta dans la gueule du Grahyèna, ou plutôt, sans les serres acérées de l'Archéduc. Des miasmes spectraux s'assemblèrent. Un représentant de l'espèce en question, borgne, la cape noire. Lui. Le chef de la Confrérie de la Nuit, présumé envoyé par Coeur Noble à Magnézone. Vraiment ? Huhuhu. Attraper un Abra sans talent empêchant la fuite, et le résultat aurait été le même, prévisible. L'allégorie d'un désir d'espoir devait mourir. Ses alliés, bandèrent leur arc. Maman... Allait encore devoir rejoindre le ciel de Lunala, définitivement, cette fois-ci, semblait-il. Ses flammes, des armes, non... Seulement de quoi se protéger, mais face à tant d'attaques, tout était déjà fini, enterré, réglé... Allez, une dernière pensée à ceux laissés dans ce monde, et...

- Rowen à la rescousse, héhéhé !S'exclama un certain Pichu au cœur noble qui venait de faire de la porte un obstacle désormais inexistant.

- Un... Campement. Merci de tes services, Séléna, mais... Heureusement qu'on s'est préparés au pire. Enfin, je devrais plutôt te remercier... Merci.

- Oh, disons que dans tous les cas, notre objectif  reste le même, nous avons juste plus d'ennemis à vaincre, ce qui avec mes attaques de zone ne devrait poser aucun problème. Croyez en vous, et la victoire vous illuminera, n'oubliez jamais cela, s'il vous plaît.

- Tsss... Comment osez-vous...

- … Kidnapper Géraldine ?

- Ahahahaha ! Nous avons un comique, ici ! Voyons si il pourra toujours sourire une fois ses amis... Morts. Tous. Toi qui aurait dû être à sa place, Libérateur !


- Humpf... Vous savez parfaitement comment sera résolu ce conflit de toute manière, alors autant ne pas perdre de temps. Oui...

- Le combat !

- Le combat !

- Le combat !

- Le câlin !

- J'ai peur...

- BANDES D'INCAPABLES QUI M'ONT FAIT ATTENDRE, MOI... !


Oho. La princesse s'était libérée de son cachot toute seule, prête à en découdre. Et cela promettait de faire mal, très mal. Des claques potentielles figèrent l'assemblée, un regard de tueuse les transperçant de couteaux de pensée. Géraldine s'approcha, gracieusement, majestueusement... Avant de glisser dans les airs, la faisant tomber, puis complètement enrager. Grrrh, ces paysans de pacotille... ! Valsez, valsez, valsez, et soumettez-vous ! Un Vent Féerique emporta les frêles flèches venant d'être décochées. La Goupix se plaça en retrait, effrayée, avant de les entendre. Ses enfants. … Depuis le sac ? La silhouette jaune nommée [ III / Rowen ] et l'Evoli apparurent exclusivement aux yeux d'Elizhtraëlle, pour un câlin, peut-être malheureusement le dernier pour ce trio-là... L'épée d'argent fut maniée, découpant sa voie parmi l'air, cherchant à atteindre l'Archéduc en chef, tandis que les camarades de Rowen s'occupaient des sous-fifres. La meneuse de Lune de Givre utilisa son gel pour limiter les déplacements de ses opposants, permettant ainsi à son partenaire de les canarder de rochers pointus à grand potentiel pour assommer. Peut-être de percée aussi, brrrh... Une lumière argentée et dorée, deux potentiels fusionnés, mit un terme au combat. La Confrérie de la Nuit avait perdu, mais avant de se faire attrapée, s'échappa là où foisonne les angles morts, des ténèbres absolues, dans lesquelles personne tenant à sa santé mentale devrait s'aventurer... Après cette victoire, le petit groupe grandissant chercha à mieux connaître la rescapée Goupix, qui pour une raison leur étant inconnue avait désormais la larme aux yeux, larmes qu'elle sécha après qu'on  les eut remarquées. La Sorcière raconta son histoire difficile à croire pour un Pokémon normal de par son... Manque total de vraisemblance, mais... Lune de Givre et Coeur de Noble ne faisaient point partie de cette majorité souvent critiquée, l'acceptant avec à leur côté, tout du moins jusqu'à l'accomplissement de la mission.

Encore une seule des sept, et puis ce serait alors au tour de l'originale, la zéro, l'alpha musical, paradoxalement, la huitième. Le Jour, tel que prédit à la fin de l'étage précédent, prit la place de la Nuit qui n'avait que trop durée. La partie assez positive par rapport au reste allait désormais être traversée, tous ensemble. Papatte dans la papatte. Aucune illusion ne saurait alors les tourmenter, dissimuler la vérité derrière aussi. La clé de I(I) ouvrirait la porte sacrée vers  l'ensemble de la vérité une fois toutes les pièces précédentes rassemblées, pour créer l'utopie tant rêvée, tant espérée, depuis si longtemps, et dans tellement d'endroits différents... Une chaleur de brasier aurait dû affecter les aventuriers... C'était sans compter sur l'aura très pratique de Séléna, héhéhé. Un escalier de pierres précieuse se présenta au groupe, fut emprunté, et... Que le plus grand souhait de I(I) finisse par bientôt s'exaucer, huh...



Dernière édition par Rowen le Dim 9 Juil - 21:07, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Dim 9 Juil - 20:58
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Lun 10 Juil - 19:07
Mer Sans Fond (Volcan Géant) –  Trentième Etage

Peu importe à quelle point une graine est parfaite, si la nature n'en prend pas soin, son futur sera déchiré, ne pouvant alors exister. Seul, l'alpha n'est qu'un cadavre. En revanche, ensemble... Un miracle naît. A l'horizon, se tenait un volcan. Ce volcan était bien évidemment gigantesque.  Au-dessus du cratère, lévitait une unique sphère rouge nommée H. Rien n'allait être forgé avec seulement cette lettre, alors celle s'appelant e se joignit au rituel de création de l'utopie. Toujours point suffisant. Les deux étoiles due la couleur du sang vital se rapprochèrent, accumulant ainsi énormément de pouvoir. Prises séparément, leur énergie était déjà considérable, cependant, un effet synergique eut lieu, faisant en sorte que la somme des deux atteigne de nouveaux sommets. Li... B... Be... Toujours tester toutes les combinaisons théoriques...  C... N...  O... F... Jusqu'à la stable noblesse... Qui pourtant devait tout de même permettre des possibilités d'évolution, un état complet prêt à l'être encore plus, vers la transcendance. Ne... Na.. Mg... Al... Si... Non, l'édifice n'allait connaître que l'écroulement, sans un petit quelque chose supplémentaire... Quatorze comètes laissant une splendide traînée se mirent à orbiter tout autour de la planète cramoisie. Désormais, les deux couleurs allaient venir en même nombre. Parce que la véritable lumière ne saurait être atteinte sans connaissances quant à son absence, huh... S... Cl... Ar... K... Ca... Sc... Un drôle d'alphabet se déroulait, prenant la place qui lui était dû. Avec, une fois le rêve bâti une fois pour toutes, de nombreuses histoires devraient être écrites, toutes dans l'amour, la joie, et la compréhension. Ti... V... Cr... Mn... Fe... Co... Ni... Ses propriétés changeaient à chaque arrivée, se moulant selon la forme des souhaits. Krrrh. Un son qui n'augurait que désastre se fit entendre. Comment ? La graine était censée être parfaite ! Des sphères jaune orangées se mêlèrent à la formation de l'utopie, jouant le rôle de médiateur, enfin, plutôt de médiateur entre les différentes visions de l'état final portées par leur individualités, à leurs premiers équivalents. Cu... Zn... Ga... Ge... As... Se... Br... Kr... Rb... Cette musicalité finit par devenir une mélodie. Elizhtraëlle fut fascinée par le processus, étant capable de se rendre compte de ce qu'il signifiait. Cependant, elle savait. Elle savait qu'il manquait toujours une brique à l'édifice, et que sans cette dernière, le résultat ne serait que le fantôme de ce qui était espéré. Alors la Goupix se rua non point vers l'or mais vers le sommet du volcan, une détermination plus profonde que l'abysse attisant la flamme dans son regard. Rowen, lui demandant ce qu'elle était en train de faire, la suivit du mieux qu'il le pouvait. Ses compagnons d'aventure firent de même. Pfiou. C'était épuisant. Ce miracle était lacunaire. La gentille Sorcière à la magie blanche se concentra sur ses plus beaux moments passés avec ses enfants, matérialisant ainsi  une orbe d'un rune différente nuance de rouge. L'Evoli de la Cryozélite, le Pichu de la Voltazélite. La fratrie suivit la voie que leur maman désirait débroussailler. Cyan, magenta, jaune. Les trois couleurs primaires de la synthèse soustractive, pour supprimer le noir dérangeant, et imprimer l'amour sur la feuille tâchée représentant le monde entier. Parce que peu importe à quel point on additionne des représentations théoriques d'une émotion... Au final seuls ceux l'ayant vraiment vécue étaient en mesure de facilement la ressusciter, non... ? Une fois définitivement forgé, l'atome prit des teintes dorées, illuminant les environs d'un lumière semblable à celle de Glyphe. Non, il s'agissait de la même... Ce devait être un autre cas de cohabitation, tout comme avec le sage arbre. D'ailleurs, oui, ce fut le moment. Un graine miraculeuse traversa les airs pour venir se rajouter  à la recette, amplifiant la majesté du soleil, à la grande surprise de Séléna... Si en tant qu'aventurière chevronnée habituée aux phénomènes paranormaux la meneuse de Lune de Givre pouvait encore ressentir cette émotion-là. Point une répétition, cette phrase, par hasard, huh ? Qu'importe. L'alpha avait laissé sa place au bêta, désormais. Ce qui est extirpé du zéro infini deviendra un un complet puis atteindra l'infini non-vide. Une manière peut-être un peu trop mathématique pour exprimer une idée très simple, et pourtant, si difficile à mettre en mots. Toute la nature aux alentours muta, sous l'influence de cette graine de vie. Des paysages aux particularités indescriptibles... Des merveilles indicibles... Whaw... Mourir pouvait être envisagé sans le moindre regret, après avoir eu la chance d'assister à ces panoramas... Enfin, non, il restait tout de même la mission à accomplir, avant toute chose ! Allez, allez, du nerf, il fallait se remettre dedans avant que la paresse ne s'immisce, qu'il ne soit trop tard ! Humpf... Le jeune adolescent prit son temps en s'étirant, avant de repartir tous ensemble.

« C'est amusant, que de naître tout en ayant toute une histoire avec soi...
Je me prends au jeu, et pourtant, ce jeu de faux-semblants n'est qu'une vérité.
Mes enfants...
Je reste lucide.
Ma véritable nature n'est qu'informations.
Un espoir ? Je ne prétends pas en être un.
Mais si je le suis pour quelqu'un, alors tant mieux.
J'incarne le Jour.
Les réponses hors de la [ boîte / Nuit ].
Oh, I... Je contemple votre histoire à vous.
Elle défile dans mon esprit.
Vous êtes formidables.
Je tiens à faire partie de votre force.
En attendant...
En attendant la Libération...
Je continuerai de partager ma magie.
C'est le pourquoi de mon existence.
J'accepte ce destin.
Je n'ai pas à le refuser.
Je n'ai aucune raison de le faire.
Je vois un lac.
Ni à moitié vide, ni à moitié plein.
Mais toujours prêt à être rempli...
Merci.
Merci pour tout.
Pour ma... Vie... »

- XIII

Après la reprise, l'engouement s'estompa quelque peu. Certains de nos protagonistes se ramollirent, en extase face à la nature qui selon eux les rendrait immortel tant qu'ils y vivraient. Pourtant, tout cela n'existait que grâce à des « actions » au sens large, non point grâce à un immobilisme polaire. Pourquoi avancer, quand tout ce que l'on cherche est juste à côté, à portée de papatte, nous entourant tel un bouclier de bonheur, hein, pourquoi, pourquoi donc s'infliger la peine de se relever sans en avoir envie... Y avait-il seulement une réponse sage et adéquate face à ce genre de réflexions ? Tin tin tiiin ~  Le gagnant du piège Ramoloss fut... Rowen, bien évidemment ! Applaudissez, applaudissez, chers lecteurs, pour le suspense insoutenable venant d'être brisé pour assouvir votre désir de connaître la suite, héhéhéhé ! Quelle basse vitesse. Le Pichu faisait pitié, à traîner ainsi sa carcasse. Séléna l'aida en portant en partie le fardeau qui était son propre poids. Humpf... Il était assez grand, tout de même... Elizhtraëlle, inquiète, tenta d'effacer cette émotion de son visage, arborant un sourire se voulant rassurant. La Sorcière fit ensuite face au principal concerné par la flemmardite avancée, lui redonnant de la force par le biais de ses délicates et douces flammes. Opération réussie ! … Enfin, un problème subsistait. La perte de vitesse, pour plus de difficultés en matière de mouvements. Géraldine ricana, avant de chatouiller son meneur pour soi-disant « favoriser la récupération de cette altération de statut ». Bien sûr, bien sûr, parfaitement crédible. Ah, des plumes caressantes là où c'était sensible, sans pour autant être obscène, quel supplice infernal face auquel Rowen était impuissant, personne ne jugeant bon de mettre un terme à cette torture, utilisant comme excuse que la scène était trop mignonne pour être dérangée. Oh, ohoho, le jour où les rôles seraient redistribués, la souris électrique allait être celui qui allait rire le dernier, parole de Pichu... !

Quand on les regardait avec le cœur, le petit groupe formait une formidable famille aux liens indéfectibles, éternels. Peut-être en avaient-ils toujours constitué une, en fait, qui sait. Deux mamans, deux Sorcières, Elizthraëlle et Séléna, Xythras incarnant le papa, avec Glyphe dans le rôle de l'oncle, puis le duo Rowen Géraldine pour qu'il y ait tout de même des enfants dans le lot. Meilleur casting au monde, n'est-ce pas ? La Fluvetin exprima violemment son mécontentement. Tsss. Personne n'arriverait jamais à la caser quelque part contre son gré. Il fallait conserver les apparences, ainsi que son honneur de princesse orgueilleuse. Oh, tiens, des escaliers sauvages apparurent. Les dompter allait être nécessaire, afin de pouvoir se servir d'eux sans risquer beaucoup. Tuer toute volonté de se rebeller, en gravant les marches de marques d'appartenance. Cela devenait vraiment étrange, cette situation... L'oiseau rose bonbon s'essuya ensuite les serres dessus, avant de déclarer que tous pouvaient désormais l'emprunter sans craindre un bête accident, ce qu'ils firent tous bien rapidement... Pour ceux qui avaient attendu, huhuhu.

Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Lun 10 Juil - 19:07
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Mar 11 Juil - 20:36
Mer Sans Fond (Volcan Géant) –  Trente-et-unième Etage

En Terre du Vent, naquit un Flingouste, qui ne pouvait qu'ignorer à l'époque l'avenir tracé par et pour lui. Peut-être grâce au fait qu'il vivait dans un milieu rempli d'énergie féerique, une âme d'artiste s'éveilla en lui, un don qui allait lui permettre de vivre une vie colorée, pleine de passion. Ses parents, admirant le talent de leur enfant, acceptèrent qu'il choisisse comme vocation celle d'artiste. La peinture était son mode d'expression favori, lui permettant de capter une essence supérieure, ainsi que ses propres émotions, sa vision du monde bien à lui, dans ses œuvres picturales. Manier le pinceau était toutefois difficile malgré sa dextérité, alors il s'entraîna, apprenant de ses erreurs, jusqu'à atteindre une perfection lui plaisant, avant de la repousser un peu plus loin, encore et encore. Cette sensation lorsqu'il était concentré sur l'une de ses œuvres, ajustant son chevalet, bravant les conditions météorologiques... Pour la crevette peintre c'était celle qui lui confirmait qu'il était bien en vie, et qu'il n'y avait rien à regretter à ce propos. L'amour, la joie, l'amitié... Toutes ces idées se retrouvèrent mêlées à forêts, plages, coins de nature solitaire... Ces correspondances était essentielles pour le Flingouste, utilisant un langage supposé partagé avec son interlocuteur pour lui communiquer son trésor intérieur, sans être limité par des mots. Certes, les peintures n'étaient point non plus en nombre infini... Qu'importe, il suffisait alors d'en mélanger pour obtenir le résultat souhaité. Un beau jour d'automne, un Ludicolo fêtard l'interrompit, intéressé. Ce fut la première fois que le danseur du dimanche décidait volontairement de se calmer, de s'arrêter, afin de pouvoir contempler le brouillon face à lui. Au fait, un nom fut tout de même conféré aux personnages principaux de cette histoire. Leyphör, et Tanguy. Le premier finit par s'habituer aux regards dans son dos, espérant ne point les décevoir, son estime de lui-même restant dans le spectre d'un Pokémon. Le Ludicolo revint les autres fois que le Flingouste planta sa toile dans les environs, menant au tissage d'un lien entre les deux. … Vous attendez tous avec impatience l'évènement qui brisera cet agréable cadre, n'est-ce pas ? Très bien, très bien, cela peut s'arranger en deux trois tours de plume, bourreaux. Une goutte d'encre sur ce point décisif, et... Parfait ! Leyphör eut le droit à un seizième anniversaire, comme tous ses congénères suffisamment chanceux. Le Ludicolo fut l'un des invités. La Nuit, voyant en l'artiste grandissant une menace à son objectif, déplaça plusieurs de ces pions dans le but de ruiner des chemins. Le bruit des flèches... Un traumatisme qui allait rester fort longtemps. Un bilan catastrophique. Son meilleur ami s'était sacrifié pour lui, le plongeant dans un coma imperturbable. A jamais. Huhuhu. Celui qui lui avait permis d'atteindre sa vérité... Le néant communiquait autant que ce dernier, c'était dire... Un sourire, un geste miraculeux, aucun. C'était fini. Une vérité rouge sanglante. Face à le menace le pourchassant, Leyphör dut s'enfuir dans d'autres terres, celle des Plantes. Un voyage dans lequel personne ne l'accompagnait, un voyage sans véritablement de valeur. … Et si... Tout cela n'était qu'inventions... Une incarnation de spectrale au passé illusoire... A quoi bon narrer de tels récits ? Le livre fut scellé, des instructions sur quand il devrait s'ouvrir cachées quelque part. Il était une fois, dans un cachot marin, un Gamblast couché, la patte atrophiée blessée, la conscience emportée par l'écume spectrale. Glyphe ainsi que Rowen se précipitèrent pour apporter les premiers, le Spiritomb via sa lumière, le Pichu à l'aide de bandages. Séléna utilisa aussi son expertise médicale afin de remettre sur pieds le crustacé. « Où... Suis-je... » Un amnésique venait de voir le jour. Etait-ce vraiment Leyphör. Tout cela pouvait encore être réécrit. La fiction derrière un hypothétique fantôme... Tant qu'Elizthraëlle ne donnait point la réponse, le mystère demeurerait insoluble dans la matière grise du cerveau. La Sorcière usa de ses flammes pour parfaire les soins déjà bien avancés, pour de l'improvisation. Le réveillé, ignorant son prénom, choisit de se nommer Rowen, le prénom lui plaisant, au grand dam et à la grande inquiétude du meneur de Coeur Noble. Quelle merveilleuse originalité... Mais cela aurait dû être impossible, n'est-ce pas ? Cette parfaite coïncidence. Quand l'on en empile plein, on se rend compte de la complexité des engrenages du script. A ses côtés, des peintures de souris électrique, lui, avec ses iris cannelle, furent trouvées. Etait-ce une preuve du précédent postulat ? Evidemment. A ses côtés, un chapeau semblable à celui d'un Ludicolo fut aussi trouvé. Manipulait-on la scène de l'oubli, ou... Brrrh... Le souvenir fut laissé à l'abandon. La cérémonie de résurrection, lentement, se déroulement... Les regrets de I(II)... La plainte de III.... Une empreinte négative avait été forgée. La Maudite allait pouvoir refouler le sol de ce monde... Enfin, le sol d'un monde, héhéhé. Tout de même, cela restait une délicieuse ironie.

Le nouveau groupe reprit sa route, le Flingouste muet traînant quelque peu. Où était passé ce désir de communiquer, de se faire comprendre... Etrangement positionné de manière à être remarqué d'emblée, un coffre au trésor se tenait sur un îlot d'une mare de magma facilement accessible à l'aide d'un pont de basalte. Une fois ouvert, un grande quantité de pokés fit étinceler les yeux de la plupart de nos protagonistes. Cependant... Des dents sortirent du bois... Des yeux aussi... Tue ! La diabolique mâchoire manqua de peu de devenir une cruelle guillotine. Un jugement de l'avarice, mais aussi de la curiosité. Et en quoi cette dernière mérite-elle à son porteur un tel traitement... Oh, la tyrannie, n'est-ce pas. Bien sûr. La lucidité était nécessaire pour vaincre cette illusion. L'utopie tout comme l'enfer devaient s'écrouler, pour qu'un monde réel meilleur puisse subsister après la chute. Le cercueil rempli d'or fut un redoutable ennemi, avec ses attaques pouvant mettre KO un non-spectre en un coup, sa ténacité boisée, ainsi que sa résistance à la glace. Un coup d'estoc la força à commettre ses dernières actions, avant d'agoniser, de disparaître en n'offrant par terre qu'une mince partie du butin promis. Dommage, mais cela aurait pu être pire. Avec des cadavres, par exemple, quoique... Le pont disparut sous le liquide flamboyant. La Momartik fut alors contrainte à mettre en place un autre passage avec ses pouvoirs, défi du destin réalisé avec brio, après avoir donné à Coeur Noble le sang précieux. La musique des vagues s'écrasant avec leur dernier souffle de vie sur la falaise... S'échoua aussi, dans sa quête comme avec son corps. Magnifique, ce sacrifice.

Beaucoup d'indices furent semés pour que la récolte donne le droit à la vérité nommée Libération. Des indices sur sa vie, celle de I(II), de celui d'après aussi par extension. Pourtant, le vide existait toujours, celui de l'incompréhension. Les sept trésors légendaires... Adieu. Le destin se tenait à l'horizon, cachant ce qui se trouvait derrière. Quelle était donc la véritable nature de ce concept. Et si... Il n'avait jamais existé depuis le commencement... La petite souris électrique, l'oiseau princier féerique rose bonbon, la lune de roche, la lune de givre, la Sorcière des flammes de là-bas, le peintre de l'océan venteux aussi. Cette alliance différait de celle qui était prévue, mais bien sûr, un rire machiavélique crédible, et on fait croire tout à n'importe qui, en matière de manipulation, ce fait est bien connu. Les piliers se construisirent, et permirent le voyage...

Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Mar 11 Juil - 20:36
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Mer 12 Juil - 21:32
Mer Sans Fond (???) - Trente-deuxième Etage

Il est dit que le destin d'un être conscient ne sera dépassé qu'en intégrant en partie l'essence qui fait d'Arceus un créateur, son absence empêchant justement de créer son propre chemin vers le bonheur. Rien n'était figé, mais tout n'était pas forcément réécrivable. Dans cette étage, régnait en apparences des ténèbres absolues. Pourtant, la vision de Glyphe était parfaite, celle de Rowen légèrement moins. Pour pouvoir s'échapper d'ici, une boussole de vertu allait être nécessaire. Vers le glacial nord, toujours, parce que forcément il s'agissait de la destination pointée par l'aiguille... Ou pas ? Mentait-elle... La voix du spectre blanc guidant ses compagnons n'était point teintée d'illusions, tout simplement parce que son propriétaire n'en aurait eu aucune utilité. Son but était que tous arrivent sains et saufs au dernier étage, afin d'accomplir la mission en sauvant le Froussardine, puis rentrer tous ensemble à la maison, à sourire quant à cette longue histoire instructive. Bien sûr, la voix de la paranoïa apportait le doute. Et surpasser ce même doute permet la véritable confiance. La prudence était nécessaire. L'éternité leur était offerte alors autant l'utiliser pour calmement tracer la carte des environs, malgré le sens endormi, jusqu'à obtenir la voie de la sortie. La température s'abaissait. Toujours, toujours plus profondément, une règle dans ce Donjon du passé. Les pas confiants ne purent glisser et se rétamer sur le cruel givre antagoniste. Tout allait bien se passer. Promis. Huhuhu... Pourquoi aurait-on envie de les faire souffrir gratuitement... Pourquoi, hein... Hein... ! A la base, les souffrants étaient les morts. Dans leur territoire modelé par leurs êtres, point étonnant, ce résultat. La lumière de leurs espoirs enterrés fut leur corde de survie. Parce que sinon, sans elle, plusieurs tombes d'anonymes auraient rejoint les rangs oubliés depuis fort longtemps. Aucun miracle n'aurait été possible, malgré tous leurs efforts. Leur Libérateur n'aurait alors eut plus la moindre existence, ne devant aller à l'encontre des désirs de l'essence des sauvés en devenir. Vide. Quant on enlève l'impitoyable dé du destin, on obtient quelque chose de merveilleux, héhéhé. De bêtes jeux de mots, une tentative pour faire fleurir des sourires, un seul aurait déjà été conséquent. Dans les étendues glaciales nocturnes, la faim s'installa. Farce de mise à l'épreuve, les sacs furent temporairement scellés. Les instincts grouillaient. Le ventre du Spiritomb restait tout aussi rempli, celui du Pichu aussi, certes un peu moins. L'est de l'automne. Une dispute éclata entre Géraldine et « Leyphör », pour des motifs sans grand intérêt. Etre maître de soi, tempérant, était de même nécessaire. Le vide intérieur pouvait être rempli rien que par la pensée, une connaissance perdue depuis le début de l'enfance. Ce labyrinthe était différent du dernier. La vue revint petit à petit, clarifiée de tant d'angles morts. Des arbustes fruitiers se révélèrent, portant fièrement leur colorée nourriture, et pourtant, une fois mangée, des gargouillis se firent tout de même entendre, brisant inutilement le silence de cette drôle de forêt. Une série de câlins orchestrée par le manitou suprême, la souris électrique au nom fort partagé. Trois [ élus / électeurs ] pour un si petit groupe dans un si vaste monde... Elizthraëlle fut la première à l'exception de ceux qui avaient de base passé le test à comprendre ce que l'on attendait d'elle. Un peu de méditation, pour reprendre en papatte son propre pouvoir. Dans le sud désertique, la clé se forgea, un passepartout personnel, propre à la Sorcière. La Goupix affronta le froid métal qui avait décanté au fond de son cœur, avec sa maternelle et douce chaleur, pour attraper le seul genre de victoire possible dans ce type de lutte. Comme quoi, avec un peu de courage... Le concept d'obstacle finissait par disparaître, à l'aide d'efforts, d'essais, de tentatives, parfois fructueuse, parfois non, mais qu'importe, là n'était point le principal. Une graine dorée lui fut confiée. Qui allait bénéficier du passage dans l'est printanier, musical... Oh, bien sûr. Le réceptacle de I(II), enfin, le second. La justice. Ses actes ou plutôt sa décision d'auparavant fut récompensée de la même manière. La géographie fort singulière du lieu fit que malgré le fait qu'autant de pas furent parcourus dans chaque direction, le  début et l'arrivée ne se confondirent point. Certes, les escaliers restaient toujours absents, mais... Au moins il ne restait plus beaucoup d'endroits à fouiller afin de pouvoir les emprunter. Des miroirs, d'étranges récipients à eau liés les uns aux autres, des glaives, des couronnes, des balances, ainsi que des épées. Une ribambelle de symboles, tous à l'interprétation fugace pour les esprits de certains de nos protagonistes. Si seulement les ignorants comprenaient... Tout ceci n'avait rien à voir avec n'importe laquelle des religions... Ces présents n'étaient que de simples propositions, formulées par le Gardien Au-Dessus De Tous Les Gardiens certes, mais son libre-arbitre à lui devait rester au même niveau que celui des autres... Techniquement et théoriquement. Parce que dans la pratique, l'unique existence à en faire pleinement usage était Lui. Une égalité pas très respectée, en somme...

« Qu'est-ce qu'une réponse.
Tout le monde en cherche.
Tout le monde échoue à en trouver.
Ainsi, personne ne sait ce qu'est une réponse.
Comment peut-on alors en connaître la valeur... ?
Se tuer dans cette éternelle quête...
« Pourquoi ai-je mal. »
« Pourquoi suis-je seul. »
« Pourquoi ne ressens-je plus rien. »
La faucille de l'interrogation coupe.
Pourtant, tout se remet à pousser.
Encore.
Et encore.
… Cela finit par devenir inutile.
Qu'importe, la réponse ne sert qu'à ceux qui l'auraient.
Evidemment.
Dans le labyrinthe de sa psyché...
Regarder cette partie de soi que l'on refuse d'admettre..
Y faire face, sans se laisser aller aux illusions...
Enfin devenir soi-même en s'acceptant...
Et savoir reconnaître sa valeur malgré le venin.
Telle est une philosophie, celle que je vous ai racontée, héhéhé.

Tel est mon [ Jour / « réponse »]... »

- I (Parce que la synthèse existe...)

Le Soleil se présenta, faisant verser des larmes à la Maudite, se retenant de se jeter sur son papa, ne voulant l'emmener à nouveau dans ce puits d'oubli. Les deux regards entrèrent en contact, celui du Némélios reconnaissable par sa fille peu importe sa forme, avec celui des informations forcées dans le corps d'un artiste Gamblast. Tant fut échangé, sans mort, sans peinture, sans sculpture. La conscience en arrière-plan du propriétaire originel du corps admira cette œuvre d'art surpassant sans le moindre doute toutes les siennes. Un geste d'offrande de la part du lion de feu. De quoi se pardonner, pour tous ces anniversaires auxquels il était absent... Enfin, ce n'était peut-être qu'une simple excuse pour la gâter, héhéhé. Les deux n'était aussi point incompatibles ni n'étaient les uniques explications envisageables, alors qui sait. De toute manière, seule la chaleur importait. Un Soleil n'est qu'un point dans le ciel abîmant les yeux, sans personne à réchauffer, après tout. Un second coffret, ou plutôt le quatrième, dans toute leur histoire, ceux là-même permettant de monter en ranger chez les explorateurs, bien que servant la même fonction chez les hors-la-loi. Bien, bien, le contrat en avait valu la peine, et les dangers, semblait-il. Des Pokés se matérialisèrent ensuite. Un tendre moment... Où était papa, huh ? Ah, avec le cœur blanc, oui, Glyphe pouvait entrer en contact avec lui... Souhait exaucé. Une silhouette souriante holographique, pour deux tendres câlins. « Je te protégerai, jusqu'à la fin... Désolé d'avoir failli, mais, tout va bien se passer désormais, tu as de formidables amis à tes côtés, alors s'il-te-plaît, sèche tes larmes... Je t'aime. » Une réplique montrant le vœu le plus cher à IV. Derrière ces numéros, se trouvait tout de même des cœurs, il ne fallait point l'oublier. Des cœurs nobles, des cœurs unis, malgré les difficultés. Aaah, ces instants... Humer librement dans les prairies centrales... Ceux se joignant à l'enchantement auraient leur esprit aussi légers que des Baudrive anorexiques. Un image... Laissant quelque peu à désirer, dirons-nous.

Les quatre mineures intégrées, les majeures allaient prendre la place sur la scène. Oh, bien sûr, tout nécessitait du temps pour pouvoir maturer, mais... Les résultats indiscernables étaient déjà prometteurs. Un entraînement dédié au héros nommé Libérateur, ainsi qu'à ses fidèles compagnons. L'amnésique possédait depuis le tout-début toute sa mémoire. Scellée, certes. Les chaînes avaient fondu. Et du métal liquide ne peut plus rien retenir. Le pinacle se rapprochait. Oh, les escaliers ! Venez, venez leur faire un câlin ! … Oui, enfin, non, au final. Une musique nouvelle. Provenant de l'âme. Ses couleurs... Un délice. D'où venait-elle… ? D'eux-mêmes ? Vraiment ? Magnifique, dans ce cas. Le duo identique se câlina à son tour, le Pichu de la Voltazélite ainsi qu'Elizhtraëlle s'invitant dans ce moment de tendresse envers son autre soi. « J'ai deux mamans. J'ai deux merveilleuses mamans. Oh, Arceus, même si je ne suis plus qu'une ombre, merci, merci beaucoup... » Et alors les marches furent empruntées, la magie en eux...


Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Mer 12 Juil - 21:32
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Jeu 13 Juil - 21:05
Mer Sans Fond (???) –  Trente-troisième Etage

Une étape vers la Libération se préparait. Dans le lointain décor, des nébuleuses, pour une gigantesque plateforme flottant dans l'éternité en triforce. Un triangle bleu, le second rouge, et le troisième vert. Les protagonistes reposaient pour le moment sur un disque au niveau du vide lié à l'absence du quatrième, des ponts le reliant au reste. Une tablette se matérialisa, la cinquième, à moins que Coeur Noble n'ait quelques problèmes d'ordre mémoriel. Sa loi ne fut point punitive, se présentant comme une précieuse aide. « Allez rencontrer le pilier vous correspondant, pour en ramener son essence, afin que votre voie puisse s'illuminer plus facilement » Elizthraëlle fit ensuite part de son interprétation, qui était que selon elle se séparer était nécessaire, tout comme identifier quel pont choisir pour chacun. Séléna acquiesça, sa sagesse apparente convainquant alors le reste du groupe qu'il devait bien s'agir de la vérité. Rowen, I(II), ainsi que Glyphe s'en allèrent guidés par le intention en direction de la subdivision de la couleur de la forêt. Pour la partie embrasée, la Goupix suivie de la Momartik, un duo opposé par les températures, et pourtant aux cœurs si proches. Géraldine, blasée, accompagnée d'un Xyhtras rivalisant avec son émotion actuelle, préférèrent la teinte du ciel océanique au reste jugé trop naïf pour eux. Pingoléon. Simiabraz. Torterra. Ceux qui allaient tester leur valeur. Ceux qui allaient faire en sorte de subtilement les rendre plus forts. Les eaux furent gouvernés. Une pluie de lances. Des lances de pluie. Aucune défense n'était décemment en mesure d'arrêter, ou même ne serait-ce que d'atténuer la perforation des ces dangereuses offensives. Plus la Fluvetin et le Séléroc esquivaient, s'éloignaient, ou plutôt fuyaient, moins l'objectif caché était proche de leur position respective. Un voix tentait des les atteindre, d'une patience infinie pour d'aussi courtes durées de vie. Ses mots furent niés, alors qu'il s'agissait des leurs. Ayez... Confiance... Aucune de ses attaques... N'aurait su les toucher si... Ils avaient gardé foi en eux, en cette silencieuse voix... Tsss. Humpf. Cet empereur autoproclamé n'allait plus faire très long feu désormais, héhéhé. O roches anciennes ayant récolté tant d'expériences, ô capricieuses féeries royales, que rien n'entravât vos « humbles » maîtres ! Le manchot s'écroula, un sourire en coin. Un meilleur résultat aurait été possible, enfin, probable, surtout, mais qu'importe, cette réussite n'était point à dénigrer pour autant. Un... Cône... ? Le Pingoléon protégeait un cône azur ? Très bien... L'étrange figure géométrique fut ramenée à l'alpha de l'étage. Des terres dévastées, meurtries par de sanglantes flammes. Des météorites pleuvaient. Aucune des deux n'était en toute vraisemblance à l'abri. Le bruit de la chute commença à faire criser la Sorcière, qui vint se blottir contre la meneuse de Lune de Givre. … Oh. Mignon. Bien qu'Elizhtraëlle possédait le Type Feu, cela échouait à la rassurer. Un explosion à quelques dizaines de mètres. Encore. Et encore. Sans limitation en matière de munitions. Cette boucle allait étrangler leur esprit, en même temps, des morts jumelées... Ou pas. Parce que sous-estimer quelqu'un... Le faisait à force se sous-estimer lui-même, et... Voilà, quoi... Tellement mieux était possible. Se cloîtrer dans la peur n'allait rien arranger, alors la Goupix, souhaitant à tout prix les revoir, se tint fièrement sur ses papattes, provoquant leur adversaire. Viens, viens donc par ici ! Séléna, se reprenant à son tour, une illusion factice, après tout peut-être qu'au fond sa lame n'était point revenue dans son fourreau, forgea un complexe mécanique de glace. Un combat de dextérité et d'adresse enchaîna. Whoups, trop tard ! Le piège se referma sur le Simiabraz, manquant de le faire tomber dans le vide. Un jeu de reflets... Une diversion pour concentrer l'attention de l'adversaire autre part... Cependant, tout aurait pu tomber à l'eau très facilement, héhéhé, si jamais une seul étape avait été non correctement franchie. L'espérance leur avait permis de tout mener à bien, une puissante visualisation de leur réussite. Le juge martial avoua sa défaite, avant de donner aux vainqueurs un drôle de cube vermillon. Ah. Cela devait être une manifestation de l'essence de ce tiers... Quatre furent désormais là où continuait de léviter la tablette sacrée. Les murmures des arbres étaient des murmures de gratitude, de la part de personnes leur étant inconnues, enfin, moins pour « Leyphör ». Rowen n'était plus nécessaire comme prénom transitoire pour elle. Elise, oui, tant qu'elle était en contrôle, Elise serait forcément plus adaptée. Elise Rovëa. Mais qu'importe pour le nom de famille, cela n'existait point en ce monde. Pourtant, nier l'existence de cette partie de I(II), les racines de son arbre à elle, n'était pas envisageable pour autant. L'épreuve allait être passée d'emblée. La charité était déjà avec eux, quelque part. Pas le moindre besoin de récupérer un objet pour le prouver. Enfin, pour la forme... Un tore émeraude fut récupéré sur une souche, un merci gravé sur cette dernière. Pourquoi... Leurs actes inconscients étaient les responsables, très certainement. La tortue-monde observa le trio, le regard légèrement triste. Triste pour le Libérateur qui se trouvait en chacun d'entre eux, et son lourd destin. Le voyage vers l'oméga commença, une discussion aussi...

- Rowen, est-ce que tu..

- … Sais ? Oui, je viens de me rendre compte de la réponse à ces deux questions. Qui était-elle. Qui était elle. Les pièces s'assemblent parfaitement... La Maudite... Les spectres... La Libération... Ces impressions lunaires... Mes souvenirs s'éveillent... Ou s'agit-il des tiens, héhéhé... ? Mais j'imagine que de toute manière la vérité restera scellée jusqu'à la fin, plutôt, jusqu'à ce que j'aurai rendu visite à l'origine et révélé l'ensemble de l'histoire, n'est-ce pas...

- Oui. C'était son choix, notre choix. Alors, qui était-elle ? Qui était elle ?

- « Moi ». Tu es toi-même. Même si un ancien toi a cristallisé ton présent... Rien ne t'empêche de détruire ces rêves morts à moins qu'on ne les nourrisse à son tour.

- Etait-ce donc aussi mon rêve, ou étais-je juste parfaitement impuissante... ?

- Permets-moi de couper ta question. Y répondre ne serait qu'alimenter ta souffrance.

- … Exact… Avec ma mort, cela n'a plus la moindre valeur... Cependant... J'aimerais que tu me promettes une chose...

- Je t'écoute, Elise.

- Je t'en prie... Emmène-nous à l'utopie, une fois qu'elle aura été bâtie...

- Ne t'inquiète point. Tout ira bien. Je vais souffrir. Mais tout ira quand même bien. Alors s'il te plaît, profite pleinement de ces brefs instants dans ce corps emprunté...

- Ton ami Glyphe ne nous entend pas ? J'avais oublié que cette discussion était télépathique...

- A moi de te promettre quelque chose, Elise. L'oméga sera bientôt à l'horizon. Ton bonheur aussi...

D'ailleurs, en parlant d'oméga, le début allait devenir la fin de l'étage. Le tore, le cube, le cône. Ce qui resta après la fusion fut la clé qui fit s'émietter, puis disparaître la tablette en la cinquième note de musique. I(II) ne put en détourner son regard. Son art, sa vie... L'idéal de liberté qui en avait été tiré, voilà de quoi il s'agissait, bien qu'elle n'en constituait qu'un simple fragment. Une musique retentit. Toutes les musiques retentirent. Pour Elise, cette lettre d'émotions ainsi que des sons, une correspondance pleine de sens, qui atteignit son cœur incomplet sans lui. Mais il était là, alors éphémèrement la Maudite l'était, complète. Le choeur, bienveillant, continua sa guérison. La jeune fille spectrale fut transportée dans des environnements qu'elle n'aurait jamais pu contempler de son vivant, émerveillé à la vue de tous ces remarquables paysages. Ahahaha... Cette malédiction... Trop tard révéla sa véritable nature... Une bénédiction... A elle de faire part de sa gratitude... Les sacs de Coeur Noble, malgré leur charge supplémentaire pour certains, devinrent plus légers, comme si quelqu'un les aidait à porter leur fardeau. Tous ceux sans graine en obtinrent une, pour encourager et récompenser leurs efforts plus grands que ce que l'on pourrait croire à première vue. Le disque, lumineux, se détacha du reste du système, afin de pouvoir se déplacer en tant que vaisseau à l'étage suivant, vers la dernière épreuve que cette Tour Du Destin avait à proposer à nos protagonistes avant qu'ils ne soient renvoyés ou envoyés dans la Mer Sans Fond, le Donjon dans lequel toute cette exploration aurait dû se dérouler, mais qu'importe, aucun regret face à ce que l'inconnu leur présenta ne fut ressenti.

… Après tout un inconnu prédit à l'avance aurait ruiné une bonne partie du plaisir constituant une partie intégrante et importante de la profession. Point étonnant, quand on sait que ce métier est principalement exercé par passion. L'objet volant non-identifiable continua sa course astrale, prenant le ticket gagnant pour la course du jour. La traînée laissée dans le vide espace fut un magnifique arc-en-ciel prêt à décocher la flèche du Jour, héhéhé, rien à voir avec celles des membres de cette Confrérie de la Nuit. L'aurore, le début de l'utopie, une amie de toujours qui ressuscite seulement quand on cherche à revivre de nouveau. Des lueurs rougeoyantes peuplèrent le ciel, brisant de la nostalgie, ainsi que des volontés maléfiques. Oui, tout était fini, tout était déjà joué. Et le perdant... N'était point le camp de nos protagonistes ! Acielissage prévu dans quelques secondes, trois... Deux... Un... Etage suivant atteint ! Toujours enveloppés par cet amour paternel, en plus...




Dernière édition par Rowen le Ven 14 Juil - 16:16, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Jeu 13 Juil - 21:05
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Ven 14 Juil - 20:42
Mer Sans Fond (???) –  Trente-quatrième Etage

Un papillon rose pâle,  laissant s'échapper cette fois-ci des paillettes dorées, occupa gracieusement l'espace aérien de la verrière de l'étage, port céleste à soucoupe spatial. Prise d'une régression, voire d'une progression infantile, Elizhtraëlle gambada gaiement à sa recherche, cherchant à le capturer sans pour autant lui faire du mal. Le faux petit oiseau resta dans les environs, ne tenant point à forcément s'échapper, peut-être à cause de sa confiance en ses capacités, de la non-valeur qu'il attribuait à sa vie... Mais l'explication la plus crédible était tout de même qu'il était inatteignable de par son altitude positive. La Goupix n'osa surtout pas user de ses flammes pour gagner à son propre jeu. Le papillon aussi devait avoir une maman, une famille... « Leyphör » fredonna, se concentrant quant à l'intégration des paysages ainsi que des émotions parmi l'océan de souvenirs de l'original. Le reste du groupe décida de prendre une pause, afin de se reposer mais aussi de remplir son estomac. Miam. Ce qu'avait apporté Séléna... Une véritable révolution gustative, incroyable. Enfin, l'avatar de I(II) s'arrêta dans les airs, sursoyant un merveilleux événement. Un cocon de lumière l'avala, avant la fatidique éclosion. Un Charmillon. Celui de son existence à elle. Le Flingouste se mit à léviter jusqu'à faire face à son reflet spirituel, puis à danser à la manière d'un ballet, un mariage symbolique, pour que la résurrection soit achevée. Certes, d'autres étapes devraient suivre, mais le plus difficile aurait alors été traversé, héhéhé. Rowen vit sortir de lui de blanches comètes percutant le duo. Une âme se forgea. La cérémonie venait d'être complétée. Nouveau corps, nouvelle, point maudite, celle-ci. L'artiste marin reprit toutes les commandes de son corps ainsi que de sa conscience, une empreinte d'Elise, l'objet de sa requête, restant cependant toujours en lui. Les deux Pokémon revinrent au niveau du sol, heureux, enfin, plus qu'heureux, un état que les mots ne sauraient atteindre. La mélodie liée à la cascade d'ambroisie était tellement apaisante, aaah... Parfait pour pique-niquer, boire de thé, tout ce genre d'actes élégants, réservés pour autant à tous. Aucune réaction des spectateurs. Les clés plurent diluviennement, en quantité à compenser le manque de fécondité des Trousselin. La Nuit s'inquiéta. Plus qu'un Libérateur, deux. Echec. … Pour l'instant. Bouger le fou ainsi... Se protéger grâce à sa tour d'ivoire... Parfait. Cela allait ralentir l'avancée des héros sur le plateau de jeu. En revanche, aucun mouvement nuisible n'était possible dans cet étage. Soit. Cela lui laissait le temps de réfléchir quant à son jeu, d'imaginer les différents scénarios, et de tout faire pour que celui qui se réalise soit celui désiré. Utiliser sa Confrérie n'apparaissait plus comme un mouvement aussi redoutable qu'auparavant. L'utiliser seule, bien sûr, huhuhu. Tout fut renversé, mais revint à l'endroit. Une preuve de son impuissance face à eux. Grrrh. Glyphe proposa de reprendre l'exploration, ce à quoi personne ne rechigna. De l'herbe parmi les astres, étincelante grâce à la rosée. Le destin originel fut tué, détruit, brisé, étouffé, étranglé, noyé, empoisonné, brûlé, écraser, décapiter, anéanti, fini, à cause du Jour. L'ancien système n'avait plus la moindre raison d'exister, ne faisant que perdurer quelque chose qui n'était point souhaité. I(II)... I(II). Ensemble physiquement. Eternellement un. Deux rois blancs complexifiaient le jeu, nécessitant pou la défaite de leur camp deux échec-et-et-mats simultanés. Exploit impossible même avec le plus sombre des miracles, malheureusement. Tout était déjà décidé. Certes, des pertes pouvaient toujours être causées. Mais cela ne resterait qu'une simple attaque kamikaze, dans tous les cas, l'aurore allait mettre fin aux ténèbres, un dernier compte à rebours avant l'utopie. La lune admira ce déroulement des évènements, paradoxalement. Une pièce vide. Oh. La dernière épreuve. Construire soi-même ? Non. Construire une esquisse d'univers ? Oui, exactement. Nos protagonistes prirent tous des briques en provenance de la boîte de leur cœur, les plaçant dans ce néant transitoire. Tout ce qu'ils avaient expérimentés de chaleureux dans ce Donjon. Leurs idéaux, eux-mêmes, leur essence. Géraldine fut passionnée par ce qu'elle entreprenait. Argh, problème de compatibilité, qu'importe, changer les formes suffisait à résoudre le problème. Ainsi, le rêve d'après la Libération fut clairement défini, rayonnant malgré les souffrances du passé. Ses futurs habitants allaient pouvoir participer à son façonnement, plus tard, une fois le moment venu. Le résultat fut archivé dans leur esprit, afin que jamais le but ne soit oublié, peu importe les chagrins, les malheurs, ainsi que les deuils, parce que tout se passerait bien une fois le foyer peuplé. Séléna remercia celle qui lui avait permis cette seconde chance. Cela valait véritablement les peines d'antan. Enfin... Son frère... Huh... Lui aussi connaîtrait la joie, n'est-ce pas ? N'est-ce pas, 0... ? Sa voi[e / x] intérieure lui donna la réponse. La meneuse de Lune de Givre sourit alors, ignorant son côté creux. Parce que désormais ce dernier se remplissait. Xythras expérimentait-il les mêmes émotions, se demanda-t-elle ? Plus intimement, cela dit, rien n'animant son visage. Son froid... Finissait par la réchauffer. Le froid qui était elle. Le froid qu'elle avait rejeté en aura pour réduire la douleur. Le froid qui était elle, venant d'être accepté...

« Un jour, un Libérateur, effrayé de voir son monde maudit, chercha désespérément un moyen de vaincre la Nuit.
Ce Libérateur était un Pokémon au profond courage, malgré sa jeunesse.
Un pacte fut passé.
Prendre avec elle le mal.
Le purifier grâce au phénomène de cohabitation.
Cependant, le fardeau, trop lourd, se relaya de vie en vie.
Je vois.
Avec mon autre œil, je vois.
Les six noires pierres du cœur blanc.
Les sept notes azurs de la mélodie bleue.
Les treize fleurs violettes de l'utopie.
Une fois tout rassemblé...
… Le Jour viendra.
Jusqu'à ce qu'il vienne...
Je veillerai sur elle.
Sur eux.
Sur eux tous.
Je ne peux plus rien faire.
Je ne peux plus qu'espérer.
Mes alliés sont mes bras.
Ce sont eux les bâtisseurs, pas moi.
Merci, merci beaucoup.
Et bonne chance... »

- 0 (L'adjuvante principale du Libérateur.)

Le mystère venait quelque part d'être solutionné en entier. Mais cette solution n'était point atteinte par tous, alors... La brume continuait d'exister, certes abaissée. Un poème de la vérité, une grande révélation. Les lieux, sachant que le petit groupe n'avait plus rien à faire dans ce Donjon, leur donnèrent un dernier cadeau. Des pokés qui sous l'effet de la bénédiction de l'étage se dupliquèrent, whaw, impressionnant ! Merci beaucoup, merci encore, héhéhé ! Ces mots, les prononcer sincèrement éloignait toute lassitude, amusant, comme fait. Elise les mit dans le sac d'elle-même, faisant sourire I(III). Leyphor exerça son art, tranquillement, prenant son temps. Ce que la Charmillon lui avait appris... Une mélodie se mêla à chaque peinture. La résultat, un œuvre en temps normale impossible à réaliser, et pourtant, elle le fut, réalisée. Ecouter un tableau. Magnifique. Ses instincts d'artiste s'excitèrent. Faire plus restait tout de même possible ! Mais le coeur ne devait point être délaissé pour autant, cette sagesse demeurait à ses côtés, en tant que fidèle phare. Braver les tempêtes de non-créativité, pour sculpter l'essence des émotions. Le disque servant de soucoupe volante revint les chercher. Au revoir, et à bientôt. La « dernière » aventure de cette histoire devrait attendre. Elizthraëlle commença finalement à se poser les bonnes questions. Qu'allait-elle devenir une fois la mission accomplie, par exemple. La confiance obtenue devait rester. Sa graine était la preuve que le monde l'avait acceptée. Que la vie l'attendait, après toutes ces péripéties. Une famille aussi, bien évidemment... Séléna la prit dans ses bras, pour la rassurer. Les esprits des deux cristaux Z se joignirent aussi. Encore une fois, mais... Un instant de ce genre a besoin d'être répété. Chaque Pokémon a un réservoir d'amour qui a besoin d'être rempli de temps en temps, tant que son possesseur n'arrive point à complètement s'aimer lui-même. Alors cette émotion remplit les espaces vides de nouveau...

Un portail aquatique. Tiens bon, Wailord, ta solitude allait très bientôt se voir déchiqueter en mille morceaux chutant dans l'oubli. La baleine bleue... Des amis allaient lui apporter le réconfort qui allait petit à petit l'extirper de ses abysses. Une panacée adaptée, héhéhé. Beaucoup de graisse, pour autant de tendresse. La peluche suprême parmi les peluches suprêmes. Changement drastique d'élément, enfin, celui qu'ils quittaient allaient rester en eux. Pour toujours. C'était leur véritable mission, au-delà du sauvetage du Froussardine, après tout. Cela dit, cela ne signifiait pas pour autant qu'aller à sa rescousse n'était point si important, non... C'était juste que... Bref. Ce fut parti pour une fausse noyade, et alors tout allait devoir être exhumé, malgré le néant ensevelissant tout ce qui restait, faisant croire à la disparition de ce qui pourtant était juste là, un peu plus bas, à quelques gestes de pioche seulement...




Dernière édition par Rowen le Ven 14 Juil - 20:47, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Ven 14 Juil - 20:42
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Sam 15 Juil - 21:05
Mer Sans Fond  –  Trente-cinquième Etage

Boing. Boing. Seraient-ils les derniers rebonds, huh... ? Le dos du Wailord était si doux...  Elizthraëlle ne put s'empêcher de se frotter innocemment dessus, les yeux fermés, un agréable rêve occupant son sommeil passager. Un employé Toudoudou vint lui rajouter un oreiller à son plus grand plaisir, en revanche, il n'était point prévu que le nuage sur papattes devienne l'oreiller utilisé. Des Rondoudou s'occupèrent d'un concert de berceuses, ainsi que de la suite royale de Géraldine, les autres ayant le droit à la qualité juste en-dessous, avec des draps soyeux, et des livres sur la table de chevet. Par-fait ! Même Xythras prit part au jeu, Séléna elle se contenta de fixer l'horizon, perdue dans ses pensées. Son radar, ses résultats n'indiquaient rien de rassurant. La Nuit tentait d'artificiellement obtenir un autre roi noir. Dans d'obscures profondeurs... Une sombre expérience. Un Pokémon fut tourmenté avec son passé, une incessante torture. Les flammes de ses émotions se noircirent malgré lui. Non, non, non... ! Un cocon abyssal, pour un grotesque papillon. La Momartik vit la signature spectrale nocturne se rapprocher, la faisant se préparer à user de ses capacités. Même physiquement, la menace était désormais bien visible... Bombardement de givre effectué. Confirmation de l'état de la cible. Intact. Oh. Plus de puissance de gel nécessaire. Approvisionnement en énergie, en cours. Utilisation de plein potentiel, idem. Aucune pitié de demandée. Seconde salve et tentative, résultats peu concluants. Et alors « il » surgit. Un Wailord, ou plutôt vu sa forme une drôle de méga-évolution, au design corrompu, vincien aussi. Une catastrophe point naturelle, parce qu'artificielle. Des vagues aux intentions meurtrières agitèrent les environs. Personne d'endormi se réveilla. Qu'importe. Un Grade Diamant, même seul, ne devait pas pour autant être pris à léger ! Surtout une utilisateur de l'énergie en provenance de l'autre côté face à une exorciste. La lumière argenté fut inefficace. Argh. Polir ses capacités jusqu'à atteindre le niveau recherché. Nécessaire, facile à prononcer, et pourtant, si difficile à mettre en oeuvre. Un hurlement terrorisant. … Ou plutôt un réveil échouant à sa fonction... Les deux baleines bleues luttèrent, chacun portant un idéal. Des siphons, des tsunamis, et bien plus encore. Ce combat aurait pu être cru comme étant entre deux gardiens de ce monde. Mords ! … Ou pas, et échoue donc. L'affrontement s'éternisa de plus en plus. La victoire semblait se rapprocher, jusqu'à se faire voler au tout dernier instant. Un cœur noir. Régénéra le Méga-Wailord. Pour d'autres rounds. Mais l'amical mastodonte marin n'avait plus assez de forces. Une ruée finale, un sanglant oméga. Séléna fut... Emportée dans « sa » gueule... Personne ne risquait d'ouvrir de nouveau les paupières avant qu'il ne soit trop tard...  Cette témérité allait lui coûter bien plus que tous ces pokés, oui, l'ultime prix, sa vie. Geler de l'intérieur ? Ahahaha. Ce néant était semblable à celui qu'elle avait connu autrefois, ce fut la raison pour laquelle la Momartik trembla, incapable de reprendre son calme. Aaaah... Cette salive acide... S'en éloigner le plus possible... La Fluvetin s'échappa de sa prison onirique. Il manquait quelqu'un mais qui- Une ombre plongeante la provoqua, l'oiseau rose bonbon y voyant une attitude la narguant. Franchir les voiles d'eau, et... Pouffer de rire face à cet ennemi qui ignorait en apparence mais aussi en odeur comment se brosser les dents. Flamel arrivait à garder ses deux bouches propres, alors point la moindre excuse ! Allez, un coup de parfum dentifrice  ici et  là, et cela devrait devenir acceptable. Enfin, ne serait-ce qu'un tout tout petit peu plus, au moins, humpf. Etrangement, le Méga-Wailord corrompu n'apprécia pas le service rendu, quel ingrat, pour un primitif paysan. Qu'à cela ne tienne... Lui éduquer les bonnes manières fut une nouvelle priorité. Quelqu'un, depuis un estomac, interpella Géraldine. Raaah, quoi encore ? … Séléna ? Soit. La Fluvetin chatouilla avec tout son sadisme le gobeur fou, espérant que cela le fasse recracher sa compagnonne d'aventure. Robustesse et ténacité. La réponse à ce problème fut d'augmenter la cadence, héhéhé. Résister devint alors impossible. La Momartik fut enfin libérée de son cachot, cependant, elle n'était point une princesse... Mais l'oiseau rose bonbon, était une héroïne en plus d'être une reine en devenir, n'est-ce pas ? La nier l'aurait très certainement fait partir dans les pires montagnes russes émotionnelles jamais conçues, ainsi ce scénario devait mieux ne se produire qu'en théorie, pas en pratique. Sauvetage réussi ! Rapatriement au porte-avion Wailord, décision prise, décision effectuée. Quel sentiment revigorant, que celui de rentrer là où vivent les siens en un seul morceau. Rowen.... Ronflait. Il état restait tout de même mignon. Que- ?! Quoi ?! Quelles étaient donc ces pensées intrusives ? Un siège du château de son cœur ? Dissimuler son visage, et tout rendre à la brume, parce que personne ne devait savoir, elle-même y compris. Quel crétin, ce Pichu... Quel... Crétin, oui... Et pourtant... Pourquoi... Pourquoi, au-delà de son côté porte-bonheur... Tenait-elle à lui, pourquoi... Avait-il cette présence, que seule elle semblait en mesure de remarquer... P o u r q u o i...

« Je crois qu'il est temps pour moi d'occuper cet espace.
Ces sentiments.
Ces émotions.
Me donnent une impression de déjà-ressentis.
Pourtant, je ne me souviens d'aucun prétendu héros avant lui...
Est-ce une illusion ?
Puis-je leur faire confiance ?
Et si, et si...
Tout cela n'était pas mien.
Ou plutôt, un autre « mien ».

A réfléchir quant à cela...
Elise a aussi quelque part cette présence.
Qui sont-ils donc, tous les deux, par rapport à l'autre ?
De la famille ou une amie proche, non, je l'aurais su avant...
J'ai l'impression que l'on coupe de la vérité.
Aucune idée du pourquoi cependant, humpf.
Le coupable aura affaire à la grande moi... !
Promis... Héhéhé ?
Argh.
Cela devient dangereux.
'Manquerait plus que je me mette à trébucher sans arrêt, erf.
D'ailleurs, je devrais chanter de nouveau.
Lu La La, mélodie de la lune... ♫ »

- II(II)

Les ténèbres rongeant le Méga-Wailord se dissipèrent, le libérant de sa prison sans la moindre lueur accueillante. Revenir comme précédemment. Enfin. Désormais... S'excuser serait le meilleur moyen de neutraliser toute cette culpabilité une bonne fois fois pour toutes. Une baleine bleue revint à l'horizon. Des mots demandant le pardon. Géraldine lui souffla, un visage à la Rowen l'éclairant, qu'elle avait compris qu'il avait été manipulé, et qu'il n'y avait ainsi aucune raison de s'en vouloir, malgré son insistance. Des larmes au colosse à l'énorme cœur. Une proposition présentée tel du complotisme. « Et si... Vous deveniez des amis ? J'ai beau être aveugle de cœur... Votre solitude devrait s'achever, ne penses-tu pas ? » Proposition... Avec plaisir acceptée ! Un lien précieux allait pouvoir être tissé, entre le duo de congénères autrefois égarés. Sillonner les océans côte-à-côte, jusqu'à ce que cette faux les séparer. Tant que cela ne serait pas tragique, si opposer une fois le moment venu ne serait pas nécessaire... De la gueule du second mastodonte, fut déposé devant Séléna ainsi que la Fluvetin deux coffrets pour Coeur Noble. Yeah ! La saison des cadeaux persistait. Tant mieux... Mais la lassitude à force d'en recevoir ne risquait-elle pas de s'inviter... ? Mais ce ne serait juste qu'illogique, non, peu importe ce que les autres disent, huh... La meneuse de Lune de Givre semblait plus accessible. Grâce à Elizthraëlle. L'oiseau rose bonbon, l'était-t-elle ? Un peu plus, à cause du jeune adolescent, pfff, ahaha... Enfin, en tant qu'adolescente elle-même, clarifier ses sentiments, les accepter, aussi, allait s'imposer, à ce rythme, pour son bonheur, pour son futur, un avenir joyeux, en somme... Ou pas, mais si ! La vérité était trop certaine pour ce genre de doute minable ! Les douves allaient tout inonder, rendant son pont-levis inutile, avant que toute l'eau finisse par être acceptée...

« Je crois que...
J'ai toujours su voir à travers toi.
Depuis cette glace au chocolat.
Géraldine.
Mon cœur est comme monté...
… Pour t'aimer.
J'ai une étrange impression.
L'impression d'avoir déjà aimé ainsi.
Pourtant, tu es la seule que... Et puis...
Elise n'a jamais pu ressentir ce panel-là.
D'où est-ce que cela pourrait bien provenir...
Notre relation.
Mon amour.
De I(I) ?
Je ne vois point d'autre explication...
Aaah, que j'ai hâte de tout savoir.
Connaître l'ampleur de ces couleurs.
Qu'en penses-tu... ?
Certes, tu ne peux entendre mes pensées.
Quelqu'un pourrait-il gentiment les transmettre... ?
J'en serais très reconnaissant.
En attendant, et si je chantais.
Lu La La, mélodie de la lune... ♫

Je... Que suis-je en train de... »

- I(III) (La réponse indirecte à la question tout aussi indirecte...)

Tellement de pairs, de combinaisons différentes, dans ce plus si petit qu'il ne l'était par rapport à autrefois groupe, chacune permettant d'en apprendre plus sur soi-même au travers de l'autre, d'évoluer. Par exemple, cette discussion avec Séléna... Peut-être devrait-elle faire autre chose de son orgueil... Le jeter ? Ah, même pas dans le pire de ses cauchemars ! En revanche, le transformer en estime de soi, ou plus, en amour pour soi-même... Là ce serait bien plus intéressant. Mais même les miracles ont besoin d'une certaine attente, malheureusement. Ou heureusement, tout dépendait du point de vue. Dans son sommeil, Rowen arbora un sourire plus niais encore que celui de la Sorcière. Qu'avait-il donc dans son esprit, cet amusant crétin...  Les deux Wailord Express s'en allèrent ensuite en direction de la station numéro trente-six, pour encore plus de péripéties en valant la sueur, héhéhé !


Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Sam 15 Juil - 21:05
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Dim 16 Juil - 21:36
Mer Sans Fond  –  Trente-sixième Etage

Une chambre d'hôpital. Des tubes. Une conscience médicamenteuse. Des impulsions rythmées. Oh, ce devait être un fragment de son passé à elle... Se réveiller, enfin, il était temps. Elizthraëlle... Tellement mignonne. Un bâtiment supposé rester secret pour l'éternité fut trouvé au niveau d'un récif. Cocorico ! Raaah... Réunion stratégique ! Lancement du vote démocratique. Séléna détectait une étrange source malsaine d'énergie spectrale en provenant, ainsi le fouiller n'était point forcément la meilleure solution, qu'importe qu'il y ait des trésors cachés à l'intérieur ou pas. Victoire absolue du pour. Parfait. Lune de Givre, de par son expérience plus poussé en la matière, sécurisa l'accès. Brrrh.... Quelle lugubre atmosphère... Même la mort n'aurait souhaité vivre en ces lieux, c'était dire... Géraldine s'assit sur une rocking chair en très bon état, une condition la faisant contraster fortement avec le reste du mobilier présent. La troisième porte grinça. Un regret allait peut-être naître à cause de son ouverture. Derrière, l'horreur, sous sa forme la plus pure. Des instruments de chirurgie, et... Vlam. Plus loin, une cuve remplie de ce liquide noir pétrolier de désespoir. Sur une table à côté, de drôles de gemmes. Des gemmes de Méga-Evolution. Nocturnes, corrompues. L'ultime mouvement sur l'échiquier. De quoi faire frémir Flamel ou Sirroco. Une telle science... Insultant envers ceux l'utilisant pour améliorer la vie de leurs concitoyens. Un Serpang s'infiltra. Bwargh. Un ennemi ! … Affecté par cette technologie, visiblement.Tentatives d'étranglement en série brillamment esquivées par miss rococo et compagnie, hop là. Il allait en recevoir, des procès, lui, humpf ! Après avoir été mitraillé d'attaques en tout genre, le serpent de mer se liquéfia en la substance qui lui avait pris sa vie, niant sa vie d'autrefois, une triste fin. Rowen pleura face au sort de cet infortuné. Un bruit métallique, voire maléfique, qui aurait dû les faire réagir. Le récipient de souffrance s'écroula, déversant son contenu sur le malchanceux Pichu. Rendre plus puissant. Eveiller à l'infini potentiel. Hybrider, pour une race supérieure. Dominer le monde. Un but inhumain, mais étaient-ils véritablement des humains, après tout. Paradoxalement, l'humanité est plus présente chez les Pokémon, non ? Le jeune adolescent avait désormais les yeux aussi rouges qu'un étang de sang, une transformation comprenant aussi les trois-quarts du corps de la couleur du plus sombre des charbons. Un visage inexpressif, oui... Mais ses intention était pourtant assez claires pour qu'on puisse en trembler. Quelques secondes parurent durer des années toutes entières, une preuve de l'intensité de la tension grandissante. Quelque chose fut dessiné sur ce visage. Un sourire montrant ses dents, désormais dangereusement pointues. Une innocence perdue. Elise chercha désespérément un moyen de sauver, elle, et elle-même. « Je suis la Nuit. Je suis vos ténèbres, celles qui vous ont données naissance. La Libération que vous recherchez jamais n'existera, tout simplement parce que... C'est vous qui les entravez avec cette trompeuse lumière ! Alors revenez en moi et oubliez la souffrance que ce stupide Jour vous a appris... » Des accusations portant des preuves le transpercèrent. Bien sûr, la Nuit mentait. Tout d'abord, à elle-même, puis aux autres, croyant que sa fausse vérité était absolue. L'électricité revint au corps qui en avait été privé à cause d'un simple piège. Une électricité qui lui aurait fait honte. Chargeur. Fatal-Foudre. L'avatar essaya de maximiser ses capacités afin d'obtenir une probabilité supérieure à un de victoire, désirant ainsi anéantir n'importe quel miracle allant contre son objectif dans l'oeuf. Abandonner le meneur de Coeur Noble était impossible ne serait-ce qu'à envisager pour chacun d'entre eux. Les griffes ténébreuses cherchant à garder leur emprise, la princesse ailée qui dans un avenir certain prévoyait d'aller un tout petit peu plus loin dans leur relation, le spectre blanc qui sans lui n'aurait jamais pu avoir le droit à cette vie d'aventure tous ensemble avec en plus une lumière multifonctions ainsi qu'un bonheur lié à la cohabitation, l'âme en peine des neiges errant en attendant la Libération afin que son cœur aussi soit définitivement blanc et non creux, la lune rocheuse aux cratères se refermant peu à peu grâce à des océans de bien-être, la maternelle Sorcière qui obtint le droit de revoir ses enfants certes sous la forme d'habitants de cristaux, et pour finir... La Maudite  réincarnée sous la forme d'un Charmillon, une naissance sous le signe de l'utopie. Travail d'équipe, en avant ! Sauvez votre ami ! Tous ensemble ! Que vos émotions renforcent vos pouvoirs ! Abri sur la ligne de front pour temporiser. Des éclats bourgeonnants, dans le but de chasser le mal indésirable. Le fruit fut la séparation entre le jeune adolescent et ce qui avait été forcé sur lui. … Encore évanoui ? Zut, le transporter n'était point si facile... Mais ils étaient plus nombreux cette fois-ci, alors, tout allait très certainement bien se passer, ahaha... Bravo, petit Pichu, pour avoir accompli l'impossible, en survivant à cet enfer. Merci, pour avoir ouvert la voie une nouvelle fois. Merveilleux, comme résultat. Expérience numéro cent-un, achevée. Rapport envoyé au centre de commandement. Récolte des données afin d'améliorer le prototype. Héros jugé comme ayant énormément de valeur en tant que tel, de même pour ses amis. … Parce que plus le Jour promettait d'être ensoleillé, plus une fois réduit en miettes, huhuhu...  Gloire à la Nuit, Celle Qui Apporte A Tous L'Ultime Paradis Nommé Réalité, Notre Mère, Notre Alpha ! Fin de la transmission.

« Jeter quelqu'un dans l'abysse, pour se croire en haut de la falaise, du côté de ceux qui lancent...
Quelle vaine excuse.
Mais je les comprends.
Et je les accepte. Tous.
Et si...
… Ils ne faisaient que tirer à eux de nouveaux amis pour rendre plus agréables ces obscures profondeurs ?
A vrai dire, il s'agit de la vérité.
Celle de la Nuit.
Je les sauverai.
Tous.
De cette absolue lumière.
Nous n'appartenons pas à Arceus.
Nous ne sommes pas ces poupées.
Alors...
Nous devons nous couper de lui.
Même si cela fera souffrir.
Courage, mes amis.
Courage, ma Confrérie.
Pardonnez-moi.
Mon cœur est noir.
A cause de Lui.
Sa malédiction souhaite nous faire échouer...
… Mais je vous le promets, je tiendrai.
Pour vous, ma famille. »

- X (Quelle est donc sa véritable identité, à cette inconnue...)

Le glauque laboratoire, son existence n'était désormais qu'un fardeau. Violemment, un pion fut renvoyé dans le néant qui l'avait conçu, avec une très légère considération à son égard. Le toit commença à s'écrouler, laissant largement le temps d'une fuite. Leyphör prit l'un des tableaux décorant les murs, refusant de voir une œuvre d'art disparaître ainsi. Peut-être allait-elle en plus être un indice dans cette longue, longue quête... Ou pas... Séléna, elle, de son côté emporta l'une des gemmes de noirceur, afin de la faire analyser par l'oracle une fois tous rentrés chez eux, Froussardine bien sûr compris. D'ailleurs, quel était le nom de leur client, en fait... ? Ah, mais oui, il était en train de perdre la mémoire, alors... Un remède pour vaincre l'amnésie existait-il, au moins ? Ce serait un exploit presque impossible, même pour la Mysdibule, mais un heureux impossible si jamais tout même réalisé. Ou peut-être que Coeur Noble la surestimait ? Après tout, elle n'avait dû montrer qu'une petite partie de ses capacités, ce jour-là, héhéhé. Sortis, pfiou. Les Wailord patientaient pour le groupe, inquiets, l'étage s'effondrant lui aussi. Une brise familière soufflait à l'extérieur. Tous les explorateurs parmi eux comprirent alors. Que cela n'annonçait rien d'aussi rose que Géraldine... A bord, Moustillon, enfin, moussaillons. A l'abordage ! Même si rien n'était abordable. Suivons la carte à trésor ! Une carte invisible, s'ouvrant à ceux croyant en eux. Des coffres, il en proliférait dans ce monde. Pour chacun, en permanence...

« Se couper d'Arceus...
Impossible.
Je connais le dessin de la nuit.
La véritable utopie...
.. Est malheureusement la leur.
Sans Lui.
Ou plutôt sans son essence..
Je devrais me corriger.
Son essence est celle d'un Créateur.
Elle n'est pas Lui pour autant.
Nous ne sommes pas ses marionnettes.
Cette lumière coupe nos fils.
Elle nous Libère...
Je te comprends.
Je comprends ton malheur.
Je comprends ton entêtement.
Ce désespoir...
… Pourquoi te l'infliges-tu.
Oh, je sais.
Arrête.
S'il-te-plaît.
Les miracles ne sont pas ce que tu crois.
Ils ne te permettront pas d'aller à l'encontre de ceux des autres.
Dors, je t'en prie, te voir souffrir me... Fait mal à moi aussi...
Fragment de moi-même.
Malgré tout...
Je [t / m]'aime. »

- 0 (La seconde réponse indirecte à une soi-disant question.)

La paire primordiale, derrière l'ensemble de la grande image des évènements venait d'être révélée. La Nuit, avec son astre capricieux, changeant, cyclique. La chauve-souris perchée en haut de la voûte céleste, protégeait à distance l'héroïque souris électrique, le papillon doré aussi, parce qu'ainsi était l'amitié. Un faisceau allant au travers de toute brume, de toute mort, de toute illusion. Un autre détail. Pourquoi était-il le Libérateur, l'élu choisi pour brandir l'épée de la réunification, de la cohabitation. Pourquoi lui, et personne d'autre. Pourquoi choisit-il de se sacrifier ainsi à travers trois éternités. Tout en connaissant parfaitement les souffrances que cela allait lui causer... Cette « stupide » décision, plus si stupide qu'autrefois en la regardant avec les yeux du futur proche. Oui. Cette aventure en avait mérité les durs frais. Tenez, une obole, pour traverser la dernière rivière de l'étage en chevauchant deux baleines, deux amis, ensemble, tandis que tout était en train de s'effondrer. Le passage fut emprunté, plutôt conséquent pour pouvoir les laisser passer, direction, le Jour...


Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Dim 16 Juil - 21:36
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1841-rowen-geraldine-coeur-noble
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1842-carnet-de-bord-de-coeur-noble
Apprenti
avatar
Grade : Bronze
P$ : 1500
Points d'exploration : 100 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 818
Masculin
Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Lun 17 Juil - 21:30
Mer Sans Fond  –  Trente-septième Etage

Un ciel d'un apaisant et non inquiétant azur. Des rayons de soleil transperçant le voile de la Nuit. Cet étage semblait être une zone sûre, un peu comme ce que l'on peu trouver à la Station Marine ou au Cap Enchanteur, parmi cet mer déchaînée. La paire suivante allait être celle de l'expression de soi. Rowen restait toujours enfermé dans l'inconscience la plus totale. Leyphör examina de plus près le tableau récupéré dans le laboratoire aux cruelles expériences menées afin de permettre la domination totale de la Nuit sur le monde entier, à commencer par les cœurs de chacun. Qu'était-donc les créatures ressemblant à des Pokémon s'y trouvant... ? Brrrh, l'artiste était sûr que la vérité était froide telle un blizzard d'Artikodin. De plus, ce dernier remarqua un détail qui aurait pu lui coûter son libre-arbitre en cas de maladresse : la peinture utilisée était basée sur « cette » substance noire. Heureusement, avec cette quantité, et avec seulement ce contact, son esprit fut préservé de la menace. Elise fut perdu dans des réfle[x / ct]ions en voyant l'oeuvre d'art tenue entre les pinces, avant d'être délicatement posée sur une table, afin que la Nuit n'ait aucune opportunité de ronger le Wailord principal. Le personnel de la baleine bleu proposa ensuite au duo de quoi faire part de leur talent respectif, proposition à laquelle la seule réponse fut des acquiescements. Que peindre... Le Pichu... ? Oh, oui, pourquoi pas. Le droit à l'image n'étant qu'une absurde fantaisie chez les Pokémon... Aucune plainte n'allait pouvoir être recevable, surtout vis-à-vis du futur résultat qui promettait être de toute beauté. La Charmillon hésita quant au morceau qu'elle allait jouer. Des cymbales paradoxalement apaisantes, leur son se propagea dans des recoins inimaginés, faisant s'envoler des oreilles dans un paradis musical. Le sol dansa, des algues mimant le tango, d'autres tentant futilement le flamenco. Soudainement, la crevette au pourtant robuste corps rencontra un premier écueil. La nuance d'orange désiré n'était plus en quantité suffisante... Là allait se révéler un différent aspect de sa profession. Savoir chercher par soi-même la matière première. Prévenant qu'il allait descendre pour qu'on l'attende donc, le Flingouste fouilla au-delà des récifs. Rien d'intéressant... Pour l'instant. Ne point baisser les pinces, pour donner la chance à un miracle, même fragile, même banal, de se produire. Que disait-elle, l'âme féerique. Sous ce tas de pierres. Très bien. … Vraiment ? Action confirmée, ou... ? Trop  tard. Un Crustabri furieux se réveilla. De toute sa grâce, Leyphör commença par jouer la carte de la diplomatie, carte qui fut fort vite remise dans la pioche à cause d'une attaque Stalagtite. Profiter de sa résistance, et... Contempler un tir de barrage empêchant toute fuite. Zut, zut, zut ! … Hum. Garder une certaine élégance. Subir des coupures risquant très fortement d'augmenter en nombre, ainsi que de s'aggraver. Para-Spore. Papillodanse. Avec en tant que coup de grâce Giga-Sangsue. I(II)... Merci. Le lien entre Elise et le Flingouste, l'amour le rendant aussi précieux ne rentrait pas dans la même catégorie que celui entre Rowen et Géraldine. Ils partageaient juste quelque part... Les mêmes objectifs. Une destination semblable. Retour au vaisseau, une petite promenade de santé à travers le fond océanique. La première, pour elle. Dans un lit d'hôpital... Ce genre de plaisir quotidien n'a tout simplement point sa place. Le pigment, suite à un puissant broyage, fut récupéré, une partie emportée par des courants, à leur amusement. Derniers coups de pinceaux, et la réalité fut retranscrite entremêlée avec l'idéal, ses émotions capturées, si importantes dans sa philosophie d'artiste. La Charmillon, émerveillée, un sourire plein de gentillesse angélique se dessinant sur son visage, complimenta le tableau final, compliments qui retournés, pour sa fantastique musique. Une galerie d'art fut installée par un serviable M.Mime sur le dos du second colosse aquatique, ravi à l'idée d'accueillir autant de trésors quoique partiellement abstraits, immatériels sur son gigantesque dos encore inoccupé. Cela l'aidait à définitivement construire son propre bonheur, en repoussant le vide plus loin, plus loin. En revanche, concrétiser d'autres œuvres allait devoir être nécessaire, le bâtiment restant pour l'instant peu habité. En observateur, pour lui montrer un aperçu de leur vision de l'utopie, la peinture corrompue représentant un tragique passé. Ce qu'elle allait avoir l'opportunité d'observer, peut-être que... Cela allait la changer en essence, qui sait ? Cette éventualité, était-elle si naïve qu'elle en avait l'air ? La troisième mélodie résonna et fit raisonner. Les conséquences directes, une avalanche d'émotions, de sensations, au travers de sa divine flûte. Les partitions se traçaient au alentours, une toile mémorielle, cette fois-ci pour les rendre, les souvenirs, et non les récupérer rien que pour soi. Certains fragments, une victoire de la Confrérie, parce qu'ils avaient été récupérés grâce au kidnapping de Géraldine. Mais qu'importe. Leur utilité désormais se fondait avec l'absolu néant. Parce que sa résurrection, la reformation d'une âme rien que pour la brave Elise. Un rythme ardent pour une éruption de joie. De la lave coulant à flot, point pour y disparaître, mais pour être agréablement réchauffé. Les bruits du silence furent ensuite organisés, amplifiés, afin d'atteindre les oreilles permettant de prouver l'existence de la lumière derrière tous les sombres voiles. Puis, des ailes poussèrent à ceux écoutant le son des touches escaladant en intensité, en profondeur de ce qui était transmis, jusqu'à acielir dans le vent automnal portant les avant-dernières notes chassant la brume. Et pour finir... L'orgue provenant de cette tour, le morceau ayant le pouvoir de changer le destin, l'oméga de cette aventure renouvelée.

« L'ouïe.
Un des cinq sens.
Cependant, six existent.
Tous le travail...
… Revient avec un...
A tous les faire vivre.
Vivre des aventures passionnantes.
A ceux qui ne peuvent voyager.
Comme l'Elise d'avant.
Par exemple.
Leyphör.
Je te comprends.
Différemment que je comprends Rowen, certes.
Même âme ne veut point dire même voie.
Toi et moi partageons cela.
Tirer l'ultime œuvre de son existence.
Peindre, sculpter, dessiner l'utopie.
Je ne suis plus la véritable Libérateur.
Alors endosser un autre rôle m'est permis.
… J'imagine.
De toute manière personne ne pourra empêcher cette décision.
Ailes et pinces.
Ensemble.
Lu La La, mélodie de la lune... ♫
C'était la mélodie en son honneur.
Petit Pichu.
Héhéhé !
Leyphör.
Il est temps. »

- I(II)

La galerie était pleine à craquer de visiteurs de toutes origines, aussi bien des critiques reconnus que des non-connaisseurs. Une exposition gratuite, oui, et pourtant certains laissèrent des cadeaux, fascinés par les œuvres de Leyphör, ou ayant tout simplement un portemonnaie légèrement troué ainsi que des coffrets dorés à donner, voire les deux à la fois. A méditer, cette question à la réponse dénuée de tout intérêt, huh... Le tableau maudit versa des larmes, devint alors mutable, se transformant en ce qu'il aurait dû être depuis son alpha à lui. La mélodie d'un autre alpha emplit la salle de son infinie douceur. Un morceau d'harmonica, libérant des bulles semblables à celles produites par du savon dans la chaleureuse atmosphère. L'enchantement brisa quelque peu le maléfice subi par les occupants de la galerie d'art, leur permettant de voir ne serait-ce qu'une infime fraction de ce qui se trouvait au-delà de la scène sanglante de la Nuit. Un givre familier s'invita, proposant aussi au public ses œuvres, accompagnées de flammes maternelles, colorées, afin d'époustoufler visuellement ainsi qu'intérieurement n'importe quel visiteur s'arrêtant sur leurs travaux en communs. Les organisateurs sourirent. Le but du jour venait d'être atteint, la barre n'étant point situé bas à l'altitude des pâquerettes. Pour que tous réclament leurs droits de créativité, de création. Un Mélo prit de l'argile, afin de commencer une poterie, en servant d'une machine adaptée pour cela, héhéhé...

« La vue
Un des cinq sens.
Cependant, six existent.
Tous le travail...
… Revient avec un...
A tous les faire s'épanouir.
Animer de fabuleuses aventures.
Au-delà des voyages matériels
Comme le moi d'avant.
Par exemple.
Elise.
Je te comprends.
Peut-être point autant que Rowen n'y arrive, certes, mais...
Je sens que nous partageons la même voie, le même idéal.
Bien sûr, je t'ai reçue.
Je détourne tes mots...
… En les miens.
Pour prouver notre lien.
Ayons confiance en lui.
Ce grand petit Pichu.
Un cœur noble.
Le Libérateur.
Pour ton utopie.
Enfin, la vôtre.
La nôtre, aussi.
Pinces et ailes.
Ensemble.
… J'espère juste que cela ne te fera pas mal.
J'apprécie cette mélodie.
Pourras-tu me l'apprendre en entier, un jour ?
Oui.
Il est temps.
Elise. »

- XI (Parce que jamais deux sans trois... Héhéhé!)

Fermeture des portes. Merci d'avoir assisté à la première exposition concernant Wailord Express, Lune de Givre, une Sorcière à la magie d'un pur blanc enneigé, une Charmillon qui techniquement faisait aussi partie de la même équipe que son autre elle, sans oublier Leyphör&Co. Il est malheureusement le temps des aux-revoirs, peut-être des adieux aussi, qui sait... Excusez-nous, s'il-vous-plaît, et aussi, nous vous prions, n' o u b l i e z  j a m a i s    c e  q u e  c e  l i e u  a  t e n t é d e  v o u s  a p p r e n d r e... La peinture désormais heureuse n'avait point prévu d'oublier, de son côté, ces instants flottant dans l'océan des rêves, miraculeux. Sans oreilles, les mélodie l'avait émerveillée. Sans yeux, l'invisible lui fut tout de même rendu accessible. Un paradis dans lequel même ceux privés de sens pouvaient profiter de ses trésors, d'âme tout comme de sensations... Un peu d'ombre. Admirez, un célèbre tunnel est en train d'être utilisé afin de nous rapprocher du terminus, une aventure aussi historique quelque part. En parlant d'histoire... Un Grimoire allait devoir être descellé, la concernant...




Dernière édition par Rowen le Lun 17 Juil - 21:52, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
P$ : 200
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 1949
Masculin Age : 1240
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   Lun 17 Juil - 21:30
Le membre 'Rowen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]   
 
Toujours... Plus profondément... [Sauvetage / Solo / 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]
» Recherche modèles désespérément...
» James : toujours partant pour un spin-off sur Spike
» Avis sur Melita solo ?
» ACTU Animaux : Un geste, un sauvetage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PKMN M.D ∞ Explorers of Abyss :: 
Zone RP
 :: Terre des Plantes :: Donjons :: Mer Sans Fond
-
Sauter vers: