AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1453-life-is-a-lie
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1473-carnet-des-bourgeons#12398
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1475-l-orbe-des-liens-des-bourgeons-33
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1476-equipe-bourgeon-allo
Indépendant
avatar
Grade : Argent
P$ : 2200
Points d'exploration : 280 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 455
Age : 19
Localisation : Somewhere only I know

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Sam 7 Mai - 23:23

Le temps était à l'orage cette après-midi, ce qui ravissait totalement Kitrik, qui se baladait perpétuellement entre l'intérieur et l'extérieur de la base. Ce temps correspondait aussi tout à fait à Aloys qui avait tout le temps du monde pour préparer des petits repas à emporter une fois en expédition. Tout en faisant cuire une dernière fournée de baies rose à feu doux, le champignon ne parvenait pas à se sortir l'image du duo aquatique que l'Equipe Bourgeon avait rencontré lors de leur dernière expédition à la Grotte Cascade. Une future équipe d'exploration en devenir, voilà qui donnait toujours du coeur à l'ouvrage. La femelle Gobou, shiney, avait l'air posée et calme tandis que Sashi, le Sancoki mâle, apparaissait déjà comme une future tête brûlée; s'il était le leader de la future équipe, Aloys ne donnait pas cher des crises de panique de la pauvre Blip qui l'accompagnerait. Le cuisinier eut un rictus en s'imaginant déjà Sachi foncer de partout sans attendre sa co-équpière, criant à tout-va et à tous ceux qui voulaient bien l'entendre qu'il était le meilleur, le plus fort, le plus puissant et que son équipe était la même. Déjà, il voyait le petit duo revenir chez eux le soir, Blip grognant et grommelant qu'elle allait quitter l'Equipe pour se faire solitaire pendant que l'autre lui donnerait un coup de museau sur l'épaule et que le conflit, ainsi par le saint-pouvoir de l'amitié, serait résolu miraculeusement.

Pour la énième fois, le Pokémon insecte ouvrit la porte de la base en coup de vent et cria avec une joie non dissimulée qu'Aloys devait aaaaaabsolument venir voir, interrompant brusquement et soudainement les pensées du cuistot des Bourgeons. Le coéquipier soupira. Puis il retrouva le sourire lorsqu'un "ding" signalant la fin de la cuisson retentit. Les derniers fourrés à la Baie Pecha étaient prêts à être empaquetés et dévorés! Voilà qui serait utile en cas de maladie. Y en avait au moins qui bossait pour le bien de l'équipe ici et c'était clairement pas le leader! Se saisissant d'un film plastique, le seul Pokémon visiblement responsable ici, enroula les mets soigneusement, avant de les fermer avec application puis de les faire rouler jusqu'au garde-manger en silence. Cette pièce avait été aménagée récemment et se situait désormais juste à gauche de la cuisine. Le plafond couvrant la nourriture était fait de bois fixé fermement avec de la soie de Kitrik qui avait su se rendre utile malgré tout. La nourriture stockée avait été triée avec soin et application par le master chef lui-même. A droite, les baies en tout genre, disposées par taille et couleur, à côté, les pommes, empilées en forme pyramidale, plus loin les gâteaux et enfin... ça ne s'arrêtait pas et Aloys aurait pu contempler ce splendide rangement des heures avec ce sourire béat qu'il affichait à présent. Enfin. Il eut la lucidité de se détourner après un long soupir de satisfaction autosuffisant.

-Bien... Que faire à présent... ?

Sa question très logique fut posée après qu'Aloys ait pu entrapercevoir Kitrik bondir dans une flaque et s'y noyer à demie avant de ressortir, giflant l'air d'éclairs inutilement. Quand l'insecte rentrerait, il passerait au séchoir direct!
Le Balignon à l'oeil vitreux n'hésita pas bien longtemps avant de se diriger vers la salle de réunion et d'attraper son orbe de communication, dans l'intention de checker rapidement ses messages et autres idioties sociales. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il nota la petite pastille blanche tout en haut de l'orbe une fois allumée. Il venait tout justement de recevoir un message de Blip, la Gobou violette rencontrée lors de leur dernière mission.

"-Coucou Al'! Aujourd'hui, on est sortis de la Grotte Cascade et on s'est demandé où pouvait bien se trouver votre base. On pourrait peut-être se voir un jour chez vous, après tout...
Enfin, on a fait une mission dans la Forêt Trompeuse et on a réussi ! Par contre, on a trouvé un message par terre... Je crois que c'est un appel au secours. On est trop fatigués pour ça alors je t'envoie l'image que j'ai pris du bout de papier presque déchiré, comme ça, si ça vous intéresse, vous n'avez qu'à y aller!"


Joint au message de Blip, la photo d'un bout de papier dans un état lamentable, quasi indéchiffrable, sur lequel était inscrit ce petit billet doux:
"J'ai eu le malheur de me tromper de personne en m'adressant à un Rosélia, et depuis, il me harcèle, il m'insulte, me menace de me changer en omelette...". Difficile pour Balignon de cacher son rire mais aussi son dégoût: combien de fois avait-on menacé de le changer en soupe aux champignons? Il reprit néanmoins sa lecture rapidement, plissant les yeux pour mieux comprendre la signification des lettres écrites à l'arrache. "Je veux bien rester pacifique, mais si personne n'intervient pour calmer le conflit, je ne vais plus répondre de rien. -Noeunoeuf-"

Visiblement, c'était un appel au secours... alors pourquoi ne figurait-il pas dans les missions de l'Orbe couleur émeraude? Intrigué par l'affaire qui semblait plus être une mission de médiation entre deux abrutis mal lunés qu'une vraie exploration ou sauvetage, Aloys prit la décision d'aller en parler au leader. Alors même qu'il se rendait vers la porte d'entrée, un vent glacial s'infiltra dans le salon et le hall d'entrée, faisant crisser les dents du petit Pokémon à pois. Le leader, un large sourire sur le visage, venait de faire une entrée théâtrale, des éclairs heurtant le sol derrière lui. Impressionnant... d'inconscience! Aloys ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel lorsque l'intéressé prit la parole. Sa voix avait pris une intonation aiguë tant l'excitation frappait l'insecte:

-Yahou! Il pleut maintenant!
-Hey... tu peux te calmer s'il te plaît... Blip vient de m'envoyer un message avec une drôle de mission à l'intérieur.
-Oh, fit-il en redevenant sérieux d'un coup, rattrapé par ses responsabilités de leader et sa rigueur habituelle. Attends, on va jeter un oeil à ton histoire dans la salle de réunion.
-Eh! hurla presque le champignon en voyant la flaque que ramenait Kitrik avec lui. SECHAGE D'ABORD!

...

Kitrik n'avait pas longtemps tourné autour du pot aux roses: cette mission était un cadeau du ciel et ça ne servait à rien de s'amuser à trier les autres missives de l'Orbe des Missions, il suffisait d'accomplir celle-ci. Impossible cependant, à cause de l'état terrible de l'image, de lire la récompense liée à cette affaire. Le lieu aussi était illisible, cependant, il semblait logique que l'action se déroule à la Forêt Trompeuse, endroit où avait été trouvé ce torchon du diable. A moins qu'une malchance sans nom frappe l'Equipe Bourgeon, qu'un coup de vent idiot ou qu'un Pokémon particulièrement intelligent ait déplacé la lettre, il y avait 90% de chances pour que l'endroit de la scène de ménage soit là-bas.
Arrivés aux abords de la Forêt Trompeuse, l'Equipe Bourgeon observa les alentours : tout ici avait une drôle d'allure, comme enfumé.

-Tu n'as pas l'impression d'avoir les sens un peu brouillés?
lança Aloys, à tout hasard.
-Un peu... Étonnant, non?
-Ça ne doit pas être pour rien qu'on l'appelle la Forêt Trompeuse, grinça le champignon, d'un air exaspéré.
-Oh. En effet. Ceci est intelligent, fit Kitrik d'un air semi-provocateur.
-Eh! Moi au moins j'explique ce que je ressens et ce que je vois, ça peut toujours être utile!  grogna le champignon.
-C'est bon, détends-toi. Bon alors... allons-y.

Le leader jeta un oeil devant lui. Tout semblait brumeux et le décor avait l'air de se liquéfier lui-même. Le mauvais temps n'arrangeait rien à la visibilité de ces bois. De plus, la nuit commençait à tomber, aussi les feuilles même des plantes se paraient d'une couleur bleu nuit, encore une fois, probablement dûe au brouillard. Des formes spectrales semblaient danser tout autour, ajoutant des frissons dans le dos des deux compères. Des bruits étranges les encerclaient et ils ne purent s'empêcher de se retourner plusieurs fois avant même d'être entrés dans le donjon pour s'assurer que personne ne les suivait. Un orage retentit soudain, paraissant terriblement proche du duo, faisant sursauter le Pokémon plante. Rien que l'entrée de la forêt faisait froid dans le dos et il était désormais difficile de comprendre aux jeunes Pokémon ce que deux gosses comme Blip et Sashi fichaient la. Kitrik se demanda si l'air ne contenait pas une substance particulière, peut-être légèrement hallucinogène pour créer ce sentiment d'oppression. Peut-être même ce sentiment ne s'exerçaient que sur une certaine variété de Pokémon. Les deux coéquipiers eux-mêmes, atteint par l'air ambiant, sentaient une tension s'installer entre eux, inquiétante. Leur dernier échange avait été bien plus mouvementé et piquant de méchanceté qu'à l'habitude, non?
Mieux valait ne pas y penser et moins ils parleraient entre eux, plus ça leur éviterait de créer des conflits inutilement. L'insecte, comme à son habitude, prit alors les devants sans plus d'attente mais Aloys, étonnamment, l'arrêta en se plantant devant lui, droit comme un i.

-Hey, pourquoi c'est toujours toi qui mène l'équipe?!
-Parce que la seule fois où tu as mené, tu m'a écrasé comme un sale gros après avoir glissé sur un stupide piège visible comme ta crétinitude! gronda l'originel leader.

Il se stoppa net. Pourquoi avait-il réagi avec tant de brutalité envers son meilleur ami...? Avant même de pouvoir y réfléchir, Aloys reprit la parole, plus sombre que jamais:

-C'est normal que je dirige maintenant, on est dans une forêt! le menaça le champignon.
-Heu... et alors ?
-Ben je suis une plante!
-Surtout un crétin de champignon.
-Dis donc, minus ! Si tu te crois plus fort que moi, c'est raté.
-Hey, coco. Si ça te plaît, tu peux aussi faire cette mission tout seul!

C'est vrai quoi, il commençait à lui courir sur le haricot ce crétinos plantuleux! De toute façon, c'était évident que seul lui, Kitrik, aurait le courage et la force d'arriver jusqu'au bout de cette mission. L'autre ne servait que de figurant dans son rôle de héros. Aloys n'était que son ombre, le débile qui croyait sortir du lot en restant caché par le vrai leader du groupe!

"Mais qu'est-ce que je raconte moi?!" s'insulta intérieurement Kitrik. "Cette forêt est en train de me rendre dingue. Il faut qu'on.."

-Parfaitement!
reprit Aloys. Je vais faire cette mission tout seul!

Et avant même que Kitrik puisse réagir, le Balignon avait déjà disparu dans le Donjon, avalé par la brume du territoire. Kitrik grogna. Tant qu'à faire, qu'il y aille! De toute manière, avec ce temps pluvieux et orageux, plus la brume, l'insecte n'allait pas en plus s'amuser à deviner où était parti se fourrer l'autre idiot. Manquerait plus qu'il lui court après en beuglant des excuses dans tous les bois. Kitrik n'allait pas s'humilier publiquement pour un bête coup de gueule. N'empêche, il se sentait coupable; quelque chose dans cette forêt ne tournait pas rond et le fait que la mission soit aussi étrange et abandonnée entre deux arbres ne devait pas entièrement être dû au joyeux hasard. Avec un noeud au ventre et un sérieux doute coincé dans la gorge, Kitrik pénétra à son tour dans la Forêt Trompeuse.

Quelque chose lui disait qu'il y avait anguille sous roche et Kitrik comptait bien comprendre ce qui ne collait pas.


Dernière édition par Kitrik le Dim 8 Mai - 0:30, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1453-life-is-a-lie
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1473-carnet-des-bourgeons#12398
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1475-l-orbe-des-liens-des-bourgeons-33
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1476-equipe-bourgeon-allo
Indépendant
avatar
Grade : Argent
P$ : 2200
Points d'exploration : 280 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 455
Age : 19
Localisation : Somewhere only I know

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Sam 7 Mai - 23:25
Allez tata Limonde, tu peux briller sous les projecteurs en embrouillant mes ptits zigotos :33
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Grade : Maître
PF : 1859
Masculin Age : 1239
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Sam 7 Mai - 23:25
Le membre 'Kitrik' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1453-life-is-a-lie
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1473-carnet-des-bourgeons#12398
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1475-l-orbe-des-liens-des-bourgeons-33
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1476-equipe-bourgeon-allo
Indépendant
avatar
Grade : Argent
P$ : 2200
Points d'exploration : 280 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 455
Age : 19
Localisation : Somewhere only I know

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Dim 8 Mai - 16:13
Prudemment, Kitrik s'avança au sein de la Forêt Trompeuse, un étrange sentiment de culpabilité pesant sur sa tête. Ici, tout lui semblait gigantesque, plus grand que lui. Enfin, oui. Tout était plus grand que lui ici, des arbres aux feuilles bleutées aux simples plantes touffues au ras du sol, ce qui était logique au vu de la taille de l'insecte. Mais il y avait ce sentiment d'oppression, de mal-être qui régnait dans ces bois, comme si une entité maléfique régnait au sein de ces lieux. Que venait faire ce Noeunoeuf ici, d'ailleurs? Le petit Pokémon se secoua et décida de se ressaisir: hors de question de se laisser submerger par la peur alors qu'il y avait une mission à accomplir! Bien, le Statitik à griffe rouge devait prendre une décision. Face à lui, trois chemins. Hormis avec l'aide de la chance, il serait difficile au petit insecte de prendre le droit chemin du premier coup... De ses quatre petits yeux, Kitrik observa les trois directions. Celle de droite semblait jonchée d'obstacles et peu praticables; peu encourageante, le leader détourna bien vite son regard qui se posa plutôt sur la route qui se dressait devant lui, droite, espacée mais terriblement embrumée. Qui sait quel mauvais tour cette fumée enfumée jouerait au petit insecte?... Malheureusement, ce chemin-ci semblait être le plus logique à prendre car il était probablement le plus périlleux. Non pas par ces obstacles mais plutôt par le danger que représentait la brume au sein de cette forêt si particulière. Les Pokémon eux-même semblaient avoir disparu et tout semblait mort ici. Où pouvait bien être parti Aloys et plus important encore, où cette Roselia et ce Noeunoeuf pouvaient bien se terrer. Ces bois avaient tout à fait l'air de s'étendre sur une bonne distance. Kitrik n'avait clairement pas envie de parcourir la forêt de droite à gauche, de haut en bas et en suivant toutes les diagonales pour retrouver les trois imbéciles!

-Quel cornichon ce Balignon! J'avais bien besoin qu'il parte de son côté! A tous les coups, il va se perdre et je vais devoir aller le chercher moi-même. Quelle plaie! ronchonna l'insecte.

Furieux, il décida de prendre une petite pause et de s'offrir un petit en-cas avant de se remettre en quête du messager persécuté.


-Non. Il n'a pas osé.


L'insecte se retourna, revint sur ses pas, grogna puis poussa un couinement de frustration. Ce crétin de champignon avait pris la poudre d'escampette seul dans cette forêt avec tout le sac et tout son contenu! Kitrik n'avait plus rien à se mettre sur la dans, aucune Echaporbe et aucune moyen de porter un nombre d'objets que seul le sac pouvait contenir. Le ventre du leader jaune gargouilla. Son idée de pause mangeaille lui avait mis l'eau à la bouche et maintenant, il était trop tard pour ne plus y penser; pas le temps non plus de retourner à la base, Aloys risquait de trouver le pauvre gars en omelette sinon. Evidemment qu'il serait trop long et qu'il y aurait des problèmes: Aloys était incapable de résoudre le moindre conflit sans se faire dessus de toute manière. Grognon et râlant des insanités envers son co-équipier insupportable, l'insecte reprit son chemin, tapant vivement le sol de ses petites pattes. Il prit finalement le chemin de brume et il sentit rapidement que la colère prenait le dessus sur ses sens. Etrangement, il ne se sentait pas aussi mal que tout à l'heure, bien au contraire. Sa fureur envers le champignon ne fit que croître encore et encore, jusqu'à devenir la flamme dans le coeur de Kitrik, le poussant à se dépasser pour atteindre l'objectif avant son partenaire qu'il haïssait à présent.

La route sinuait entre les arbres et si l'insecte n'avait pas eu l'idée de marquer les arbres devant lesquelles il passait d'une légère toile, il aurait déjà perdu tous ses repères. Difficile de savoir quelle heure était-il mais la nuit devait déjà avoir recouvert le monde de son manteau noir corbeau. Le leader insecte avait perdu la notion du temps depuis bien longtemps. Cela faisait-il une heure... trente minutes? Plusieurs jours qu'il parcourait la forêt? Il n'en était plus sûr tant l'endroit lui embrouillait l'esprit. La faim ne faisait qu'empirer la situation et Kitrik sentait le désespoir s'emparer petit à petit de lui. Le sentiment d'oppression ne cessait de grandir et le peu de lucidité qui lui restait lui hurlait de faire demi-tour, de lancer un appel au secours et de ne plus jamais remettre les pieds ici. Ce fut exactement ce que l'insecte s'apprêtait à faire lorsque d'un coup, il remarqua la présence d'un étrange tunnel, quelques mètres sur sa droite. Sans hésiter mais quelques peu étonné, il s'approcha du petit trou et plongea son regard à l'intérieur. La terre venait visiblement d'être retournée et le trou était récent.

S'agissait-il du terrier d'un Taupiqueur ou d'un autre Pokémon souterrain? Où bien s'agissait-il d'un piège trompeur qui offrait l'illusion d'un abri pour un être trop curieux? Peut-être qu'un énorme Migalos allait surgir de ce gouffre au moment où Kitrik y poserait une patte, avant de l'engouffrer et de le digérer sans plus de cérémonies, lui laissant à peine le temps de voir des crochets venimeux fondre sur lui. Le leader frissonna. Non, ce trou était trop irrégulier pour le travail habituellement si propre de ces énormes araignées.

"De toute manière, je n'ai pas grand-chose à perdre je crois... Autant y aller, ça vaudra mieux que de rester dehors, à l'air libre, sous l'emprise de cette brume maudite!"

Ainsi, Kitrik bondit à l'intérieur du trou et plissa les yeux pour voir devant lui. Le tunnel n'était pas éclairé aussi il lui était impossible de voir quoi que ce soit à plus de trois mètres devant lui sans lancer un petit éclair pour illuminer un faible instant l'endroit. Le plus silencieusement possible et le plus gros du temps à l'aveugle, le petit insecte se fraya un chemin entre les creux et les mottes de terre retournées par il ne savait quel Pokémon. Il était en train de se demander jusqu'où ce creux pouvait bien s'étendre avant d'enfin, ô alleluia, apercevoir une faible lueur au loin qui, plus Kitrik se rapprochait en trottinant, s'agrandissait et permettait au jeune leader de respirer calmement à nouveau. Finalement, il bondit presque avec joie à l'intérieur d'une grande pièce aménagée de manière très coquette, qui contrastait de manière surprenante avec l'horrible tunnel creusé désormais derrière lui. Kitrik détailla de ses quatre yeux d'insecte ce qui ressemblait fortement à une habitation établie depuis quelques jours à peine.
La pièce était ronde et l'ensemble des murs, le sol et le plafond y compris, avait été parfaitement lissé, probablement par de puissantes griffes et de sacré coups de force. Au sol était étendu, au milieu, un petit tapis blanc en laine de Wattouat, à l'air cotonneux et agréable. Juste à côté, un petit canapé fabriqué à base du bois bleu des arbres de la forêt et de pailles rembourré avec, encore une fois, la laine du mouton électrique. Une table sur laquelle gisait un panier de fruits en tout genre reposait derrière le canapé, avec un petit tabouret décoré de stries blanches; une petite armoire côté gauche, plaqué contre le mur, fermé mais semblant contenir des bouts de tissus -potentiellement des habits pour Pokémon-. Près de cette armoire enfin, un petit lit en paille, avec une poupée Azurill avait été posé à même le sol. Il semblait s'agir de la seule chose non décoré avec attention comme le reste du mobilier encore présent ici. L'endroit était prévu pour une personne, maximum deux et visiblement, les travaux n'avaient pas encore été terminés. Un éclat attira l'oeil de Kitrik près du lit justement. Il s'agissait d'un véritable trésor: un garde-manger constitué d'une tonne de fruits mais aussi d'objets d'exploration, de foulards et d'orbes, des éphélites aussi et même quelques pierres précieuses. Voila qui ravissait les yeux de l'insecte.
Quelques secondes après son arrivée, Kitrik sentit la colère envers Aloys disparaître littéralement et le fait que cette dispute et cette tension avait été dûe à la fumée dehors était confirmée. De quelles étranges toxines pouvaient bien être constituée l'air extérieur pour embrumer ainsi l'esprit au point de générer des tensions pareils, pouvant même aller jusqu'au combat? L'insecte comprenait bien mieux à présent pourquoi les Pokémon de la Forêt Trompeuse étaient absents! Le nom de l'endroit aussi prenait tout son sens. Enfin, la dispute en le Pokémon oeuf et la rose énervée prenait son sens: le conflit venait probablement de l'atmosphère étrange de ces bois, elle aussi.
Cependant, il n'eut pas le temps de beaucoup plus développer sa pensée des lieux car une voix féminine haut perchée avec un léger accent étrange et inconnu au leader se fit soudain entendre:

-Hiii! Une insecte! Alley, ouste, vas-t-enw, petite! Vas-t-enw!

Une Sabelette femelle, dont les joues supérieures étaient marqués de chaque côté de deux marques blanches parfaitement parallèles et dont les écailles du dos avaient été teintes en rouge surgit, visiblement outrée et choquée de la présence du nouveau venu.

-Petit insowlent! Tu ne vois pas que je me change?! Alley, ouste petite insecte! Shew! Shew!
-Heu... Je...bégaya Kitrik, pris au dépourvu. Je cherchais un abri pour éviter la fumée malsaine à l'extérieur... Je... J'ai faim aussi et je...
-Ow... Je vois, fit la femelle en se radoucissant soudainement. Je vaiw t'offrir un petite lunch alowrs. Vienw avec moi.

L'insecte opina du chef et sans hésiter suivit la petite Sabelette à l'étrange accent le mena jusqu'à ce qui semblait être le trésor mais aussi le garde-manger actuel qu'il avait repéré en entrant. La femelle lui offrit une grosse pomme puis le dévisagea, semblant lui demander ce qu'il faisait ici.

-Je... fit Kitrik entre deux bouchées juteuses. Merci! Je suis en mission de sauvetage actuellement mais j'ai été gêné par la brume. Quand j'ai vu votre charmante demeure...

La jeune Sabelette sembla se gonfler d'orgueil en entendant ses quelques mots. Visiblement, l'insecte jaune avait en face de lui une belette vaniteuse et terriblement coquette, qui adorait prendre soin de son image et qui pouvait potentiellement être également agaçante au moindre problème. D'ailleurs, la voix de la jeune femme énervait déjà le petit leader. Il allait devoir se montrer aimable avec elle pour l'instant, quoi qu'il en soit, si il voulait bénéficier de son aide ne serait-ce que quelques heures. Kitrik espérait simplement que cette aventure à la Forêt Trompeuse ne lui recollerait pas une grande claque dans la gueule sous forme de demande de rançon demandée avidement par la Pokémon belette fièrement dressée devant lui.

-Je me suis dis que j'y serai en sécurité. Je ne pensais pas vous déranger.
-Ow, mais ce n'est rienw, cher ami. Vous pouwez restey ici le temps que la brume disparaisse. Elle s'en vaw généwalement aprèw la pluie, u see?
-Oh, je vois, la remercia Kitrik d'un hochement de tête. Si cela ne vous gêne pas alors...
-Absolument pas, petite insecte! En revanche...
-...?

L'insecte cessa d'engouffrer sa troisième baie qui avait suivie la pomme et se demanda ce qu'elle allait bien pouvoir lui poser comme conditions pour rester ici un petit moment...

-Je veux vous accompagner dans vowtre expédition! Jew possède pleinw d'objeys trèw utiles, jew vouw seray d'une trèw granwde aide. Ey... J'ay toujouwrs rêwey de faiwre partie d'une équipe d'explorationw, alorwrs, c'ey le parwfait test pour voir si jew suis à la hauwteur!
-Heu... Mais, c'est que... Ce ne sera pas facile avec les dangers qu'il y a dehors, vous savez..?
-Appeley-moi Del'! C'est une shortcut pour Delylah.
-Oh... D'accord Del'. Vous n'avez qu'à venir, après tout. Vous m'avez aidé je suppose que...

Il hocha la tête.

"Je suppose que je n'ai pas le choix de toute manière..."


No dream is too big and no dreamer, too small.



Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Grade : Maître
PF : 1859
Masculin Age : 1239
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Dim 8 Mai - 16:13
Le membre 'Kitrik' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1453-life-is-a-lie
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1473-carnet-des-bourgeons#12398
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1475-l-orbe-des-liens-des-bourgeons-33
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1476-equipe-bourgeon-allo
Indépendant
avatar
Grade : Argent
P$ : 2200
Points d'exploration : 280 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 455
Age : 19
Localisation : Somewhere only I know

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Dim 8 Mai - 22:19
Le temps qu'elle prépare son propre sac en bandoulière de couleur verte et orné d'un petit badge noir où figurait le nom d'un groupe de musique punk et Del' était parée pour une petite escapade dehors. A la surface, le bruit caractéristique de la pluie avait disparu et il était désormais l'heure de reprendre la route pour Kitrik qui s'inquiétait sérieusement pour son ami qui pouvait être absolument n'importe où. Avec la disparition de la brume, il y avait de fortes chances pour que le partenaire de l'insecte se rende compte du fait qu'il avait gardé le sac pour lui seul et qu'il avait complètement laissé tomber son meilleur ami. Il allait probablement chercher à faire demi-tour, se perdre, tomber dans une embuscade et se retrouver dans une situation qu'il aurait du mal à gérer seul. Peut-être se portait-il aussi parfaitement bien mais Kitrik était assez sceptique. Quand à la Sabelette, elle rayonnait de joie et chantonnait un petit air de musique en anglais tout en enfilant une veste de couleur noire parfaitement adaptée à sa morphologie. Enfin, elle s'approcha de celui qui allait l'accompagner lors de son premier voyage. Kitrik hocha la tête puis se dirigea vers la sortie, vers le tunnel qu'il avait emprunté pour arriver jusqu'ici.


A la sortie du tunnel, la première chose que constata le Statitik fut la différence d'atmosphère non négligeable. Tout semblait à présent beaucoup plus naturel et bien moins menaçant. Les plantes ne disposaient plus de cette fausse grandeur qui avait surpris Kitrik lors de son premier passage, de nombreux fruits, cachés par la fumée, se révélaient à présent sous les yeux ébahis de l'insecte qui comprenait mieux le trésor de fruits chez la Sabelette; certains Pokémon étaient de sortie à présent et s'empressaient de faire ce qu'ils avaient à faire avant que la pluie ne revienne, ce qui, selon Del', était une chose particulièrement fréquente ici. Il faisait nuit, comme l'avait supposé le jeune meneur mais il n'était plus question maintenant d'une terreur indicible: bien au contraire, voir les étoiles fut un grand soulagement pour Kitrik qui les fixa quelques longues secondes avant de se reconcentrer sur le chemin à prendre maintenant pour achever cette maudite mission. En y réfléchissant bien, l'insecte se souvenait avoir choisi cette direction car il s'agissait -du moins, tout à l'heure-, de l'endroit où la brume semblait le plus se masser. Si, comme il le supposait, la fumée dûe à la pluie était la cause de sa dispute avec Aloys, alors Noeunoeuf et Rosélia ne devrait pas être autre part que dans cette direction. La question était: à quelle distance d'ici? Kitrik espérait secrètement que le voyage ne dure pas trop longtemps. D'abord parce que la présence de l'étrange Pokémon sol à ses côtés l'inquiétait, sûrement car elle sautillait partout et risquait d'attirer l'attention sur eux. Le moindre Papillusion l'émerveillait; à se demander si elle était déjà sortie de sa grotte, celle-là. La deuxième raison était aussi qu'il avait peur de ne pas retrouver Aloys si la forêt était trop grande...

Le duo se mit en route; Sabelette faisait attention à chaque détail, utile ou non, en rapport avec la mission ou pas. Elle était assez excentrique comme Pokémon sol. Elle observait la manière de progresser de Kitrik, se cachant parfois derrière un fourré pour esquiver un ennemi trop puissant pour lui ou alors attaquant de front pour gagner quelques points d'expérience. Il paraissait confiant et assez sûr de lui maintenant que la brume était partie. Tout au long de leur marche, des Lumivole et Muciole passaient au-dessus de leur tête, donnant une dimension rassurante à la forêt sinueuse. Au-dessus, la nuit rendait difficile certains déplacements mais l'insecte électrique ne lésinait pas sur les éclairs lumineux. Ainsi purent-ils passer à l'intérieur d'une vieille souche, mettre un Aspicot un peu trop avenant au sol, grimper le long d'une colline pour avoir une vue d'ensemble sur la Forêt Trompeuse, la redescendre à toute allure en se laissant rouler au sol avec amusement, bondir de rochers en rochers  pour traverser un petit ruisseau. Le voyage ravissait complètement Sabelette qui, malgré sa récalcitrance à attaquer, n'hésitait pas à donner de bons conseils au meneur. Leur route fut une véritable partie de plaisir lorsqu'elle confia un ruban de couleur bleu, renforçant l'attaque spéciale à Kitrik, qui put ainsi gaspiller beaucoup moins d'énergie dans ses attaques. Les arbres, toujours parés de leur étrange couleur bleu, remplissait d'étoiles les yeux de Del' qui avait rarement vu ce genre de spectacle si prenant.

Un jeune Tortipouss bondit soudainement devant le duo récemment formé, visiblement avec la ferme envie de se battre. Il grognait des murmures incompréhensibles parlant de douleur, de malédictions et de violences. Il lança une première attaque Tranch'Herbe sans laisser le temps à Kitrik de réagir et celui-ci fut alors repoussé au loin. Il émit un couinement de douleur; les attaques des autres Pokémon rencontrés dans les précédents combats l'avaient déjà épuisés et se battre contre une tortue verte avait l'air d'être au-dessus de ses forces maintenant...
Del' poussa un cri d'horreur en prenant conscience de la dangerosité de la situation présente: soit elle se battait et prenait le risque de se faire toucher par des attaques de Pokémon, soit elle abandonnait son nouvel ami et dans ce cas, elle le savait, elle ne se le pardonnerait jamais. La petite belette se plaça alors devant la tortue. Elle n'avait jamais eu besoin de se battre et ne savait même pas ce dont elle était capable... Elle sortait si rarement que...

Non, ne plus penser à ça! Il fallait se concentrer à présent. Elle plissa les yeux et menaça d'un regard hautain le Tortipouss, qui, nullement inquiété par le Pokémon en face de lui, relança une attaque Tranch'Herbe, très puissante contre le type sol de Del'. Celle-ci eut à peine le temps de se jeter sur le côté avant de s'écraser contre un arbre lamentablement pour esquiver les feuilles tranchantes du Pokémon hargneux.
Celui-ci ricana, prenant un malin plaisir à la chose:

-Alors, princesse? On est pas dans sa zone de confort, hein?
-Sale goujat! Jew vay t'appwrendre à t'attaquey à une dame!

Et aussitôt dit, aussitôt fait, elle tenta péniblement une attaque Jet de Sable sur le Tortipouss qui ricana en évitant avant de charger violemment la pauvre femelle. Elle se redressa cependant avec courage et gronda à nouveau. Cette fois-ci elle tenta une violente attaque Dard-Venin, plus puissante que d'habitude, sûrement dû à son énervement. Le Tortipouss hargneux serra les dents et recula vivement. La douleur était forte et le poison commençait à avoir de l'effet sur lui, pauvre type plante. Del' s'approcha, le menaçant d'un puissant coup de griffe cette fois. Ses yeux étaient devenus braises, indomptable, elle s'apprêtait à mettre le Tortipouss en déroute une bonne fois pour toute mais celui-ci décida qu'il n'allait pas la déranger plus longtemps et prit ses jambes à son cou de lui-même, comme un grand.
Surprise, Del' resta plantée là sur ses pattes arrières, la bouche à demi-ouverte et les yeux grands comme des billes, à se demander s'il allait revenir et lui ficher une attaque surprise dans la tête mais non. Les secondes passaient et les fougères, qui avaient tremblées sur le passage du malotru, s'étaient immobilisées dans un grand silence. La petite Sabelette ne comprenait pas encore une fois comment elle avait pu venir à bout de ce Pokémon qui avait l'air assez solide. Elle poussa un long soupir de soulagement, ressentit une étrange force en elle, inconnue, fut prise d'une émotion de joie difficilement contrôlable, avant de se souvenir de la situation. Sans plus attendre, elle galopa jusqu'au pauvre Kitrik, qui semblait dans un état lamentable. Il n'avait pas l'air de pouvoir parler, aussi lui fit-elle avaler une baie bleue. Finalement, comme il ne réagissait toujours pas, elle le saisit délicatement, et le posa sur son épaule, avant de se remettre en route, sans son soutien.

Dans le silence, elle regarda le monde autour d'elle. Si rarement l'avait-elle vue avant de venir ici et de faire la rencontre de Kitrik. Cette forêt était si belle, si parfaite, comment pouvait-on vouloir s'en défaire? Comme toute autre endroit, elle avait ses défauts, ses problèmes et ses surprises mais c'était ce qui faisait son charme et Del', du haut de ses faibles expériences, avait l'impression d'être à sa place ici. Mais maintenant qu'elle découvrait le goût de l'aventure avec son compagnon temporaire, elle souhaitait plus que tout voyager, découvrir des trésors et des endroits inédits, des cachettes dont personne ne connaissait le nom, des lieux inexistants sur la carte actuellement...
Ce monde extérieur qui l'effrayait était une source de savoir, Del' le savait. Elle l'avait vu et lu dans les livres, elle avait appris par coeur le nom des villes, des régions, des rivières. Elle avait appris tout ce qu'il falalit savoir sur l'art du combat stratégique, chaque nom de Pokémon, chaque attaque, chaque capacité spéciale, les effets, les pièges, les statistiques et tout le reste. Mais, toujours limitée au livre, Sabelette voulait voir ce qu'il y avait au-dehors de ses propres yeux maintenant. Elle devait dépasser ça. Dépasser sa phobie de l'étranger, de l'inconnu, se jeter dans ce gouffre de savoir sans crainte. Elle ne risquait rien. Le seul obstacle à ce changement, c'était elle et elle seule. Si elle rechignait comme toujours, jamais elle n'aurait la force de faire quoi que ce soit de grand. Del' ne voulait pas finir sa vie comme le reste de sa famille, cloîtrée dans des tunnels à attendre que le temps passe, sans jamais rien faire.
Elle avait tant de choses à découvrir mais, seule, elle n'y arriverait pas. Du soutien, il lui fallait des encouragements et de la joie, des cris, des jeux et des pleurs aussi. Et pour se faire, il lui fallait de l'aide. Il lui fallait un guide, un mentor. Elle l'avait là, sur son épaule. Il fallait lui prouver qu'elle était forte, qu'elle aussi pouvait être pleine d'assurance et digne de confiance, comme lui, Kitrik. Ce n'était sûrement pas pour rien qu'il était devenu membre et chef d'une équipe de secours; il avait en lui ce courage, cette étincelle qui faisait de lui quelqu'un de fort, peu importe qui il était, son espèce, son passé ou sa taille. Sa détermination était intacte, elle le guidait vers son destin, automatiquement, sans qu'il n'ait à se demander qui il était et pourquoi il faisait tout ça. Kitrik savait exactement ce qu'il voulait et son chemin, seul lui était en mesure de le tracer. Personne ne pourrait l'empêcher d'accomplir le destin qu'il s'était crée.

Sa décision était prise: dès que cette mission serait achevée, elle en parlerait à Kitrik, priant pour qu'il accepte sa proposition.


No dream is too big and no dreamer, too small.



Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Grade : Maître
PF : 1859
Masculin Age : 1239
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Dim 8 Mai - 22:19
Le membre 'Kitrik' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ' :
Voir le profil de l'utilisateur
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1453-life-is-a-lie
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1473-carnet-des-bourgeons#12398
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1475-l-orbe-des-liens-des-bourgeons-33
http://explorersofabyss.forumactif.org/t1476-equipe-bourgeon-allo
Indépendant
avatar
Grade : Argent
P$ : 2200
Points d'exploration : 280 PE
Points de malhonnêteté : 0 PM
PF : 455
Age : 19
Localisation : Somewhere only I know

Feuille de personnage
Membres de l'équipe:
Blabla box !:
Accès:
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   Mer 11 Mai - 19:11
Après avoir redonné une petite baie oran et une pomme à Kitrik qui n'était désormais plus que dans une sorte de demi-évanouissement, la petite belette se remit en route, se demandant de quelle manière elle allait commencé sa requête de recrutement dans l'équipe de l'insecte. Il ne suffisait pas de vouloir pour pouvoir. Auparavant, ça avait toujours été son cas mais maintenant qu'elle était seule dans cette étrange forêt où elle avait élu domicile, il lui fallait faire preuve de rigueur et d'adaptation. Et à présent, la voila en train d'imaginer toute sorte d'accroche pour rejoindre une équipe d'exploration et de secours dont elle ne connaissait pas même le nom... L'affaire partait plutôt mal et, de plus, Kitrik semblait peu disposé à l'accepter où que ce soit: elle ne répondait ni aux critères d'une exploratrice ni ne possédait de réelle force en combat. Son seul atout était sa connaissance hors-norme de la stratégie des combats. Là avait d'ailleurs était sa première vocation vers laquelle Del' avait pensé se tourner durant ses premières années: professeure en stratégie Pokémon. Puis, malgré sa nature craintive, son côté rebelle et audacieux avait fait surface, lui faisant penser qu'elle serait capable de devenir une héroïne, capable des plus grands actes de bravoure; elle se voyait déjà, la jeune belette étrangère, acclamée par une foule de Pokémon massée à ses pieds, la vénérant comme si elle n'était personne d'autre que le grand et puissant Arceus. Del' aurait peut-être dû s'en tenir à son projet initial tant le travail en extérieur se révélait terrible pour la jeune belette. Mais à présent, elle était résolue, prête à tout pour intégrer cette équipe. Son rêve de combattante aguerrie pourrait alors se mettre en place et peut-être enfin, la jeune Del' saurait trouver sa place dans ce monde étrange qui semblait la rejeter de toute part. Ainsi, réfléchissait-t-elle à la phrase qu'elle utiliserait pour aborder Kitrik une fois que celui-ci serait remis de ses blessures suite à son combat avec la torture plante.

"Je voudrais que vous m'acceptiez chez vous: comme tu as pu le voir, je t'ai bien aidé et heu... mais non c'est bien trop vaniteux!Hmm... Je ne sais pas si j'ai fais tout ce qu'il fallait mais j'ai très envie de faire partie de ton équipe et... Non, ça ne va pas. Pff, j'en sais rien..."

-Jew me sens stoupide...murmura-t-elle, dépitée.
-...

Kitrik ne nota même pas qu'elle avait parlé, tant il était encore épuisé. Del' soupira. Elle remit la bretelle de son sac en bandoulière en place, soupira puis se remit en route, suivant toujours la direction qu'avait empruntée Kitrik jusqu'alors. Au bout d'un certain temps, ses pas la conduisirent au bord d'une petite rivière qui semblait descendre le long d'une colline. Sans réellement savoir pourquoi, la jeune femelle décida de suivre ce petit chemin aquatique. L'eau se tenait donc à sa gauche. Ainsi avança-t-elle, sans jamais chercher à se détourner ou à traverser le court d'eau. Le sol était légèrement boueux à cet endroit-là et la Sabelette sentait la terre s'immiscer entre ses griffes, l'herbe fraîche se coller à ses coussinets et l'eau mouiller ses écailles, ce qui ne lui déplaisait finalement pas tant que ça puisque ça la rafraîchissait.
Autour d'elle, quelques Cornèbre et Corboss croassaient, ayant probablement repéré la faiblesse de Kitrik. Del' frissonna, les oiseaux noirs ne lui inspiraient aucunement confiance. La nuit, seule, dehors. Ce climat ténébreux oppressait Del', qui ressentait comme un poids terrible, plein d'une angoisse noire pesant sur son coeur battant.
Bientôt pourtant, le soleil se leva et la nuit laissa lentement sa place au jour, dans un splendide dégradé de couleur pâle, jaunes ou roses, bleues et légèrement vertes. Les couleurs nocturnes, petit à petit, disparaissaient, ses propres couleurs sombres se mélangeant avec celles matinales, créant ainsi un spectacle époustouflant pour la Sabelette qui avait rarement vu si belle chose. Avec les premiers rayons du soleil, les oiseaux noirs s'envolèrent en criant, disparaissant en laissant quelques plumes de jais derrière eux. L'eau, éclairée par le soleil, se mit à briller de mille éclats colorés, ses reflets aveuglant Del' qui fut obligée de s'éloigner quelques peu.
Elle s'écarta de quelques pas sur la droite et entendit soudainement un "clic".

-What the...?

Elle se sentit soudainement terriblement fatiguée et épuisée, comme si toute la fatigue du monde venait de s'abattre sur elle. Elle leva sa patte droite et constata d'un regard vide et terne qu'elle avait posé le pied sur une étrange plaque représentant un Ramoloss blasé. La petite Sabelette fut alors obligée de s'allonger contre un arbre pendant vingt bonnes minutes. Fort heureusement, l'effet s'estompa assez rapidement et la femelle put se remettre sur patte.
Quelque chose lui disait que, là-haut, la personne qui écrivait les lignes de son destin avait eu une énorme flemme et la très faible envie de développer ce passage de sa vie, aussi ne s'attarda-t-elle pas dessus.
Après cinq nouvelles minutes de marche, il lui sembla soudainement entendre le son d'une voix féminine enjoliveuse et légèrement nerveuse. Mue par une chance inouïe, Del' avait enfin réussi à trouver quelqu'un avec un air plutôt amical et qui saurait sûrement lui apporter de l'aide pour soigner Kitrik.
Elle retint un petit cri de stupeur lorsqu'elle assista en arrivant dans la clairière, à une scène pour le moins... particulière.

Devant elle, assis chacun sur une chaise de bois, face à face, se tenaient deux Pokémon, en pleine discussion. Les deux compères, comme dans Alice aux pays des merveilles, prenaient le thé de la manière la plus naturelle qui soit. Devant ses yeux ébahis, un Noeunoeuf tentant tant bien que mal de boire sans renverser le liquide contenu dans sa tasse, et une Rosélia avalant goulûment biscuit après biscuit, papotaient comme si cette scène était une coutume tout ce qu'il y avait de plus naturelle dans ce monde. Del' se rapprocha discrètement et put ainsi entendre un bout de conversation:

-...toujours du mal à comprendre ce qui nous est arrivés...
-Ooooh, mon cher Noeunoeuf, je n'en sais pas grand-choooose... Mais! Le plus important est que nous soyons amiiiiis à présent! Hihihi! rigola doucement la fleur féminine en se cachant la bouche à l'aide de l'une de ses fleurs qui lui servaient de main.

Ne comprenant pas cet étrange échange, Del' décida que c'était le parfait moment pour se montrer et pour demander de l'aide. Aussi s'avança-t-elle, calmement et commença sa demande d'une voix calme:

-Bienw le bonjour, chewrs amis Powkémon! Mon ami a beswoin de vowtre aide. Il ey blessey ey je n'ay aucun moyen de le soigney.

La Rosélia se retourna vers la nouvelle arrivante. Elle fut immédiatement prise de pitié pour le pauvre petit insecte, à nouveau évanoui:

-Oh mon dieu, pauvre petit Statitik! Venez avec moi, très chère, je vais trouver de quoi le soigner chez moi!

...

Après une longue attente, Kitrik fut soigné et Pétulia, la jeune et fringuante Rosélia, aidé par son nouvel ami Noeunoeuf, du nom de Peter, expliqua ce qu'il s'était passé. Après une courte réflexion, l'insecte remis sur pattes et Del' en déduisirent que la source de leur dispute était dûe à la brume. En effet, la jeune plante, persuadée qu'en demandant où se trouvait la plus belle plante de la forêt, Peter n'ait voulu l'insulter -car elle était bien évidemment la plus belle, c'était impensable autrement!-. En ce qui concernait la perte de la mission dans les bois, la seule raison logique était que le Pokémon chargé d'amener la mission dans un bureau de digitalisation, rattrapé par la brume, n'ait été pris d'un excès de colère et ait abandonné sa course.
Finalement, Rosélia invita le petit duo à boire du thé chez elle mais Kitrik refusa poliment, proclamant qu'il devait encore trouver son ami et Del', cherchant toujours à aider son ami, fit de même.

La mission étant réussie d'une manière étrange, Peter offrit la récompense au jeune leader qui le remercia avant de se détourner et de leur crier d'éviter la brume à présent. Enfin, il se tourna vers Sabelette.

-Et voila... Bon, je dois retrouver Aloys, mon compagnon, tu sais je t'en avais parlé juste avant qu'on parte.
-Ow oui, jew m'en souviens! affirma d'un hochement de tête énergétique la belette.

L'insecte s'arrêta, fixa Del', semblant attendre quelque chose.

-Eh bien... Tu peux partir, je suppose. Notre collaboration est terminée, non?
-C'ey que... J'aimerai encowre t'aidey à trouvey ton ami... Imagine que tu ay un souwcis...

Kitrik considéra la situation et sembla se rendre compte que seul, il lui serait effectivement difficile de se repérer dans cette forêt. Et de toute manière, il était désormais tard et, observant les Pokémon qui rentraient précipitamment chez eux, une nouvelle pluie ne saurait tarder.

-Bon. Dans ce cas, on va retourner chez toi, y passer la nuit et demain, on ira chercher Aloys, ok?
-Okay!

HRP
Spoiler:
 


No dream is too big and no dreamer, too small.



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]   
 
La forêt stupidogène! [Mission 2-Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission 2 [Solo] Prendre le Chenipan par les mandibules
» 2011, Année Internationale de la Forêt
» Sujet : Imprévu. Lieu : Forêt. Mission : Faire face au passé. [Basile]
» Les Brûlins, forêt de Bord-Louviers
» Anet, promenade en forêt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PKMN M.D ∞ Explorers of Abyss :: 
Zone RP
 :: Terre des Plantes :: Donjons :: Forêt Trompeuse
-
Sauter vers: