AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Journal de La Compagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: Journal de La Compagnie   Dim 29 Mai - 23:46

[Jour 1] : Premier jour à la base
Kogoro regarda son amie admirer la bicoque qui leur servait de base. Elle ne cessait de s'extasier face à la beauté de cette chose qui n'avait besoin que d'un relooking. Formé de deux pièces, un hall et un dortoir commun, l'extérieur s'ornait de deux fenêtres et de deux oreilles absolument affreuses en guise de toit. Mais il en fallait peu pour amuser et contenter Capouccino alors ça lui allait.

Non mais attends, depuis quand était-il si attendrit face à ce pingouin survolté ? N'importe quoi ! Il soupire et entre dans la base. Très modeste. Une table, un tableau d'affichage, deux coffres et... Ouais, c'était à peu près tout. Capou entra à son tour et fut tout aussi émerveillée devant la beauté de cet intérieur sublime. En fait, elle devait juste être heureuse d'avoir enfin un chez elle où dormir. Ils avaient tant vagabondé d'auberge en auberge avant de finalement se poser dans une ferme en tant qu'aides auxiliaires. Nouveau soupire de sa part et il va se poser sur une chaise tout en observant Capouccino courir dans tous les sens. Il ne peut s'empêcher de sourire face à cette énergie débordante.

Hey hey ! T'as vu ? lui crie-t-elle, c'est génial ! On a même un panneau d'affichaaaaaage !

Mmmmh, marmonne-t-il avant de se plonger dans la contemplation intense du vide.

Non, vraiment, on ne la changera pas d'un pouce. Son sourire s'étire plus encore. Malgré son agitation et son excitation, Capouccino était une amie agréable à vivre. Très peu difficile, elle faisait tout pour contenter les autres sans réellement penser à sa propre personne. C'était vraiment son coeur en or qui était appréciable, cela et sa tendresse lorsqu'elle était fatiguée ou calme, ce qui était, soit dit en passant, assez rare. Mais c'est ce qui faisait toute la magie de ces instant.
Kogoro sourit de plus belle en mâchant sa tige de bambou, heureux d'être enfin posé, lui aussi.

Il ferme les yeux, prêt à s'endormir lorsque deux petites ailes vinrent se poser sur le sommet de son crâne. il grogne légèrement mais ne dit cependant rien. C'était une habitude qu'elle avait prise lorsqu'elle se posait et se calmait l'instant de quelques minutes. Elle fermait alors les yeux et soupirait de béatitude tout en posant son menton sur le sommet de sa tête. Puis elle ne bougeait plus, semblant s'endormir doucement pour ensuite sursauter et crier à nouveau dans tous les sens. Ce qu'elle ne fit pas. Il tourna la tête pour regarder son amie bien trop silencieuse à son goût. Elle semblait plongée dans ses pensées et fixait le vide.

Quelque chose ne va pas, Capou ? demande-t-il alors, légèrement inquiet de ce silence trop long.

Elle secoue la tête et sourit en le regardant avant de lever les bras et de sautiller. Ouf, fausse alerte, elle ne déprimait pas, elle n'avait rien, bref, elle se portait comme un charme.

Et si on partait en mission, Goro ? piaille-t-elle de sa voix fluette et enjouée.

J'ai pas envie, répond t-il, conscient qu'elle le laisserait tranquille ensuite.

Ce qui fut effectivement le cas puisqu'elle marmonna quelque chose avant de soupirer longuement et de commencer à faire les cents pas tout en regardant le panneau d'affichage désespérément vide. Elle s'arrête puis se précipite vers l'un des coffres posé à côté du panneau. Elle l'ouvre et sort une besace. Elle se dirige ensuite vers la table où elle entreprend de fouiller dans la besace, sortant moult objets tous plus inconnus les uns que les autres. Etonnants tous ces objets. Elle lui en tend un qu'il attrapa et observa un instant.

C'est quoi ?

Je sais pas mais c'est génial !

Bah bien sûr... Il pose l'étrange objet sur la table et soupire avant de fermer les yeux. Dodo était la seule pensée qui habitait son esprit en cet instant.
Elle ne faisait plus de bruits. Sûrement qu'elle était en train d'observer en essayant de comprendre à quoi servaient tous ces trucs.

En tout cas, ce n'étai pas aujourd'hui qu'ils partiraient en mission. Une chose à la fois. Il baille et se laisse plonger dans un doux sommeille.


Dernière édition par Capouccino le Lun 30 Mai - 19:49, édité 2 fois
Invité
MessageSujet: Re: Journal de La Compagnie   Lun 30 Mai - 19:48
[Jour 2] : Première mission
Le jour ne s'était pas encore levé qu'elle se mettait déjà à crier de partout et à courir dans tous les sens. Kogoro soupire en se retournant dans son lit. Ou plutôt, dans le lit qu'il partageaient ensemble. Bien qu'il y en ai deux dans le dortoir. Elle refusait absolument de dormir toute seule. Elle avait peur du noir, ce qu'il n'arrivait pas à comprendre. Il grogne doucement, prêt à se rendormir. C'était sans compté sur l'énergie de son amie qui le tira du lit pour de bon. Soupirant très longuement, il prend le temps de s'étirer avant de poser une patte hors de sa couette bien chaude. Brr, quel froid glacial en cette matinée.

Kogoro baille grassement puis se lève finalement. Son humeur n'est pas tellement au beau fixe et il faudrait un jour qu'il ai une petite discussion avec Capouccino sur les horaires de réveil. Quoi qu'en général c'était plutôt l'inverse en fait. Elle qui dormait jusqu'à pas d'heures et lui qui se levait aux aurores pour s'entrainer un peu à développer ses capacités. Il baille de nouveau et se gratte la tête tout en fouillant dans le coffre réservé aux stocks de nourriture. Il faudrait également qu'ils se mettent à acheter du mobilier plus adapté. Peut-être qu'ils pouvaient également prévoir les prochains agrandissements ? Une fois qu'ils auraient plus d'argent ? Cela lui plairait bien de griffonner quelques croquis. Il sourit doucement avant de reprendre sa mine renfrognée en observant Capouccino danser sur place. Qu'avait-elle à être si excitée de bon matin ?

T'as mangé un Pikachu au petit dej pour être aussi survoltée, petite ? demande-t-il avec une pointe d'ironie dans la voix.

Elle le fusille du regard mais ne relève cependant pas la boutade, trop préoccupée par un bout de papier qu'elle tenait entre les ailes. Le petit pingouin le pose sur la table et Kogoro se penche pour lire. Une mission, rien que ça ? Le deuxième jour, sans préparations ni rien ? Cela allait qu'il s'agissait d'une livraison qui avait l'air plutôt simple, mais tout de même...

On va accomplir cette mission ! annonce-t-elle finalement, déterminée.

Bah voyons... Sans expérience, aucune, sans connaître le lieu de la mission, non plus et... rho, puis merde ! Il soupire et se pose sur une chaise, croisant les bras, la mine sombre. Ce dont elle n'avait évidemment pas conscience, étant en train de préparer leurs affaires. Des baies gel ? Bien sûr qu'il en avaient. C'était un cadeau de la ferme où ils avaient travaillé. Cependant, il n'aurait pas imaginé qu'elles ne leur serviraient pas...

Il ferme les yeux un instant et se pince l'arrête du museau. Elle ne changera jamais ! Elle ne grandira jamais ! Et d'ailleurs, elle l'avait trouvée où cette affiche de mission ? Comme si elle avait lu dans ses pensées, Capouccino répondit le plus naturellement du monde à cette questions silencieuse.

J'suis allée voir le tableau des missions ce matin parce que je n'arrivais pas à dormir. J'ai pris la première que j'ai vu.

Ah... Cela voulait donc dire qu'elle aurait pu prendre une mission bien plus compliquée ? Non, vraiment, cette jeune demoiselle ne changera jamais ! Nouveau soupire de sa part tandis qu'il regarde à nouveau l'excitée finir les préparatifs. Y avait pas à dire, elle était plutôt efficace dans ce qu'elle faisait ! Elle tira ensuite doucement sur sa main, lui demandant de la suivre.

Partons à l'aventure, dit-elle simplement en sortant de leur QG d'équipe.

[Affiche de mission]


Sapereau
Livraison - J'ai commencé à explorer ce donjon, mais je crains de ne pas être suffisamment bien préparé. Pour m'aider, il faudrait m'apporter quelques Baies Gel, ce serait un minimum pour que je me sente plus serein, avec tous ces pokemons Feu, sans parler du donjon lui-même.
Lieu
Volcan Géant
Récompense
10 PE ; 100 P$
Prise par
La Compagnie
(30/05/2016)



x 1
x 1
x 3
x 3
x 1


Stats:
 
 
Journal de La Compagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» journal de campagne d'une armée de cadian dans la boue
» Compagnie antichar 7
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» Galerie de Vulkan: 3ème compagnie des Ultramarines
» Une piplette dans le journal du jour lol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PKMN M.D ∞ Explorers of Abyss :: 
Zone RP
 :: Terre des Plantes :: Croisement :: La Compagnie
-
Sauter vers: