AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1717-in-vino-veritas-ou-presque-termine
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1746-chronique-des-jours-ordinaires-equipe-veritas
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1983-orbe-des-liens-de-veritas#18031
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1982-orbe-de-communication-de-veritas#18030
Achambha
avatar
Grade : Normal
P$ : 600
Points d'exploration : 40 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 640
Localisation : En vadrouille

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Ven 14 Oct - 23:01
Comme deux touristes


Le soleil est déjà haut lorsque nos deux protagonistes quittent le couvert des bois pour gagner l'extrémité d'une péninsule qui n'en finit pas. Le continent est vaste, c'est un fait. Achambha - qui n'avait eu de cesse de grommeler que le voyage eut été bien moins long par les airs - manifeste une joie à peine contenue quand la silhouette du plateau. Il n'est pas bien compliqué de comprendre pourquoi les Pokémon s'y sont établis. Eau à proximité, vue dégagée grâce à la hauteur et forêts environnantes pour le bois. Tout ce qui pouvait contribuer à faire de Bourg-Trésor une ville rayonnante est regroupé ici.

"Nous y voilà. Bourg-Trésor ! Pas mal, non ? "

D'ici, la vue est belle et le ciel dégagé. On peut clairement distinguer les petites maisons et les constructions qui parsèment le plateau. De leur position, le phénix et le vieil ermite peuvent d'ores et déjà entendre la rumeur des conversations sur le marché. Les bois environnants sont densément peuplés, et leur voyage n'a pas été de tout repos. néanmoins, Achambha regagne un semblant de bonne humeur. Ses flammes s'apaisent alors qu'ils continuent de bavarder tranquillement en route.

"Oh, il me semble connaître cet endroit, oui... Est-ce vraiment la fameuse capitale dont tu me parlais ? "
"Oui, c'est celle-là. Il n'y a pas plus grande cité que Bourg-Trésor de ce côté-ci du continent."

D'un pas tranquille mais décidé, Melchior guide son nouvel allié vers cette destination qu'il connaissait bien, jadis. La ville a cependant bien changé depuis la dernière fois qu'il y a mis les pieds. L'endroit grouille de monde : des Pokémon de toutes origines et de toutes sortes. C'est une véritable fourmilière, et malgré sa haute taille, Achambha peine à se repérer au sol. Il est si tentant de s'élever au-dessus de la foule. Mais le Natu n'a pas l'air de s'en soucier, et l'oiseau de feu est contraint de rester sur ses pattes pour le suivre au travers des chemins poussiéreux. On leur adresse quelques regards perplexes ou stupéfaits, mais personne ne se montre assez hardi pour les invectiver. Leurs pas les mènent jusqu'au devant d'un croisement.

"Bon, si je me souviens, le Bourg est par là. Là-haut, sur la falaise, c'est la Guilde Grodoudou. Une institution très renommée pour les jeunes souhaitant devenir explorateur... C'était mon rêve, étant gosse. Comme tout le monde, j'imagine."
Achambha adresse un regard dubitatif à l'énorme chapiteau qui couronne les rochers, au-dessus des arbres.

"Pas moi. Je n'ai jamais rêvé d'appartenir à cette Guilde."
Melchior soupire lourdement.

"Je parlais des gens normaux, Achambha. Sans vouloir te vexer, est-ce que tu penses vraiment être normal ?"
Le Sulfura claque du bec, agacé.

"Définis-moi ce que tu entends par normal, et nous en discuterons ! Mais d'abord, allons régler les affaires qui nous ont mené ici ! Je n'aime pas trainer."

Il se détourne du chemin menant à la Guilde et emprunte les escaliers indiqués par Melchior pour le Bourg. Par ici flotte des odeurs prometteuses. Une pancarte un peu de guingois annonce l'Auberge de Spinda. Achambha n'y jette qu'un rapide coup d’œil et continue sa route, le Natu sautillant tant bien que mal sur ses talons pour suivre le rythme. Ils parviennent sur ce qui ressemble fort à la grande place. Là, des dizaines de petites échoppes colorées bordent les rues, animées par des Pokémon enjoués. Bizarrement, Bourg-Trésor ne semble pas aussi affectée par la folie et la détresse qu'Achambha ne le pensait. L'avatar du feu ne sait trop qu'en penser : auraient-ils fait fausse route ? Leur présence ici était-elle finalement injustifiée ? Les questions se bousculent.

"Sais-tu où nous devrions aller pour cette fameuse inscription ? J'aimerai pouvoir commencer notre enquête rapidement. "
"Oh, oui, je sais. Mais Bourg-Trésor a beaucoup à offrir, tu sais. Regarde-moi tous ces commerces ! Ne me dis pas que tu as fait tout ce chemin avec moi pour passer à côté de ça ?"
"J'imagine que ces braves Pokémon sont forts sympathiques, en effet. Mais je n'ai pas un Pokédollar vaillant et n'ai besoin de rien... De quoi pourrais-je donc avoir besoin ?"
"Cette question ! Si nous devenons une véritable équipe d'exploration, nous aurons besoin de matériel ! Des soins, des aliments, quelques objets utiles... Bref, tout ce dont n'importe quel Pokémon sensé se munirait pour affronter un Donjon."
La réflexion semble ébranler quelque peu les certitudes du phénix.

"Soit. Faire quelques emplettes peut s'avérer utile. Mais comme je te l'ai dit, je n'ai pas un sou. Voilà des siècles que je n'ai plus fait commerce de quoi que ce soit ! Comment veux-tu que je puisse acquérir la moindre Pomme ?"
Le Natu laisse son œil valide détailler les badauds qui les fixent, un peu plus loin.

"Nous pourrons sans doute nous faire un peu d'argent en rendant service aux habitants. Les Explorateurs sont connus pour aider autrui autant que pour explorer des terres inconnues. C'est l'autre face du métier."
Achambha secoue la tête.

"Comment donc ?"
"Eh bien oui ! Les Explorateurs sont un peu les "bienfaiteurs" du coin. Ils troquent leurs services contre de l'argent."
"Tu délires, mon pauvre Melchior ! Nous ne sommes pas des mercenaires, et encore moins des grooms."
"Tout de suite. Son altesse serait-elle en mesure de prendre en compte la dimension altruiste de sa nouvelle fonction ? Il n'est pas question de mercenariat là-dedans ! Et tu mettras sans doute ton orgueil de côté quand ton ventre criera famine !"
D'un geste de l'aile, il désigne alors l'un des stands à ciel ouvert qui borde les pavés. De l'autre côté de la rue, un étal d'un vert émeraude laisse voir aux clients potentiels toute une série de baies plus alléchantes les unes que les autres. Les deux volatiles s'approchent doucement de la boutique, le regard brillant d'envie devant autant de nourriture à portée de bec.

"Ah... Je dois bien avouer que tu n'as pas tort... Tout ceci est bien triste."
Triste, pour son estomac, surtout.




Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1548-la-voie-de-la-vengeance-equipe-nemesis
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1552-journal-des-nemesis#13354
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1553-orbe-des-liens-equipe-nemesis#13358
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1554-orbe-de-communication-equipe-nemesis#13362
Solenn
avatar
Grade : Ambre
P$ : 1 700
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 430 PM
PF : 2443
Féminin Age : 18
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Dim 16 Oct - 19:13
Avec prudence, Solenn entra dans Bourg-Trésor. Habituellement, elle faisait tout pour éviter de se mêler aux autres Pokémon mais aujourd'hui, elle n'avait pas le choix. Son ventre gronda à nouveau, montrant à quel point elle était affamée. Depuis peu, il lui était impossible de mettre la patte sur la moindre nourriture. Tous les buissons avaient été vidés et les plus faible Pokémon redoublaient de méfiance. Elle n'arrivait plus à se nourrir suffisamment et mourrait encore plus de faim qu'habituellement. Déjà qu'elle était maigre mais à présent cela empirait de façon alarmante.

Il fallait qu'elle mange. La Miaouss avait donc finalement décidée d'aller à Bourg-Trésor. Il y avait toujours de quoi manger là-bas bien que cela soit dangereux pour une criminelle comme elle. Avec un peu de chance, personne ne la remarquera et elle disparaitra sans bruit dès qu'elle se sera rempli la panse. Alors elle s'était résignée et était entrée dans la ville. Depuis combien de temps n'était-elle pas entrée dans un lieu aussi habité et vivant ? Vraiment très longtemps, elle s'en rendait compte à présent. Elle était étonnée et dépassée par l'agitation constante du Bourg. Pour elle qui restait toujours loin de toute vie, isolée, s'était déstabilisant.

Solenn essaya de se mêler un minimum à la foule. Elle restait dans les coins, se fondait dans l'ombre et se rendait presque invisible. Ce n'était pas tant par soucis de discrétion que parce qu'elle n'arrivait pas à se mêler au monde. Les autres Pokémon la dévisageait étrangement, scrutant sa joue brulée et sa maigreur alarmante avec dégout. Elle n'était pas comme eux et visiblement ils trouvaient cela déplacés qu'elle essaye de se mêler à eux. Une chose était sûre, elle n'avait définitivement plus aucune envie de rester ici. Mais la faim était plus forte que tout.

La Miaouss venait de repérer une petite boutique de baie tenue par deux Pokémon. Vérifiant que ses pokédollars étaient toujours dans son sac, elle s'en approcha. Pas question de s'attirer des ennuis ici, elle allait acheter de quoi manger honnêtement. Chose qu'elle n'avait jamais fait d'après ses souvenirs. Comme quoi, il y a un début à tout. Solenn s’approcha sans bruit du stand et observa en silence les produits. Elle avait l’eau à la bouche à présent. Peu importe le prix, il fallait qu’elle mange, elle n’allait pas hésiter à acheter le plus de baie possible.

Elle était sur le point de poser une question à l'une des vendeuses quand un soudain bruit la paralysa. Le bruit des flammes. La peur au ventre, elle se retourna pour voir un immense oiseau s'approcher du stand. Oiseau dont les ailes et le crane était recouvert de feu. La Miaouss du faire appel à tout son self-control pour se retenir de s'enfuir en courant. Cela aurait vraiment fait suspect qu'elle disparaisse ainsi d'un coup. Mais devant elle, il y avait sa plus grande phobie. Le feu. Comment devait-elle réagir dans ces conditions-là ?


"La vengeance est un plat qui se mange froid... J'en connais qui vont bouffer du Stalgamin surgelé !"

Solenn grogne en #A0522D

Cadeau:
 
Invité
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Mer 14 Déc - 19:45
Ellen s'étira un grand coup. Le temps était plutôt clément en cette nouvelle journée. Journée pour l'instant assez calme. Il n'y avait pas eu un grand nombre de clients depuis le début de cette journée. La petite évoli s'ennuyait un peu mine de rien. Que faire quand il n'y avait pas de travail ? Une question qu'elle se posait chaque jour.
Elle aurait pu discuter avec Loriane, sa chère amie. Seulement la chacripan était partie chercher quelques chose chez Spinda. Ellen ne voyait pas bien ce qu'elle avait pu oublier, mais n'avait rien dit. Après tout, malgré ce qu'en disait son amie, elle pouvait bien gérer la boutique ! Elle savait en être capable.
Eh oui, après tout cette boutique était son idée à la base. Une idée concrétisée par Loriane, certes, mais d'elle au départ. Une idée dont elle était aujourd'hui encore fière.

Leur petit commerce sans ambition tournait au final bien. Les baies étaient prisées par les explorateurs, et Bourg-Trésor était l'endroit idéal pour en vendre. Et si leur baies servaient pour les explorateurs, elle étaient aussi délicieuses à manger. De quoi se faire un bon repas avec !
L'évoli remua les oreilles en entendant un bruit derrière elle. Sa partenaire de toujours revenait enfin. Ellen se tourna vers cette dernière, son éternel sourire sur le visage. Sourire qui eut pour effet de faire soupirer Loriane.
La petite boule de poils rousse aimait ce caractère grognon chez la chacripan. Toutes deux se complétaient bien.

Loriane reprit sa place aux côtés de son amie, sans qu'un mot ne soit échangé. Les clients n'affluaient toujours pas, ce qui augmenta l'ennui de l'évoli. Elle avait envie de se dégourdir les pattes, d'aller faire un tour.
Ce n'était cependant pas le moment. Juste quand cette pensée lui traversa l'esprit, elle remarqua les pokemons qui s'étaient approchés. Souriant de plus belle, elle le salua.

-Bonjour ! Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ?

Hrp:
 
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1717-in-vino-veritas-ou-presque-termine
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1746-chronique-des-jours-ordinaires-equipe-veritas
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1983-orbe-des-liens-de-veritas#18031
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1982-orbe-de-communication-de-veritas#18030
Achambha
avatar
Grade : Normal
P$ : 600
Points d'exploration : 40 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 640
Localisation : En vadrouille

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Sam 18 Mar - 17:56
Comme deux touristes


Cruel dilemme. Plus il regarde ces pommes, et plus son estomac gronde fort. Pourtant, Achambha n'a pas l'intention d'outrepasser les règles morales, oh non. Seulement, en son fort intérieur, il regrette d'être si peu en adéquation avec les us et coutumes de Bourg-Trésor. Il est vrai que du loin de son île, toutes ces préoccupations n'étaient pas vraiment les siennes... Peut-être est-ce là un bel enseignement. Désormais, il devra se plier aux règles de cette petite société, et gagner de quoi vivre comme tous. Ou bien aller chercher les pommes lui-même.

" Bon, inutile de continuer à baver ici... Allons plutôt voir comment se remplir un peu les poches. "

Mais le phénix igné ne l'entend pas tout à fait de cette façon. Son intérêt pour les fruits croît avec sa faim... Tandis qu'à côté d'eux, une ombre s'avance.

"Une pomme... Juste une, ah ! Même pour cela nous n'avons pas assez ? "

Un Miaouss étrange, bien maigre au demeurant, semble hésiter autant qu'eux. Le regard du flamboyant volatile enregistre celui du félin fuyant. Un problème ? Quelque chose semble clocher, mais Achambha est bien incapable de savoir quoi. Melchior, devant le silence de son partenaire, relève la tête, et constate qu'effectivement, son attention va à quelqu'un d'autre.

" Quoi ? "

A son tour, le Natu aperçoit le Miaouss à côté d'eux. Mais l'inconnu ne semble pas prêt à engager le dialogue : son attitude est pour le moins intrigante. D'ordinaire, les Miaouss n'hésite pas à se mettre en avant : des Pokémon très sociaux - voire même grande gueule, dirait-il, fort d'une certaine expérience des dialogues endiablés. Le vieux briscard ne cache donc pas une pointe d'étonnement lorsque le Pokémon s'arrête net à bonne distance d'eux, alors que ses pas le mènent visiblement au même endroit. Tout est comme si leur présence était soudain devenu un véritable obstacle ! Le regard du félin s'est fixé sur le plumage ardent du phénix et ne le quitte plus. Intrigué, Melchior penche la tête, mais il n'a pas le temps de réfléchir à une invitation polie : une petite voix fluette claironne à leur côté.

" Bonjour ! Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ? "

Une Evoli trotte en leur direction, toute guillerette et joyeuse. Au vu de son attitude, il ne faut pas longtemps aux deux explorateurs pour comprendre que la jeune Pokémon est en réalité propriétaire du stand. Un petit noeud orne l'une de ses longues oreilles et la jeune fille attend patiemment leur réaction : vont-ils commander ? Demander un conseil ? Les deux oiseaux échangent un regard. Achambha, toujours prompt à jouer les bons princes, décide de prendre les devants, laissant Melchior en arrière. Il se penche vers l'Evoli et, avec une petite toux parfaitement ridicule, lui demande :

" Bien le bonjour, mademoiselle ! Nous sommes nouveaux dans la région : nous cherchons de quoi nous ravitailler avant de partir explorer ce charmant bout de terre. Je vois que vous avez de fort belles pommes, et... "

Consterné, Melchior donne un coup de bec rapide et sec sur la patte du bon prince :

" Ce que veut dire mon camarade, c'est que nous devrions d'abord nous soucier d'avoir de quoi acheter avant de regarder la marchandise !  " tonna-t-il avec un regard réprobateur.

Achambha, passablement vexé, se met à gonfler de colère, les flammes de sa crête doublant de taille sous la contrariété.

" Eh quoi ! Pour quoi me fais-tu passer, exactement ? Je sais très bien que nous n'avons pas de quoi ! Je demandai juste un renseignement, rien de plus ! "

La fierté piquée à vif, il se détourne de son coéquipier, reportant un regard mi-figue mi-raisin sur l'Evoli. Melchior en profite pour désigner le second client qui n'a toujours pas l'air de souhaiter voir l'étal de plus près.

" Il y a d'autres personnes qui font la queue. Inutile d'encombrer les lieux de ton ego si ce n'est pas pour acheter ! Allez ! "




Hrp:
 


Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1548-la-voie-de-la-vengeance-equipe-nemesis
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1552-journal-des-nemesis#13354
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1553-orbe-des-liens-equipe-nemesis#13358
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1554-orbe-de-communication-equipe-nemesis#13362
Solenn
avatar
Grade : Ambre
P$ : 1 700
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 430 PM
PF : 2443
Féminin Age : 18
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Sam 1 Avr - 13:08
Le grand oiseau de flamme n’avait pas l’air méchant pourtant. Mais les flammes lui faisaient beaucoup trop peur. Sans s’en rendre compte, son pelage commença à gonfler, comme si elle voulait se donner du courage en paraissant plus imposante. La Miaouss fit tout son possible pour se calmer et ne pas paraître suspecte. Il ne manquerait plus qu’un brigadier passe dans les parages et la remarque et s’était fini de sa liberté.

Essayant de se calmer un maximum en respirant calmement, elle fit à peine attention à la discussion qu’avaient commencer l’oiseau de feu, le Natu qui l’accompagnait et la vendeuse. Du calme, il fallait qu’elle se calme. Du caaaaaaaaaalme... Tout allait bien se passer, ce n’était pas quelques flammes même pas dangereuses qui allaient l’inquiéter. Elle était quand même assez forte pour ne pas être effrayer par une chose aussi minime.

Et soudainement, les plumes de flamme de l’oiseau prirent encore plus d’importance, la faisant sursauter de frayeur. Alors qu’elle avait presque enfin réussit à se calmer. Sa frayeur reprit avec encore plus d’intensité, la paralysant totalement. Et cette fois, elle n’arrivait pas du tout à se recentrer sur la conversation et se calmer. Elle devait s’enfuir, quitte à paraître suspecte. Les flammes étaient trop proches et dangereuses pour qu’elle reste. Soudainement, alors qu’elle allait tourner les talons, quelqu’un se frotta à elle pour la rassurée avant de s’approcher de l’oiseau enflammé.

Sa peur oubliée sous la surprise, Solenn vit Minette la Léopardus s’approcher des Pokémon. Que faisait la criminelle ici ? Il n’y avait aucune logique à cela, surtout qu’elle avait promis d’arrêter de la suivre. Mais elle était là, un grand sourire aux lèvres, prête à discuter aimablement. La Miaouss se rapprocha d’elle, se sentant plus en sécurité au côté de quelqu’un qu’elle connaissait déjà. Elle arrivait presque à oublier les flammes.

«  Bonjour ! Quelle belle journée n’est-ce-pas ? Vous êtes magnifique avec vos flammes étincelantes, monsieur, quel Pokémon êtes-vous ? Je dois avouer ne jamais avoir vu un membre de votre espèce avant. »

Avec étonnement, elle observa la criminelle continuer à faire des compliments au grand oiseau de feu. Avait-elle l’intention de voler le Pokémon quand il ne sera plus sûr ses gardes ? Solenn n’arrivait pas à savoir mais elle était certaine d’une chose, il fallait qu’elle joue le jeu. Alors elle s’approcha également, essayant d’oublier au maximum les flammes et de paraître intéressée. Et d’oublier la peur et la faim qui tenaillait son estomac.

HRP:
 


"La vengeance est un plat qui se mange froid... J'en connais qui vont bouffer du Stalgamin surgelé !"

Solenn grogne en #A0522D

Cadeau:
 
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1717-in-vino-veritas-ou-presque-termine
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1746-chronique-des-jours-ordinaires-equipe-veritas
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1983-orbe-des-liens-de-veritas#18031
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1982-orbe-de-communication-de-veritas#18030
Achambha
avatar
Grade : Normal
P$ : 600
Points d'exploration : 40 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 640
Localisation : En vadrouille

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Ven 11 Aoû - 23:36
Comme deux touristes


La jeune marchande s'est assise de l'autre côté de son comptoir, un grand sourire illuminant son visage encore un peu enfantin. Elle semble attendre que ses potentiels clients daignent enfin se décider pour quelque chose. Sans doute ignore-t-elle que le prince igné qui trône fièrement devant elle se trouve totalement désargenté...

Achambha s'apprête à avouer à mi-mots qu'hélas les prix affichés ne sont pas pour lui, quand une voix s'élève depuis leur côté. A pas cadencé, la démarche chaloupée, une créature singulière dépasse la Miaouss restée en retrait, lui caressant le museau d'une ondulation de la queue au passage, provocatrice. Les cils papillons, elle s'approche du duo ailé sans crainte, la voix enjôleuse.

" Bonjour ! Quelle belle journée n’est-ce-pas ? Vous êtes magnifique avec vos flammes étincelantes, monsieur, quel Pokémon êtes-vous ? Je dois avouer ne jamais avoir vu un membre de votre espèce avant. "

Interdit, Achmabha regarde la drôle de dame s'avancer droit sur lui. Lui ? Oh, ma foi, pourquoi pas, pense l'oiseau - il n'y avait de toute manière pas vraiment songé, comme à son habitude. Mais puisqu'une inconnue aux allures endimanchées veut voir en lui une facette masculine, c'est avec bonne grâce que sa personnalité s'y plie.

Melchior a haussé une arcade interrogatrice au "monsieur". Doit-il se fendre d'une précision fort intime ? Hm, à en juger par la façon dont le phénix enfle, il y a fort à parier qu'une saillie pareille ne mette fin à leur courte collaboration. Le vieux grigou se retient donc, mais ne cache pas le peu de confiance que lui inspire ce minois au pelage soyeux égaillé de tâches en demi-lunes. Les Pokémon Ténèbres ne lui inspirent jamais rien de bon.

" Enchanté, mademoiselle. "

Sous le coup du compliment, il n'a pu retenir ce réflexe devenu naturel chez lui au fil des éons : celui de se grandir, de gonfler comme par magie, le halo de flammes paisibles de son corps enflant tout de go. L'envie de répliquer un simple et laconique "c'est compliqué" lui traverse l'esprit, mais elle est vite retenue par un gros manque de modestie. Comment présenter la chose à son avantage ? Après tout, elle vient de confirmer une crainte bien légitime : il est ici aussi inconnu qu'un caillou sur une plage. Exit, donc, la déférence de ses loyaux sujets à son encontre. Ici, il lui faut se faire un nom comme mille autres. Mais peut-être a-t-elle entendu parlé de quelques uns des vieux récits qui conte la majesté de son vol printanier ? Oui ? Non ? Elle n'en laisse rien paraître.

" Eh bien...

-Tout simplement parce qu'il n'a pas d'espèce, conclut Melchior d'un ton blasé, son œil mort fixé sur la féline au même titre que le vaillant, c'est un exemplaire unique - il faut croire qu'il y a eu comme une rupture de stock, de leur côté de la mer. "

Achambha ouvre le bec, puis le referme, hésitant entre une colère volcanique face à tant de désinvolture, ou le stoïcisme le plus fervent tant la réplique était prévisible.

" Fadaises. "

Achambha fusille Melchior du regard, lequel le lui rend, malice en prime. Trop impulsif, son meneur d'équipe ne réalise pas ce que la scène a d'étrange : deux félins, deux oiseaux. Une inconnue s'avance et le flatte, et le voici tout bec ouvert, prêt à deviser sans se méfier. Melchior soupire.

"  En réalité, nous sommes trois d'une même fratrie. Il est vrai que l'on ne nous connaît point de ce côté-ci du monde, car nous nous y posons rarement. "

Voilà qui était corrigé - enfin, dans les grandes lignes.

" Quel malotru tu fais, Melchior, vraiment.

-Ah, là ! Ce n'était qu'un trait d'humour, rien de plus ! "

Mais l’œil perçant de l'oiseau devin continue de suivre la Léopardus, tout à fait conscient des travers de son âme. On peut difficilement dissimuler de si forts traits de personnalité à un psychonaute d'un âge aussi avancé que le sien...

" Allons, c'est toi qui me traite de malotru et tu ne sais pas céder ta place aux dames ? Cette charmante personne a sans doute quelques piécettes à dépenser au marché. C'est bien pour cela que tout ce beau monde se retrouve ici, Achambha : pour faire ses courses. "

Il fait mine de s'éloigner. Sauf que, courroucé et glacial, l'oiseau de feu reste sur place, et toise son second d'un air que ne renierait pas un dragon. Derrière le comptoir, la jeune Evoli semble se désintéresser de la conversation : il est peu probable qu'ils se décident à acheter quelque chose... Elle se tourne alors vers le seul dernier client potentiel : la petite chatte blanche au visage endommagé. Elle contourne l'angle et s'approche doucement, midinette.

" Bonjour ! Bienvenue chez nous ! Souhaitez regarder nos marchandises ? Nous avons toutes sortes de mets délicieux ! "

Au moins, elle aura essayé. En attendant, l'autre trio semble prêt à squatter le devant de son stand...



Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1548-la-voie-de-la-vengeance-equipe-nemesis
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1552-journal-des-nemesis#13354
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1553-orbe-des-liens-equipe-nemesis#13358
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1554-orbe-de-communication-equipe-nemesis#13362
Solenn
avatar
Grade : Ambre
P$ : 1 700
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 430 PM
PF : 2443
Féminin Age : 18
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Sam 19 Aoû - 12:57
Avoir Minette à ses côtés rassurait énormément la Miaouss. Malgré les flammes de l'autre gros poulet, la présence de la Léopardus lui permettait de rester calme sans prendre ses pattes à son cou. Être aussi faible et apeuré fasse à une telle chose énervait Solenn, elle avait l'impression d'être un petit chaton sans défense ! De ceux qui savait à peine se défendre et qui avaient besoin de leurs mamans tout le temps. Elle ne devrait pas réagir ainsi, elle était une criminelle forte et assez respectée dans le milieu ! C'était frustrant de se retrouver aussi faible à cause de quelques flammes qui n'étaient pas dirigé dans sa direction ou ayant comme intention de lui nuire.

Se reconcentrant sur la conversation, Solenn pu voir l'oiseau enflammé se gonfler, ses flammes avec, suite aux compliments de Minette. Mais cette fois elle resta calme, ne paniquant pas une seconde. Minette était là, elle n'avait rien à craindre. Et puis, cette situation rappelait une vieille histoire à la Miaouss. Une fable qu'elle avait entendue quand elle était toute petite. Le titre devait être quelque chose comme "Le Cornèbre et le Feunard", une histoire d'un oiseau écoutant les compliments de l'autre jusqu'à perdre son objet le plus précieux.

Si Minette avait vraiment l'intention de le voler, c'était ce qui allait se passer. La Miaouss sortit de ses pensées en écoutant la sorte de dispute des deux oiseaux. Elle n'était même pas sûr que c'était une dispute, le Natu -qu'elle n'avait même pas repéré au début, elle devait être trop focalisé sur les flammes- se moquait un peu de l'oiseau brûlant qui expliqua plus clairement son origine.

Il existait donc trois oiseaux de feu comme celui-ci ? Mais ils vivaient loin, de l'autre côté de l'océan, elle n'avait pas à s'inquiéter. La Miaouss avait juste à faire en sorte de ne jamais recroiser ce drôle d'oiseau et elle n'aura plus jamais à s'inquiéter de flammes hors de contrôle.

« Bonjour ! Bienvenue chez nous ! Souhaitez regarder nos marchandises ? Nous avons toutes sortes de mets délicieux ! »

Sursautant à l'entente de cette voix, elle était trop concentré sur la conversation pour y faire attention, Solenn se tourna vers l'Evoli. Son ventre gargouilla, lui rappelant l'objectif de sa descente à Bourg-Trésor : se trouver quelque chose à se mettre sous la dent.

Se détachant à regret de Minette dont elle s'était approchée durant la conversation, elle se rapprocha du stand pour voir ce qui était disponible. Ne voulant pas réduire à néant toutes ses économies pour simplement se nourrir, la Miaouss choisi l'aliment le moins cher et le plus simple.

« Six pommes s'il vous plaît.
- Très bon choix, cela vous fera 150 p$. »

Ne faisant plus attention à la conversation derrière elle, la criminelle paya -pour la première fois !- ses achats avant de revenir vers eux. Minette semblait excitée et surtout prête à jouer un mauvais tour au grand oiseau. Solenn l'a connaissait suffisamment bien pour s'en rendre compte. Elle s'installa à côté de la Léopardus, attendant de voir l'évolution de la situation et surtout ce que réservait Minette.

« De quel continent venez-vous alors ? Voyez-vous je dois bientôt partir à l'étranger et si j'ai la possibilité de croiser des Pokémons aussi majestueux que vous j'aimerai grandement le savoir. »

Là, Solenn lança un regard sceptique à sa comparse. Un tel commentaire n'allait jamais passer, c'était grillé d'avance. Il allait forcément se rendre compte que quelque chose clochait, non ? Remarque, on lui avait toujours dis que plus le mensonge est gros, plus il passe facilement. Peut-être que le grand poulet ne se rendra pas compte de ce que préparait Minette.


"La vengeance est un plat qui se mange froid... J'en connais qui vont bouffer du Stalgamin surgelé !"

Solenn grogne en #A0522D

Cadeau:
 
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1717-in-vino-veritas-ou-presque-termine
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1746-chronique-des-jours-ordinaires-equipe-veritas
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1983-orbe-des-liens-de-veritas#18031
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1982-orbe-de-communication-de-veritas#18030
Achambha
avatar
Grade : Normal
P$ : 600
Points d'exploration : 40 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 640
Localisation : En vadrouille

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Mer 25 Oct - 0:53
Comme deux touristes


Plus la scène se prolonge, et plus la lassitude gagne Melchior. Franchement, faut-il qu'il ait été sot pour avoir accepté de guider pareil-le âne jusqu'à Bourg-Trésor... Achambha avait beau avoir mille ans de plus que tout le monde réuni ici, il restait un gosse pourri gâté et immature - et sans doute pour l'éternité ! En attendant, le vieux Natu est contraint de regarder la Léopardus et ses grands airs faire du gringue au Sulfura. Le pire est sans doute que cela fonctionne... A un détail près. Achambha semble plus porté sur le fait d'être son centre d'attention que sur le véritable contenu de ses "compliments". Quant aux motivations douteuses de l'inconnue, Melchior n'en a cure. Si elle cherche à se trouver un partenaire, elle va dans le mur. Si elle cherche à trouver un Pokémon rare pour sa collection, elle va dans le mur. Si elle cherche à lui faire les poches, elle va... euh, se brûler les moustaches ? Le Natu ouvre grand son œil : c'était pourtant tellement évident ! Il aurait presque envie d'en rire, en voyant la demoiselle faire des huit de la queue en s'approchant. Bien sûr, personne ne peut se douter que... mh. Comment dire ?

" De quel continent venez-vous alors ? Voyez-vous je dois bientôt partir à l'étranger et si j'ai la possibilité de croiser des Pokémons aussi majestueux que vous j'aimerai grandement le savoir. "

De son côté, Achambha semble gêné. Son regard azuré se perd un peu, avant de revenir vers la Léopardus. Sous les flammèches qui nimbent le haut de sa tête, c'est une petite tempête : que dire ? Il ne faudrait pas paraître grossier et indélicat. Le tout en public... ce serait se faire une réputation dont l'oiseau ne voudrait pour rien au monde. L'amour-propre s'entretient aussi bien qu'un plumage !

" Oh... Je crains hélas que ce ne soit quelque peu compliqué : nous sommes originaires d'un archipel perdu loin des côtes, au Nord. Nous fréquentons régulièrement le littoral des Terres du Vent. Voilà longtemps que nous sommes éloignés chacun de nos terres. Il est peu probable que l'un de mes frères croise votre route. "

Il hésite. A quoi bon s'étaler sur des détails sans importance ? Ici, le titre de Prince n'a pas plus de valeur qu'un tesson rouillé, et l'étrangère semble déjà suffisamment acquise à sa cause pour qu'il n'ait besoin de se faire mousser davantage.

" Notre royaume est au beau milieu de la mer, et à moins de solliciter les services d'un aimable transporteur, vous ne vous y rendrez point à pattes. Cela dit, j'imagine que vous avez pourvu à ce détail. Les orages et les siphons ne seront sans doute pas un gros obstacle pour des voyageurs aguerris ! "

Melchior pousse un léger soupir. Blablabla... S'il continuait à cette allure, on allait remonter jusqu'à la création du continent.

"  Si vous souhaitez les conseils d'un chevaucheur du vent, les Terres du Nord sont très belles, et les aurores plus encore ! Si vous souhaitez faire quelque voyage d'agrément, c'est assurément un endroit à visiter ! Je me souviens avoir vu..."

Et Achambha se met à parler, à parler, à parler... Et tandis qu'il parle, il se rapproche de l'élégante chatte mauve, puis la contourne, avant de se retourner, appuyant ses propos à grand renfort de plumes iridescentes. A chaque fois que la belle féline fait mine de vouloir le frôler, l'oiseau de feu esquive savamment, lui tournant autour en se plongeant davantage dans son récit, qui finit par le mener aussi loin qu'un véritable voyage à l'étranger. Melchior a cessé d'essayer de suivre depuis longtemps. Il endure, rodé à prendre son mal  en patience - même si cette fois, il se demande bien si cet étrange calvaire aura une fin.

" Six pommes bien fraîches ! C'est parti ! "

De l'autre côté, la petite marchande s'en va préparer la commande, ravie. Melchior, tournant le dos une seconde à Achambha et sa groupie, regarde la Miaouss recevoir son colis de pomme. Pourquoi mettre autant de temps à partir ? Elle a ce qu'elle veut, pense l'oiseau, de moins en moins à l'aise dans cette drôle d'atmosphère. D'ordinaire, les oiseaux et les chats ne se fréquentent pas souvent. Il y a désormais trop de chats au mètre carré pour Melchior. Mais qu'y peut-il ? Pas grand chose. Les minutes défilent, et Achambha ne se tait toujours pas. Il s'installe une certaine inquiétude - d'abord la sienne. Il tente d'intervenir : c'est inutile. Il est ridiculement petit par rapport aux deux autres, et sautiller comme un possédé est au-dessus de ses moyens. Il se contente de surveiller la Miaouss du coin de son oeil valide : elle semble être aussi collée à l'autre bête à poils mauves que lui à Achambha ! Ou bien a-t-elle l'intention de dévaliser l'étal d'Evoli ? Tout cela fait trop de bizarreries pour un esprit aussi rationnel que celui de Melchior.

" Oh ! Je n'avais pas vu l'heure ! Ce que je peux me perdre en divagation, ahah ! Eh bien, je suis navré de vous avoir tenu la patte aussi longtemps ! Vraiment, je suis incorrigible ! Oh là, mais vous vous rendez compte ?! Ah, Melchior ! Tu aurais dû me dire que nous allions être en retard, voyons ! Quel empoté. Madame, j'ai véritablement apprécié cette discussion ! J'espère que votre voyage sera des plus plaisants ! "

L'oiseau de feu fit une courte révérence et prit congé sans laisser la place à une réplique. Quelque part, Achambha sent que son empressement n'est pas assez naturel. Mais enfin, sa prestation le conforte dans l'idée qu'il n'est pas mauvais orateur : la Léopardus arbore encore une mine perplexe. Certes, sa particularité d'entité impropre à la reproduction ne lui rendait pas la tâche facile en matière de séduction... Mais en retour, son physique avantageux atténuait quelque peu ses lacunes ! Du moins, tel était le point de vue d'Achambha, toujours très à cheval sur les apparences. Son autosatisfaction ne passe pas inaperçue auprès de Melchior, qui le voit revenir avec une pointe de surprise mal dissimulée. Son regard borgne va de la demoiselle mauve à son camarade de virée touristique. Cela doit bien faire près d'une demi-heure que ce dernier soliloque sans daigner s'apercevoir que plus personne dans les environs ne l'écoute...!

" Eh bien. Pendant une minute, j'ai vraiment cru que tu allais l'inviter à dîner... "

Achambha lance un regard en biais à son compagnon, à moitié vexé. A moitié seulement : il règne au coin de son œil un certain éclat de malice.

" Mh. Alors, tu me prends sérieusement pour un fieffé crétin ? Je tâcherai de m'en souvenir, à l'avenir. "

C'était donc ça ! Melchior hausse les épaules - avec un certain soulagement, même sans l'admettre. Oui, il l'a cru ! Et ? Cela ne fait guère que plusieurs mois qu'il supporte le poids de trois egos superposés avec sa maigre stature... Alors, plus rien n'est improbable de ce côté. C'était comme qui dirait même tellement naturel que personne ne pouvait lui reprocher cette crédulité !

" Moi ? Noooon. Pas du tout. Quelle idée. "

Et, à voix basse alors qu'ils s'éloignent, il glisse au grand échassier un murmure plein d'appréhension. Les regards pèsent encore sur leurs dos, et les nouveaux explorateurs sont sur leurs gardes. Mieux vaut peut-être quitter cette place pour le moment.

" J'ai comme l'impression que ces deux-là ne sont pas venue pour acheter des cartes postales. On ira se cueillir des pommes tous seuls, si tu n'y vois pas d’inconvénient. "


Hrp:
 


Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1548-la-voie-de-la-vengeance-equipe-nemesis
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1552-journal-des-nemesis#13354
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1553-orbe-des-liens-equipe-nemesis#13358
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1554-orbe-de-communication-equipe-nemesis#13362
Solenn
avatar
Grade : Ambre
P$ : 1 700
Points d'exploration : 0 PE
Points de malhonnêteté : 430 PM
PF : 2443
Féminin Age : 18
Localisation : Quelque part...

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   Dim 19 Nov - 22:51
Solenn ne savait pas si elle avait eu une bonne idée en restant à côté de Minette. Elle aurait très bien pu partir, se mettre dans un coin en sécurité pour enfin se nourrir. Après tout, elle mourrait toujours de faim et elle avait déjà péter son taux de sociabilité pour l’année. Mais pourtant, elle restait là, à regarder les deux Pokémon discuter. Peut-être qu’elle était un peu stupide sur les bords mais bon, voir un visage familier la rassurait. Surtout dans un lieu pareil.

L’oiseau enflammé était en train de décrire son lieu d’origine si elle avait bien compris. Il se perdait en description, parlant du moindre caillou de sa fichue île dont la Miaouss se fichait éperdument. Comment Minette pouvait avoir l’air aussi intéressée par une description aussi inintéressante ? Il l’avait dit pourtant, c’était un endroit lointain et dur à atteindre. Donc pas besoin de s’y intéressé étant donné qu’elles ne pourront certainement jamais y aller.

Et pourtant, Minette semblait pendue aux lèvres –au bec serait plus exact- du volatile. Finalement, Solenn s’assied et sortit une de ses pommes. Elle avait bien l’intention de manger un minimum, pas question de s’évanouir d’inanition ! Croquant dans sa pomme –délicieuse et vraiment juteuse ! - elle remarqua que le Natu restait également un peu à l’écart, certainement aussi ennuyé qu’elle de cette discussion.

C’était tout de même amusant à voir, les deux Pokémon n’arrêtaient pas de se tourner autour, Minette essayant constamment de se rapprocher et l’oiseau s’éloignant de quelques pas à chaque fois, trop plongé dans son récit. Ils avaient presque l’air de danser. Et la Léopardus semblait s’agacer de cela.

Enfin, il y avait peu de chance que les deux oiseaux ne le remarque, c’était uniquement parce qu’elle la connaissait bien qu’elle s’en rendait compte. Minette commençait à s’ennuyer de ce petit jeu et voulait passer à autre chose. Peut-être que le monologue de l’oiseau avait fini par l’ennuyer également ?

D’un seul coup, le poulet enflammé s’arrêta de virer et de virevolter dans tous les sens. Il s’exclama qu’il était tard et que l’heure était venue pour lui de s’en aller car il avait des choses à faire. Sous l’œil médusé de la Léopardus, il fit une révérence avant de s’éloigner à grand pas, vite suivi par le Natu. Solenn se retenait à grande peine d’exploser de rire, la tête stupéfaite de Minette était juste magnifique !

Elle se retint à grande peine… Jusqu’à ce que les deux Pokémon finissent par quitter la place. A ce moment-là, la Miaouss se mit à rire comme pas permis. La tête de Minette était tellement drôle, il lui était impossible de se retenir. Même les regards de travers des Pokémon aux alentours ne pouvait l’empêcher de continuer. Finalement, la Léopardus se tourna vers elle, l’air légèrement dépitée.

« C’était –AH AH- tellement drôle, ta tête –AH AH AH- t’avais l’air d’attendre tellement de chose de lui et là –AH AH AH AHAHAH- il te laisse tomber, c’est tellement magique !
- Au moins j’aurai essayé… Il était plus sur ses gardes que je ne l’aurai cru.
- Alors tu n’as rien réussi à lui piquer ? demanda la Miaouss en réprimant à grande peine son fou rire.
- Non mais j’ai eu de bonnes informations, c’est déjà ça.
- Mouais, c’était assommant ce qu’il racontait… Je vois pas ce que tu peux trouver d’intéressant là-dedans.
- Il y a toujours quelque chose d’intéressant dans les paroles d’un nouveau comme lui. Ça se voyait qu’il ne venait pas d’ici alors j’ai voulu recueillir des informations. Je vais bientôt partir avec Stark sur un autre continent alors c'était fort intéressant. »

Solenn retint une grimace en apprenant que la Léopardus allait partir. Savoir qu’une des seules personnes qui l’appréciait allait s’éloigner ne lui faisait pas plaisir. Et visiblement, Minette le remarqua.

« Mais pas d’inquiétude, nous ne partirons pas tout de suite. Nous avons quelques trucs à régler avant. Et puis notre voyage ne sera pas long, je compte agrandir mes contacts, c’est toujours utile en ces temps troublés.
- Mais je ne m’inquiétais pas.
- Mais bien sûr… Bon, merci pour la pomme et à bientôt ! dit-elle en s’éloignant.
- Quoi ?! »

Effectivement, il lui manquait une pomme. Cinq minutes… La Léopardus venait vraiment de la voler ?

« C’est à moi, je l’ai payé honnêtement ! cria Solenn en lui courant après.
- Tu connais la chanson chérie… Voler c’est voler, reprendre c’est tricher~
- Reviens ici ! »

Et la Miaouss couru après sa camarade criminelle, ne voulant pas laisser une de ses pommes aux griffes de Minette. Pour une fois qu’elle payait ses achats, pas question qu’on lui vole ! En sortant de Bourg-Trésor –toujours à la poursuite de la Léopardus- la criminelle eu une petite pensée pour le volatil enflammé qu’elle avait rencontré.

Un drôle d’oiseau pas très intéressant d’après elle. Minette n’avait peut-être pas tort en disant que toute information était importante mais cela ne l’empêchait pas de trouver le Pokémon trop superficiel et inintéressant. Peut-être qu’elle avait tort mais bon, ce n’était pas comme si elle comptait le revoir un jour.

HRP:
 


"La vengeance est un plat qui se mange froid... J'en connais qui vont bouffer du Stalgamin surgelé !"

Solenn grogne en #A0522D

Cadeau:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: - Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn   
 
- Comme deux touristes - pv Ellen & Solenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PKMN M.D ∞ Explorers of Abyss :: 
Zone RP
 :: Terre des Plantes :: Bourg-Trésor :: Place
-
Sauter vers: